Afrique et îles australes :

Débat autour de la maîtrise de la mer


Publié / Actualisé
Du 14 au 18 septembre 2009 se tient à Saint-Gilles la 7ème conférence de la commission hydrographique et des îles australes. Il s'agit de débattre des problèmes communs que rencontrent les pays de la zone en termes d'hydrographie et de productions cartographiques.
Du 14 au 18 septembre 2009 se tient à Saint-Gilles la 7ème conférence de la commission hydrographique et des îles australes. Il s'agit de débattre des problèmes communs que rencontrent les pays de la zone en termes d'hydrographie et de productions cartographiques.
En effet, aucun pays ne pouvant maîtriser à lui seul l'ensemble des mers, les services hydrographiques nationaux ont ressenti dès le 19ème siècle l'obligation de coopérer, ne serait-ce qu'en échangeant leurs documents nautiques. C'est ainsi que cette coopération s'est développée au sein de commission hydrographiques régionales qui se rencontrent à intervalle régulier.

Dans la zone, c'est la commission Afrique et îles australes qui traite de la question. Elle est composée de 19 membres. 6 membres permanents, l'Afrique du Sud, Maurice, le Mozambique, la Norvège, le Royaume-Uni et la France. 13 membres associés ou observateurs : l'Angola, le Brésil, les Comores, le Kenya, Madagascar, Malawi, la Namibie, le Portugal, les Seychelles, la Tanzanie, l'Inde et les Etats-Unis.

Pendant une semaine, scientifiques et spécialistes de ce domaine se réuniront donc afin de débattre des techniques à mettre en place pour parvenir à une meilleure maîtrise de la mer.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !