Manifestation :

Pour la survie des Rased


Publié / Actualisé
Une centaine de manifestants se sont rassemblés ce mardi 4 novembre, à partir de 18 heures au Barachois pour protester contre les atteintes du gouvernement au "Réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté" (RASED). Les manifestants, vêtus de gilets fluorescents et de torches, souhaitaient attirer l'attention des automobilistes sur les menaces qui pèsent sur leur profession.
Une centaine de manifestants se sont rassemblés ce mardi 4 novembre, à partir de 18 heures au Barachois pour protester contre les atteintes du gouvernement au "Réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté" (RASED). Les manifestants, vêtus de gilets fluorescents et de torches, souhaitaient attirer l'attention des automobilistes sur les menaces qui pèsent sur leur profession.
" Nous avons décidé de manifester à la nuit tombée, symboliquement pour que l'on garde la lumière sur ce dispositif ", explique Catherine Hoarau-Soubeyran, psychologue scolaire. Le RASED a pour mission de fournir des aides spécialisées à des élèves en grandes difficultés dans les classes ordinaires, à la demande des enseignants.
Les enseignants qui ont manifesté ce mardi soir estiment que les RASED sont en cours de destruction, en raison d'une mesure inscrite dans le projet du budget 2009. Il prévoit la suppression de 3 000 postes de psycho-pédagogues (maîtres E) et de maîtres spécialisés (maîtres G) dans l'Education nationale. Pour La Réunion, 250 postes seraient concernés. Les enseignants spécialisés dans le travail en réseau pour les élèves en décalage ou en rupture avec le système éducatif ne pourraient alors plus travailler dans de bonnes conditions, selon eux.

http://
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !