Le Port :

Le feu détruit MICAB


Publié / Actualisé
Un violent incendie a entièrement détruit les locaux de MICAB ce lundi 3 mars 2008 au Port. Le feu a été alimenté par les stocks de PVC et d'autres produits hautement inflammables et toxiques entreposés sur les 4 000 M2 de cette entreprise spécialisée dans les matériaux de construction. La cause de ce sinistre, circonscrit en début de soirée, n'a pas encore été déterminée
Un violent incendie a entièrement détruit les locaux de MICAB ce lundi 3 mars 2008 au Port. Le feu a été alimenté par les stocks de PVC et d'autres produits hautement inflammables et toxiques entreposés sur les 4 000 M2 de cette entreprise spécialisée dans les matériaux de construction. La cause de ce sinistre, circonscrit en début de soirée, n'a pas encore été déterminée
L'épais panache de fumée noir dégagé par l'incendie était visible de la route du littoral en venant du Nord et de la 4 voies de Saint-Paul en venant de l'Ouest. Arrivant de plusieurs casernes de l'île, une cinquantaine de sapeurs-pompiers ont lutté contre les flammes. "Nous sommes dans une zone industrielle et notre objectif principal était d'éviter que le feu ne se propage aux bâtiments voisins" explique le commandant Paul Boucheron. Une tâche d'autant plus compliquée que des vapeurs et des fumées toxiques se dégageaient des matériaux enflammés. "Il n'y a pas de risque pour la population. Il n'y a pas de vent, la fumée se dissipe rapidement" affirme le commandant des pompiers. "Le risque est plutôt pour les pompiers qui travaillent au contact direct de la fumée" ajoute-t-il.
Finalement aucun soldat du feu n'a été incommodé et le sinistre a été maîtrisé en début de soirée. MICAB est l'une des entreprises du groupe Ravate. Selon les premières estimations, le préjudice financier est énorme.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !