Avenir du tram-train :

La Région donnera sa réponse "après 20 heures"


Publié / Actualisé
La Région se prononcera sur la poursuite ou non du projet tram-train ce lundi 31 mai 2010 "après 20 heures". C'est ce qui a été indiqué à Tram Tiss, le groupement attributaire du marché tram-train, par Jean-Louis Lagourgue et David Lorion, respectivement 1er et 3ème vice-président du conseil régional. "Nous sommes confiants mais quand même très inquiets. Des informations préoccupantes ont déjà filtré dans la presse" a commenté Inouck Moncorgé, président à Tram Tiss, à l'issue de sa rencontre avec les deux vice-présidents. Les salariés du BTP, présents devant le siège de la Région depuis le début de matinée, ont de nouveau rencontré les élus élus régionaux "afin d'obtenir des précisions". Les manifestants se sont dispersés dans le calme vers 14 heures 30. Rappelons que Didier Robert, président de la Région, est actuellement à Nice où il assiste au 25ème sommet France Afrique.
La Région se prononcera sur la poursuite ou non du projet tram-train ce lundi 31 mai 2010 "après 20 heures". C'est ce qui a été indiqué à Tram Tiss, le groupement attributaire du marché tram-train, par Jean-Louis Lagourgue et David Lorion, respectivement 1er et 3ème vice-président du conseil régional. "Nous sommes confiants mais quand même très inquiets. Des informations préoccupantes ont déjà filtré dans la presse" a commenté Inouck Moncorgé, président à Tram Tiss, à l'issue de sa rencontre avec les deux vice-présidents. Les salariés du BTP, présents devant le siège de la Région depuis le début de matinée, ont de nouveau rencontré les élus élus régionaux "afin d'obtenir des précisions". Les manifestants se sont dispersés dans le calme vers 14 heures 30. Rappelons que Didier Robert, président de la Région, est actuellement à Nice où il assiste au 25ème sommet France Afrique.
Après 1 heure 30 de discussions, les représentants syndicaux sont sortis sans être plus informés qu'à leur entrée. "Le 1er vice-président nous a répondu qu'il était juridiquement impossible de nous donner des précisions avant 20 heures", indique Jacky Balmine. "Nous attendrons donc 20 heures comme prévu", a-t-il ajouté. "Désormais, nous sommes dans un combat de l'après 31 mai", a-t-il précisé en rappelant le souhait de l'intersyndicale de la mise en place d'une table ronde "d'urgence". Il espère la tenue de cette table ronde "dans un mois maximum". A l'issue de cette réunion, le représentant de la CGTR a appelé les manifestants présents à se disperser.

Faisant allusion aux différents chantiers arrêtés pour cause de changement de majorité communale ou régionale, Jean-Marie Le Bourvellec, président de la FRBTP (fédération réunionnaise du BTP), a pour sa part noté "nous avons déjà perdu le Pôle océan, le Zénith, la rocade du Tampon et la Maison des civilisations. Jusqu'où ira-t-on?". Il est venu devant le conseil régional en compagnie d'une délégation de la FRBTP.

Rappelons que près de 200 professionnels du secteur du BTP ainsi que des transporteurs et des terrassiers étaient devant la Région depuis 8 heures ce lundi 31 mai 2010.

Le courrier de François Fillon annonçant que La Réunion ne bénéficierait pas de la dotation ferroviaire (voir article par ailleurs), n'a pas ébranlé les professionnels du BTP. "En aucun cas il n'est écrit dans le contrat liant la Région à Tram'Tiss que le projet ne pourrait pas se faire", lance Jacky Balmine, secrétaire général à la CGTR BTP. Pour le responsable syndical, si la décision est prise de mettre fin au dossier tram-train, le président du conseil régional donnerait tout simplement "un coup de pied dans un projet d'un montant de près 2 milliards d'euros".

A l'issue d'une première rencontre ce lundi matin entre les représentants syndicaux et le 1er vice-président du conseil régional, Jacky Balmine a annoncé que "la Région a répondu favorablement à la demande de table ronde". Aucune date n'a encore été fixée. Quant à la question sur l'avenir du tram-train, Jean-Louis Lagourgue aurait répondu que "c'est un sujet compliqué" et que des discussions devaient se faire avec Tram'Tiss.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !