Tempête tropicale :

Diwa, le vent, la pluie et la houle


Publié / Actualisé
Une automobiliste est portée disparue depuis ce dimanche matin 5 mars 2006. Elle a quitté son domicile à la Saline les Hauts vers 5 heurs. Elle n'est jamais arrivée à l'hôpital Gabriel Martin (Saint-Paul) où elle est infirmière. L'inquiétude est d'autant plus grande que le temps était déjà fortement perturbé lorsque la jeune femme a pris la route. Diwa continue par ailleurs de secouer La Réunion. À 16 heures, elle se trouvait à 130 km dans l'Ouest de l'île
Une automobiliste est portée disparue depuis ce dimanche matin 5 mars 2006. Elle a quitté son domicile à la Saline les Hauts vers 5 heurs. Elle n'est jamais arrivée à l'hôpital Gabriel Martin (Saint-Paul) où elle est infirmière. L'inquiétude est d'autant plus grande que le temps était déjà fortement perturbé lorsque la jeune femme a pris la route. Diwa continue par ailleurs de secouer La Réunion. À 16 heures, elle se trouvait à 130 km dans l'Ouest de l'île
Elle devrait encore se rapprocher et passer au plus près de l'île dans le courant de la soirée. En cette fin d'après-midi, le mauvais temps perdure sur la majeure partie de La Réunion, mais c'est l'Ouest qui est principalement sous l'influence de la tempête tropicale modérée. De fortes averses, parfois orageuses, s'abattent sur la région. Des vents soufflant en rafales atteignant les 120 km/h sont enregistrés. Situé entre deux ravines qui ont débordé, le quartier de Grande Fonaine (Saint-Paul) est inaccessible.
La région Sud, Saint-Philippe notamment, continue elle aussi à être fortement arrosée.
Dans le Nord, l'inquiétude est grande à la rivière des Pluies où des maisons menacent d'être emporté par les eaux. Ce quartier à cheval sur Sainte-Marie et Saint-Denis avait déjà été éprouvé, il y a deux semaines lorsque de fortes pluies avaient gonflé la rivière. Des maisons avaient été inondées ou en partie emportés par les eaux. Ces habitants maisons ont perdu de nouveaux pans de murs suite à la forte crue de la rivière des Pluies.

Routes coupées

Dans le même quartier, les eaux se sont infiltrées sous la route longeant la rivière. La voie de circulation menace maintenant de s'effondrer. Elle avait déjà été endommagée lors des dernières intempéries.
Selon Météo France, ce mauvais temps persistera au moins jusqu'à lundi. Conséquence des pluies violentes et de la forte houle qui déferle sur le littoral, la route du littoral reliant le Nord à l'Ouest, est totalement fermée à la circulation depuis samedi 19 heures. À la suite d'un éboulis, le Cap Lahoussay, la route de Cilaos (Sud) et celle de Salazie (Est) sont également coupés. Dans l'Est, la submersion du radier de la ravine Sèche a entraîné la coupure de la route nationale 2 est coupée au niveau de Saint-Benoît. La rivière des galets (Ouest) étant en crue, le pont métallique qui enjambe le cours d'eau est interdit à la circulation. Les radiers du Chaudron (Saint-Denis), du Ouaki (Saint-Louis), du Bernica (Saint-Paul) et de Sainte-Suzanne sont submergés.
Des arbres ou des branches se sont abattus sur des câbles électriques provoquant des coupures de courant. 15 000 abonnés, notamment à Cilaos, sont privés d'électricité.

Écoles fermées

La Réunion restera en alerte orange au moins jusqu'à lundi matin. Le rectorat a décidé que tous les établissements scolaires, des maternelles aux lycées, resteront fermés lundi.
Par contre, le rectorat indique que les épreuves du concours d'agrégation interne d'art, de conseiller principal d'éducation externe ou de SASU classe exceptionnelle (secrétaire administratif d'administration scolaire et universitaire) sont maintenues pour ce lundi. Les candidats doivent donc se présenter aux lieux et heures prévus sur leur convocation.
Rappelons qu'à 16 heures Diwa se trouvait par les points 21.0 Sud et 54.0 Est. Elle se déplace vers le Sud-Sud-Ouest à la vitesse de 16 km/h.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !