Avenir du tram-train :

Le BTP attend la réponse de la Région


Publié / Actualisé
Près de 200 professionnels du secteur du BTP ainsi que des transporteurs et des terrassiers sont devant la Région depuis 8 heures ce lundi 31 mai 2010. Ils attendent la réponse de la Région concernant l'avenir du tram-train. Une réponse qui devrait tomber en milieu de journée à l'issue de la rencontre entre Jean-Louis Lagourgue, 1er vice-président du conseil régional, et les représentants de Tram'Tiss, groupement chargé de la mise en ?uvre du projet tram-train. Didier Robert n'est pas présent puisqu'il est à Nice à l'occasion du sommet France Afrique qui se tient ce lundi 31 et mardi 1er juin.
Près de 200 professionnels du secteur du BTP ainsi que des transporteurs et des terrassiers sont devant la Région depuis 8 heures ce lundi 31 mai 2010. Ils attendent la réponse de la Région concernant l'avenir du tram-train. Une réponse qui devrait tomber en milieu de journée à l'issue de la rencontre entre Jean-Louis Lagourgue, 1er vice-président du conseil régional, et les représentants de Tram'Tiss, groupement chargé de la mise en ?uvre du projet tram-train. Didier Robert n'est pas présent puisqu'il est à Nice à l'occasion du sommet France Afrique qui se tient ce lundi 31 et mardi 1er juin.
Le courrier de François Fillon annonçant que La Réunion ne bénéficierait pas de la dotation ferroviaire (voir article par ailleurs), n'a pas ébranlé les professionnels du BTP. "En aucun cas il n'est écrit dans le contrat liant la Région à Tram'Tiss que le projet ne pourrait pas se faire", lance Jacky Balmine, secrétaire général à la CGTR BTP. Pour le responsable syndical, si la décision est prise de mettre fin au dossier tram-train, le président du conseil régional donnerait tout simplement "un coup de pied dans un projet d'un montant de près 2 milliards d'euros".

Néanmoins, le syndicaliste dit avoir "bon espoir que la Région prolongera de 3 mois le délai pour la négociation de la dotation ferroviaire", comme il est prévu dans la clause du contrat liant la collectivité locale à Tram'Tiss. Cette revendication est inscrite dans une motion déposée par l'intersyndicale ce lundi 31 mai auprès de Jean-Louis Lagourgue. Les syndicats demandent également la tenue d'une table ronde en présence des représentants du conseil régional, des anciens élus de la majorité régionale et des représentants du groupement chargé du projet. "Nous voulons qu'on nous explique ce qui empêche le lancement du chantier", indique Jacky Balmine. "Et qu'on nous dise quels seront les chantiers mis en place immédiatement pour remplacer ce manque à gagner", poursuit-il.

A l'issue de la rencontre entre les représentants syndicaux et le 1er vice-président du conseil régional, Jacky Balmine a annoncé que "la Région a répondu favorablement à la demande de table ronde". Aucune date n'a encore été fixée. Quant à la question sur l'avenir du tram-train, Jean-Louis Lagourgue aurait répondu que "c'est un sujet compliqué" et que des discussions devaient se faire avec Tram'Tiss. Des discussions qui ont débuté dès 11 heures puisque les représentants du groupement sont arrivés à la Région pour rencontrer le 1er vice-président ainsi que David Lorion, 3ème vice-président, chargé de l'aménagement. Les premiers éléments sur l'avenir du projet tram-train devraient alors être connus.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !