Nouveau gouvernement :

Des surprises et des victimes


Publié / Actualisé
Le gouvernement nommé ce mardi 23 juin 209 comporte quelques surprises dont la nomination de la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie au poste de ministre de la Justice. Elevée au rang de ministre d'Etat, elle remplace Rachida Dati élu au Parlement européen. Brice Hortefeux est ainsi nommé à l'Intérieur, de l'Outre-mer et des collectivités territoriales.
Le gouvernement nommé ce mardi 23 juin 209 comporte quelques surprises dont la nomination de la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie au poste de ministre de la Justice. Elevée au rang de ministre d'Etat, elle remplace Rachida Dati élu au Parlement européen. Brice Hortefeux est ainsi nommé à l'Intérieur, de l'Outre-mer et des collectivités territoriales.
Il était jusqu'à présent ministre des Affaires sociales. Il laisse le poste à Xavier Darcos, lequel est remplacé à l'Education nationale par le secrétaire d'Etat à l'Industrie et porte-parole du gouvernement Luc Chatel.

Élu Parlement européen, Michel Barnier laisse le poste de ministre de l'Agriculture, autre surprise, à l'ex-secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Bruno Le Maire. Il aussi ancien directeur de cabinet de l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin. Le portefeuille agricole recouvre désormais l'alimentation. Le député UMP Pierre Lellouche, officiera aux Affaires européennes.

Dernière surprise, bien qu'annoncé dès mardi matin par l'intéressé, Frédéric Mitterrand, neveu du président socialiste défunt François, est nommé ministre de la Culture et de la Communication. Il remplace Christine Albanel. Cette dernière est sanctionnée au même titre que Roger Karoutchi, remplacé par Henri de Raincourt au secrétariat d'Etat aux Relations avec le Parlement, pour les ratés du projet de loi sur le téléchargement illégal sur internet et pour les couacs à répétition au sein de la majorité.

À noter aussi la nomination du sénateur centriste Michel Mercier, proche de François Bayrou, au ministère de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire et le retour de Christian Estrosi, nommé ministre chargé de l'Industrie auprès de Christine Lagarde. La député européenne UMP Nora Berra, 45 ans, fille d'un tirailleur algérien, nommée à un nouveau secrétariat d'Etat chargé des Aînés.

Outre la mise à l'écart de Christine Albanel et Roger Karoutchi d'autres ministres ont été victimes du remaniement. Ainsi, Christine Boutin, ex ministre du Logement. Elle est remplacée par le député UMP Benoist Apparu, nommé secrétaire d'Etat chargé du Logement et de l'Urbanisme. Yves Jégo paye la crise aux Antilles et laisse le poste de secrétaire à l'Outre-Mer à Marie Luce Penchard. Bernard Laporte quitte aussi le gouvernement et laisse le secrétariat d'Etat aux Sports à Rama Yade. Le secrétariat d'Etat aux Droits de l'Homme occupé par cette dernière disparaît.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !