Communauté d'agglomérations :

Jean-Louis Lagourgue prend la tête de la CINOR


Publié / Actualisé
Sans surprise, c'est le maire de Sainte-Marie, Jean-Louis Lagourgue qui a été élu président de la CINOR (Communauté intercommunale du Nord de La Réunion) lors du conseil communautaire de ce lundi 12 juillet 2010. Il succède à Ericka Bareigts, adjointe au maire de Saint-Denis. Il présidera la communauté d'agglomérations pendant les deux prochaines années. Un mandat sous le signe de "la continuité" des politiques mises en places.
Sans surprise, c'est le maire de Sainte-Marie, Jean-Louis Lagourgue qui a été élu président de la CINOR (Communauté intercommunale du Nord de La Réunion) lors du conseil communautaire de ce lundi 12 juillet 2010. Il succède à Ericka Bareigts, adjointe au maire de Saint-Denis. Il présidera la communauté d'agglomérations pendant les deux prochaines années. Un mandat sous le signe de "la continuité" des politiques mises en places.
C'est à l'issue d'un vote à sens unique que Jean-Louis Lagourgue a été élu président de la Cinor. En effet, le maire de Sainte-Marie a recueilli 45 votes en sa faveur contre 4 votes blancs. Un résultat plus que logique puisqu'il était le seul à briguer la présidence de la communauté de communes.

Son élection confirmée, le conseiller régional s'est tout d'abord adressé à ceux qui n'ont pas voté en sa faveur. "J'ai deux ans pour montrer que je serai le président de toute la communauté et non pas seulement le représentant de Sainte-Marie. La Cinor est une communauté de projets", a t-il affirmé. Une affirmation que ne met pas en doute Ericka Bareigts : "C'est un homme qui a l'expérience suffisante pour dépasser la barrière des étiquettes politiques", a t-elle expliqué.

Puis Jean-Louis Lagourgue a félicité "le travail remarquable" de l'ancienne présidente. Il a notamment salué le lancement du projet de station d'épuration du Grand Prado. "C'est un grand projet qu'elle a mis en place de façon rapide", a souligné Jean-Louis Lagourgue. Autre ?uvre saluée par le conseiller régional, l'établissement d'un plan pluriannuel d'investissement. "Je continuerai le travail entrepris par Ericka Bareigts", a t-il souligné.

Puis le maire de Sainte-Marie a rappelé que "plus que jamais, l'ensemble des élus ont besoin d'être unis". Et pour cause, "le Sud de l'île veut se développer pour rattraper son retard par rapport au Nord. Ce n'est pas une mauvaise chose mais ce rééquilibrage se fera au détriment du développement du Nord", prévient Jean-Louis Lagourgue. "Nous devons être extrêmement vigilants sur la conduite de nos projets", a t-il ajouté.

Enfin, interrogé quant à la pertinence d'un cumul des mandats de maire, de conseiller régional et désormais de président de la Cinor, Jean-Louis Lagourgue répond : "Lorsque nous avons crée la communauté d'agglomérations, nous avons établi comme préalable qu'un maire serait président de la Cinor. Le maire de Saint-Denis a souhaité nommer son adjointe, c'est son droit. Mais désormais je souhaite rétablir ce qui s'est toujours fait".

Puis il ajoute, "j'ai l'habitude de déléguer à la mairie de Sainte-Marie. Je ferai de même dans cette collectivité". Pour preuve, 16 vice-présidents ont été nommés pour épauler Jean-Louis Lagourgue durant les deux prochaines années. Parmi eux, on peut noter la présence de Yolande Pausé, maire de Sainte-Suzanne et première vice-présidente de la Cinor, et d'Ericka Bareigts, adjointe au maire de Saint-Denis et 2ème vice-présidente.

Mounice Najafaly pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !