Ahmed El Maanouni invité :

Un cinéaste primé dans l'île


Publié / Actualisé
Le rectorat a invité dans l'île le cinéaste d'origine marocaine plusieurs fois primé pour animer une formation du 24 au 26 février 2009 dans le cadre des dispositifs "Collège au cinéma" et "Lycéens au cinéma". Son dernier film "C?urs brûlés" sera présenté et suivi d'un débat le vendredi 27 février au Ciné Cambaie de Saint-Paul à 19 heures.
Le rectorat a invité dans l'île le cinéaste d'origine marocaine plusieurs fois primé pour animer une formation du 24 au 26 février 2009 dans le cadre des dispositifs "Collège au cinéma" et "Lycéens au cinéma". Son dernier film "C?urs brûlés" sera présenté et suivi d'un débat le vendredi 27 février au Ciné Cambaie de Saint-Paul à 19 heures.
Les dispositifs "Collège au cinéma" et "Lycéens au cinéma" prévoient des formations pour les professeurs. A ce titre, le réalisateur Ahmed El Maanouni est invité dans l'île pour jusqu'au 26 février. Le cinéaste d'origine marocaine a été récompensé à plusieurs reprises pour son ?uvre.
Son film "Alyam Alyam" a été sélectionné au Festival de Cannes en 1978 pour la compétition Un certain regard et remporté 20 prix internationaux. Son documentaire "Transes" a été choisi pour être restauré et présenté par Martin Scorsese au 60ème Festival de Cannes. Ahmed El Maanouni est par ailleurs membre fondateur de l'association des cinéastes arabes en France.

"Les c?urs brûlés", son dernier film, a été primé au Festival du film de Tanger, mais aussi à Dubaï et au Festival du Cinéma Méditerranéen. Une projection unique aura lieu ce vendredi 27 février au Ciné Cambaie.
L'oeuvre raconte comment un jeune architecte vivant en France, Amin, retourne dans son Maroc natal à la mort de son oncle qui l'a élevé. Entre une plongée dans le souvenir de son enfance et le début d'une histoire d'amour contrarié, Amin devra trouver en lui-même ses propres réponses à ses tourments.

"Collège au cinéma" et "Lycéens au cinéma" sont des dispositifs nationaux de sensibilisation des élèves au cinéma. Ils "reposent sur un partenariat entre Centre national de la cinématographie (CNC) et Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), ministère de la culture, ministère de l'Education nationale avec les conseils généraux pour les collèges et le conseil régional pour les lycées, explique Nathalie Collienne, chargée de communication du rectorat. Chaque classe inscrite voit 3 films par an, choisis d'après la liste nationale du CNC par un comité de pilotage académique. En ce moment, les élèves voient le film du 2è trimestre, il y a des projections quasiment tous les matins, dans tous les cinémas".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !