Territoire de la côte ouest :

Halte aux déchets électriques et électroniques


Publié / Actualisé
Depuis le 1er janvier 2011, les déchets d'équipements électriques ou électroniques (D3E) comme les téléviseurs, les machines à laver ou les lampes électriques ne sont plus ramassés à domicile par les agents du TCO (Territoire de la côte ouest). Le TCO présentait ce jeudi 6 janvier 2011 à son siège du Port la mise en place de cette nouvelle mesure. Dorénavant, les particuliers ont pour obligation de déposer leurs équipements électriques et électroniques usagés aux commerçants lors de l'achat d'un nouvel appareil, en déchetterie, ou encore au sein des structures solidaires et sociales comme Emmaüs.
Depuis le 1er janvier 2011, les déchets d'équipements électriques ou électroniques (D3E) comme les téléviseurs, les machines à laver ou les lampes électriques ne sont plus ramassés à domicile par les agents du TCO (Territoire de la côte ouest). Le TCO présentait ce jeudi 6 janvier 2011 à son siège du Port la mise en place de cette nouvelle mesure. Dorénavant, les particuliers ont pour obligation de déposer leurs équipements électriques et électroniques usagés aux commerçants lors de l'achat d'un nouvel appareil, en déchetterie, ou encore au sein des structures solidaires et sociales comme Emmaüs.
Les D3E correspondent aux appareils fonctionnant avec des prises électriques, des piles ou des accumulateurs. On distingue quatre catégories : les gros électroménagers (réfrigérateur, lave-vaisselle,...), les petits électroménagers (marmite à riz, réveil,...), les matériels audiovisuels et informatiques (télévision, caméscope,...), et enfin les ampoules (lampe à LED, à basse consommation, néon).

Ces équipements contiennent des produits toxiques pour l'homme et l'environnement, comme le plomb dans les écrans, l'arsenic dans les ordinateurs, ou encore le mercure dans les ampoules. Il faut démanteler ces équipements pour neutraliser les composants nocifs et récupérer les matériaux recyclables. Ces déchets doivent ainsi être collectés séparément des autres avant d'être recyclés.

Pour la mise en place de cette opération dans les communes de l'Ouest, des médiateurs sillonneront les rues la veille du jour de collecte des encombrants afin de repérer ces déchets et y apposeront un autocollant "refus de collecte". Les lendemains de collecte les médiateurs feront de la sensibilisation en porte-à-porte dans les rues concernées. À terme, il est prévu de verbaliser les habitants continuant à déposer leurs déchets sur les voies publiques.

Pour rappel, plus de 50 tonnes de déchets sont collectées en porte-à-porte par mois, et près de 30 tonnes sont déposées dans les déchetteries. Le TCO a décidé de limiter l'accumulation de ces déchets toxiques sur le long terme en faisant appel à deux " éco-organismes " : Eco-systèmes et Récyclum. La première coordonne les acteurs intervenant dans la collecte, le traitement et le recyclage des déchets électriques et électroniques, sauf les lampes. Récyclum a pour mission quant à elle d'organiser en France la collecte et le recyclage des lampes détenues par les particuliers et les professionnels.


* Pour toute information, appelez le 0800 605 605 (TCO)

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !