Incendie dans le Sud :

Air sous haute surveillance


Publié / Actualisé
L'Ora, observatoire réunionnais de l'air, a installé six capteurs autour de la déchetterie de Saint-Louis dans le sud de l'île. L'objectif est d'analyser les fumées émanant de l'incendie qui s'est déclaré dimanche sur le site. Le résultat de ces analyses sera connu dans " une vingtaine de jours " a annoncé ce mercredi 20 mai l'Ora. Il permettra de définir à posteriori l'impact ou non de ces fumées sur la santé publique.
L'Ora, observatoire réunionnais de l'air, a installé six capteurs autour de la déchetterie de Saint-Louis dans le sud de l'île. L'objectif est d'analyser les fumées émanant de l'incendie qui s'est déclaré dimanche sur le site. Le résultat de ces analyses sera connu dans " une vingtaine de jours " a annoncé ce mercredi 20 mai l'Ora. Il permettra de définir à posteriori l'impact ou non de ces fumées sur la santé publique.
" Odeurs de brûlé, de plastique, de soufre ". Depuis dimanche, les habitants résidant à proximité de la déchetterie se plaignent des fumées émanant de l'incendie survenu dimanche. Tous s'interrogent sur l'impact de ces fumées sur leur santé.
Cependant, " tant qu'on n'a pas le résultat des analyses, on ne peut pas dire si ces fumées sont dangereuses ou non pour la santé ", a indiqué ce mercredi 20 mai Chaprapatty Bahugwant, ingénieur d'études à l'office réunionnais de l'air.
En effet, l'observatoire réunionnais de l'air a installé dès lundi six capteurs mobiles dits passifs en plus des trois stations fixes qui existent déjà sur Saint-Pierre. " Ces capteurs vont nous donner des résultats dans une vingtaine de jours ", a indiqué l'Ora. Les échantillons d'air doivent en fait rejoindre des laboratoires situés hors département pour être analysés.
Ce mercredi 20 mai, des fumées continuent de se dégager de la déchetterie de Saint-Louis. Les pompiers sont toujours à pied d'?uvre pour venir à bout de cet incendie.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !