Santé - Médicament dangereux :

Les utilisateurs de Médiator doivent consulter


Publié / Actualisé
Médiator, un médicament pour diabétiques en surpoids également utilisé comme coupe faim, est responsable en France de 500 décès en 33 ans. Plus de 3 500 personnes auraient également été hospitalisées pour des lésions cardiaques après avoir utilisées ce médicament. Telles sont les conclusions d'une étude de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) rendues publiques ce mardi 16 novembre 2010. L'agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) recommande aux patients ayant pris du Médiator, pendant au moins 3 mois entre 2006 et 2009, de consulter leur médecin traitant. Ce dernier pourra ainsi rechercher tout symptôme ou signe évocateur d'une maladie cardiaque.
Médiator, un médicament pour diabétiques en surpoids également utilisé comme coupe faim, est responsable en France de 500 décès en 33 ans. Plus de 3 500 personnes auraient également été hospitalisées pour des lésions cardiaques après avoir utilisées ce médicament. Telles sont les conclusions d'une étude de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) rendues publiques ce mardi 16 novembre 2010. L'agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) recommande aux patients ayant pris du Médiator, pendant au moins 3 mois entre 2006 et 2009, de consulter leur médecin traitant. Ce dernier pourra ainsi rechercher tout symptôme ou signe évocateur d'une maladie cardiaque.
Les symptômes indiquant une possible affection cardique due au médicament sont notamment l'essoufflement lors d'un effort, un ?dème des membres inférieurs et une fatigue inexpliquée.

L'Afssaps précise que "le risque de développer une complication valvulaire (affection des valves du c?ur - ndlr) pouvant conduire à l'hospitalisation est clairement établie à partir d'une durée de trois mois de traitement et plus". L'agence des produits de santé précise toutefois qu'il "s'agit d'une complication rare" et commente "l'ensemble des données montre que le risque de développer une complication valvulaire apparaît principalement dans les 2 premières années d'utilisation".

L'agence des produits de santé estime qu'environ 5 millions de patients ont été traités par Médiator - dont le principe actif est le benfluorex - entre 1976, date de mise sur le marché du médicament, et novembre 2009, date de son interdiction. La durée moyenne de traitement a été d'environ 18 mois. 2,9 millions des patients ont consommé le médicament pendant au moins 3 mois, remarque l'Afssaps. Environ 144 millions de boîtes de Médiator ont été délivrées, représentant une moyenne de 3 millions de mois de traitement par an entre 2002 et 2007.

"L'Afssaps estime qu'entre 1,5 et 2 millions de patients ont été exposés à Mediator en France et que 20% des prescriptions étaient sans rapport avec la lutte contre le diabète: il était aussi prescrit à des personnes désireuses de perdre du poids" note ce mardi L'Express.fr.

À La Réunion, où le médicament a aussi été prescrit à des non diabétiques dans le cadre de régime amaigrissant, impossible d'obtenir des chiffres approximatifs sur le nombre de boites délivrées, ni sur le nombre de patients qui ont consommé le médicament. Ce mardi 16 novembre, en début d'après-midi, la CGSS (caisse générale de sécurité sociale) a annoncé qu'elle refusait de communiquer sur ces données au motif qu'il s'agit "d'un sujet relevant des autorités sanitaires".... Cela alors qu'à peine deux heures plus tôt, la même CGSS affirmait avoir lancé une requête informatique pour compiler les chiffres. La Caisse précisait "les seules données que nous pourrons retrouver sont celles de 2008 et 2009" et notait que les premiers résultats de la requête informatique seraient connus dès ce mercredi.

Pour cause d'indisponibilité de son président, le docteur Yvan Tcheng, l'Ordre des médecins a déclaré être dans l'impossibilité de communiquer sur le sujet avant mercredi matin.

Aux Etats-Unis suite à une étude, le médicament a été interdit à la vente en 1997. L'Italie et l'Espagne l'ont retiré du marché en 2005.

À noter que le Médiator, médicament commercialisé en France par le laboratoire Servier, est proche dans sa composition d'un autre produit de Servier, l'Isoméride. Ce coupe faim a été retiré de la vente en France en 1997 après la découverte par les autorités sanitaires de cas d'hypertension artérielle pulmonaire graves dès 1995 et d'anomalies des valves cardiaques en juillet 1997. L'Isoméride agissait sur le système de régulation physiologique du poids et permettait de réduire, en particulier, la consommation des glucides (féculents, aliments sucrés...). Il a été consommé par plus de 7 millions de français entre 1985 et 1997.

Le laboratoire Servier a été condamné plusieurs fois à verser des dommages et intérêts pour l'Isomeride, et plusieurs dossiers sont en justice pour le Mediator.

Julie Fioretti pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !