Stationnement à Saint-Denis :

Des horodateurs à carte prépayée en 2011


Publié / Actualisé
Des horodateurs à carte prépayée devraient voir le jour dans le centre-ville de Saint-Denis "d'ici la second semestre 2011". C'est ce qu'annonce Philippe Naillet, conseiller municipal et président de la Sodiparc, société qui gère le stationnement payant dans le chef-lieu. D'abord installés "de façon expérimentale", ils devraient peu à peu remplacer les machines de Saint-Denis. "Cela ne concerne pas les nouveaux parcmètres qui seront installés à partir du 1er septembre", précise Philippe Naillet.
Des horodateurs à carte prépayée devraient voir le jour dans le centre-ville de Saint-Denis "d'ici la second semestre 2011". C'est ce qu'annonce Philippe Naillet, conseiller municipal et président de la Sodiparc, société qui gère le stationnement payant dans le chef-lieu. D'abord installés "de façon expérimentale", ils devraient peu à peu remplacer les machines de Saint-Denis. "Cela ne concerne pas les nouveaux parcmètres qui seront installés à partir du 1er septembre", précise Philippe Naillet.
Oubliées bientôt la collection de petites pièces réservées au paiement du parking. "Dici la second semestre 2011", de nouveaux horodateurs devraient faciliter la vie de nombreux usagers de la route à Saint-Denis. Il s'agit de machines qui autorisent le paiement par carte prépayée. "Nous travaillons sur la mise en place de ces appareils", indique Philippe Naillet. À l'origine, le projet prévoyait la mise en place de parcmètres à carte bleue. "Mais nous avons jugé que ce n'était pas très pertinent vu le montant des frais des cartes bancaires", signale t-il.

Le principe de ces machines est simple. Les personnes qui souhaitent se garer en zone payante pourront choisir la durée de stationnement et régler le montant grâce à une carte prépayée qui sera achetée au préalable. "Le mode de distribution de ces cartes sera fixé plus tard", annonce l'élu socialiste. Si les usagers préfèrent toujours payer par pièce, ils pourront également le faire.

Cette mise en place se fera en deux étapes. D'abord, "une phase expérimentale". "Quelques horodateurs, les plus anciens, seront remplacés par ces nouvelles machines. Puis nous étendrons le dispositif au fur et à mesure", explique le président de la Sodiparc. Au total, ce sont 140 horodateurs qui seront renouvelés pour un coût d'environ 1 000 euros chacun.

Selon Philippe Naillet, cette méthode compte plusieurs avantages. "Elle évite aux usagers de se promener avec de l'argent liquide. Elle réduit la manipulation des pièces pour nos agents. Et certains commerçants pourront par exemple offrir des cartes pour fidéliser les clients", décline t-il.

"Pour le moment cela ne concerne pas les nouveaux parcmètres qui seront installés à partir du 1er septembre", nuance le conseiller municipal. En effet, la Mairie de Saint-Denis a décidé d'installer 13 nouveaux horodateurs dans la ville, notamment sur le front de mer, à l'ancienne gare routière et du côté de la piscine du Barachois à partir de cette date.

Au total, ce sont 327 places de parking qui entreront dans la zone verte. Par ailleurs, 10 places situées entre la rue Juliette Dodu et la rue Gabriel Macé passeront dans la zone orange. "Cette décision répond à la demande des commerçants. Le but est de fluidifier la circulation autour des lieux d'échanges commerciaux", affirme le président de la Sodiparc. Même s'il dit "comprendre la colère de ceux qui se garent", il estime "qu'on ne peut pas rester sourd aux demandes des commerçants en cette période de crise".

À noter que ces machines seront alimentées uniquement grâce l'énergie solaire. "Ce ne sont pas les premières machines qui fonctionnent de cette manière", rappelle le responsable de la Sodiparc. En effet, 44 horodateurs équipés de panneaux solaires ont déjà été installés et 55 autres devraient suivre "dans les mois à venir".

Mounice Najafaly pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !