Des vagues de 12 mètres attendues sur les côtes Ouest et Sud :

La houle commence à déferler


Publié / Actualisé
Depuis 19 heures, ce mardi 2 août 2011, La Réunion est en vigilance forte houle. Cela devrait principalement concerner les côtes Ouest et Sud. La mer a commencé à être agitée dans le courant de la nuit. Ce mercredi matin, des séries de vagues atteignant 4 mètres de hauteur commençaient à s'abattre sur le littoral Ouest, du sport de la Folette au Port jusqu'à la baie de Saint-Paul. Le pic de cet épisode houleux est prévu dans la journée. Selon Météo France des vagues de 12 mètres pourraient s'écraser sur les côtes, notamment dans le Sud qui est la zone la plus exposée. Les météorologues parlent d'un phénomène "exceptionnel", semblable à celui qui s'était produit en mai 2007. À l'époque, de nombreux commerces et habitations situés en bord de mer sur la commune de Saint-Paul et de Saint-Pierre avaient été fortement endommagés. Plusieurs embarcations avaient coulées les ports saint-gillois et saint-pierrois. Plus dramatique, deux pêcheurs étaient morts au large du port de Saint-Pierre.
Depuis 19 heures, ce mardi 2 août 2011, La Réunion est en vigilance forte houle. Cela devrait principalement concerner les côtes Ouest et Sud. La mer a commencé à être agitée dans le courant de la nuit. Ce mercredi matin, des séries de vagues atteignant 4 mètres de hauteur commençaient à s'abattre sur le littoral Ouest, du sport de la Folette au Port jusqu'à la baie de Saint-Paul. Le pic de cet épisode houleux est prévu dans la journée. Selon Météo France des vagues de 12 mètres pourraient s'écraser sur les côtes, notamment dans le Sud qui est la zone la plus exposée. Les météorologues parlent d'un phénomène "exceptionnel", semblable à celui qui s'était produit en mai 2007. À l'époque, de nombreux commerces et habitations situés en bord de mer sur la commune de Saint-Paul et de Saint-Pierre avaient été fortement endommagés. Plusieurs embarcations avaient coulées les ports saint-gillois et saint-pierrois. Plus dramatique, deux pêcheurs étaient morts au large du port de Saint-Pierre.
Pour éviter le renouvellement de ce drame, la préfecture a interdit par arrêté la baignade et les activités nautiques pratiquées avec des engins de plage et des engins non immatriculés.

Dans les ports et les habitations du littoral des côtes Ouest et Sud de l'île, des dispositions particulières ont été prises pour limiter les dégâts. A Saint-Gilles, des tranchées ont été creusées afin de casser la forte houle et de limiter l'ensablement du port de plaisance. Il a été conseillé aux plaisanciers de bien amarrer leurs embarcations afin qu'elles puissent résister aux effets de la houle. La municipalité de Saint-Paul a par ailleurs pris un arrêté interdisant "jusqu'à nouvel ordre" l'accès au débarcadère du front de mer de la commune et aux digues du port de plaisance de Saint-Gilles.

Pour sa part, la commune de Saint-Leu "demande aux riverains du bord de mer d'observer la plus grande vigilance". La mairie indique aussi que les plaisanciers désirant protéger leur bateau peuvent les "disposer du 2 au 5 août sur des zones moins exposées". À savoir l'aire de carénage, le parking face au bureau du port et le parking des locaux de la vie associative.

À Saint-Pierre, les bateaux amarrés au quai Nord du port de plaisance ont été déplacés au quai Ouest afin de mieux les protéger. Comme à Saint-Gilles, la capitainerie a conseillé aux plaisanciers de bien amarrer leurs embarcations. La mairie de Saint-Pierre a aussi interdit par arrêté la circulation et le stationnement de véhicules sur le littoral saint-pierrois durant toute la durée de la vigilance forte houle.

La police municipale saint-pierroise est mobilisée depuis mardi et le restera pendant toute la période de vigilance forte houle. Les policiers municipaux ont conseillé aux habitants et aux commerçants d'évacuer les lieux ce mercredi ou, le cas échéant, de prendre toutes leurs précautions pour se protéger. Et pour cause, en 2007, la houle déchaînée avait dévasté les commerces et le mobilier urbain du front de mer dans une zone comprise entre la Ravine blanche et Terre Sainte. Dans ce quartier, qui est aussi un petit port de pêche, l'eau était entrée dans l'intérieur des terres à plus de 150 mètres du rivage. Preuve de la force de vagues, des galets avaient été retrouvés sur le toit de maisons

La vigilance forte houle restera en vigueur jusqu'à 5 heures ce jeudi 4 août.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !