Don de plaquettes sanguines :

Fin de don pour les mères de deux enfants


Publié / Actualisé
Les femmes qui ont eu deux enfants et plus ne peuvent plus donner leurs plaquettes sanguines. Des études ont établi récemment qu'à la suite de leurs grossesses certaines mères développent l'anticorps HLA. Anticorps très mal supportés par certains receveurs. "L'incident est rare mais grave puisque le receveur peut dans certains cas développer un syndrome de détresse respiratoire aigu transfusionnel ou TRALI en anglais", explique François Schooneman, directeur de l'Etablissement français du sang à La Réunion (EFS). La sécurité transfusionnelle des malades primant, l'EFS a décidé d'appliquer le principe de précaution. Les plaquettes de ces mères de famille ne sont plus prélevées, si les analyses révèlent qu'elles sont porteuses de cet anticorps. En revanche ces mamans pourront toujours donner leur sang.
Les femmes qui ont eu deux enfants et plus ne peuvent plus donner leurs plaquettes sanguines. Des études ont établi récemment qu'à la suite de leurs grossesses certaines mères développent l'anticorps HLA. Anticorps très mal supportés par certains receveurs. "L'incident est rare mais grave puisque le receveur peut dans certains cas développer un syndrome de détresse respiratoire aigu transfusionnel ou TRALI en anglais", explique François Schooneman, directeur de l'Etablissement français du sang à La Réunion (EFS). La sécurité transfusionnelle des malades primant, l'EFS a décidé d'appliquer le principe de précaution. Les plaquettes de ces mères de famille ne sont plus prélevées, si les analyses révèlent qu'elles sont porteuses de cet anticorps. En revanche ces mamans pourront toujours donner leur sang.
Cette précaution ajoute une difficulté à la collecte des plaquettes sanguines. 30% des donneurs sont des mères de deux enfants et plus. "Près d'un tiers de notre fichier "donneur" est inutilisable. Nous lançons un appel aux dons auprès des hommes et des femmes sans enfants", souligne François Schooneman. Il ajoute : "il nous faut 1 000 nouveaux donneurs pour être tranquilles".

En 2009, l'EFS a reçu 2 916 dons de plaquettes sanguines. Pour satisfaire les demandes en 2010, 3 000 dons seront nécessaires. La tâche s'annonce d'autant plus ardue puisque l'EFS vient de perdre environs 1000 donneurs femmes avec l'application du principe de précaution. C'est donc un tiers des donneurs de plaquettes que l'EFS va devoir trouver pour assurer les besoins. A noter que ce sont les femmes qui donnent majoritairement.

Concernant les poches de sang, 20 962 poches ont été prélevées en 2009. Chaque année, 21 000 dons sont nécessaires pour répondre aux besoins des malades réunionnais. La Réunion est donc autosuffisante. Mails elle n'est pas à l'abri d'une pénurie. Ainsi, en juin et juillet derniers, l'EFS fonctionnait à flux tendu avec un stock de sang de sept jours, la normale étant de 12 à 14 jours de stock. 40 litres de sang sont utilisés quotidiennement par les hôpitaux.

Pour éviter les pénuries, l'EFS organise plusieurs fois par an des campagnes de collectes de sang. Cette semaine une collecte est organisée du 4 au 8 octobre 2010. Elle a lieu ce jeudi et vendredi à Saint-Denis, au lycée butor de 8h à 12H30 et jeudi uniquement à la mairie de Cilaos de 8h30à 12H30.

Au delà de ces campagnes de collectes, les donneurs peuvent se rendre dans les lieux fixes, notamment pour le don de plaquettes puisqu'il ne s'effectue pas en collecte mobile. L'EFS de La Réunion est implanté sur deux sites de prélèvements fixes. L'un est situé à Saint-Denis au CHR Félix Guyon à Bellepierre. Et l'autre est en plein c?ur du centre ville de Saint-Pierre au 58 rue Suffren.


Julie Fioretti pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !