Air Austral :

Didier Robert ne veut pas reporter l'assemblée générale


Publié / Actualisé
Dans un communiqué publié en début de soirée ce jeudi 12 janvier 2012, Didier Robert, président du conseil régional et de la Sematra, le principal actionnaire d'Air Austral, oppose une fin de non recevoir à la demande de report de l'assemblée générale de la compagnie aérienne formulée par Nassimah Dindar, présidente du conseil général et membre de la Sematra.
Dans un communiqué publié en début de soirée ce jeudi 12 janvier 2012, Didier Robert, président du conseil régional et de la Sematra, le principal actionnaire d'Air Austral, oppose une fin de non recevoir à la demande de report de l'assemblée générale de la compagnie aérienne formulée par Nassimah Dindar, présidente du conseil général et membre de la Sematra.
Cette réunion est prévue pour ce vendredi 13 janvier. La présidente du Département souligne que la décision de recomposer le conseil de surveillance - jusqu'à présent présidé par Paul Vergès - et de révoquer ses membres, a été prise par Didier Robert sans concertation avec le conseil général ([url=http:///reportage.php?id_reportage=14075&id_rubrique=01] Voir article "Nassimah Dindar tape du poing sur la table" [url]). Le président de Région affirme que Nassimah Dindar était parfaitement au courant de cette décision et qu'elle a en même voté le principe. Une affirmation ferment réfutée en milieu de soirée du côté du conseil général.


"Rien ne justifie aujourd'hui sur le fond et sur la forme cette demande" de report d'assemblée générale ordinaire d'Air Austral, commence par dire Didier Robert dans son communiqué. "Les difficultés de la compagnie Air Austral exige de la part des actionnaires au premier rang desquels la Sematra un vrai sens de la responsabilité. Il devient urgent de se prononcer à la fois sur l'augmentation de capital ainsi que sur la gouvernance et le mode de gestion de la compagnie" poursuit-il.

Ce que ne rejette pas Nassimah Dindar dans un communiqué qu'elle a publié à son tour en milieu de soirée. Pour le Conseil général " la priorité est avant tout d'accompagner dans les meilleures conditions air austral qui connait actuellement des difficultés financières pour sauvegarder et consolider le seul outil réunionnais de désenclavement et éviter des pertes d'emplois" écrit la présidente du Département. "Le Conseil Général est donc favorable aux décisions visant à apporter une contribution à la Sematra pour la recapitalisation d'Air Austral (...). C'est pourquoi nous avons indiqué la nécessité de maintenir l'assemblée générale extraordinaire qui est prévue ce vendredi compte tenu de l'urgence des points inscrits à l'ordre du jour relatif aux modalités financières de l'accompagnement à apporter à Air austral" dit-elle encore.

Pour justifier sa volonté de maintenir l'assemblée générale ordinaire de la compagnie ce vendredi 13 janvier Didier Robert affirme que contrairement "aux allégations de la présidente du conseil général" la question de la recomposition du conseil de surveillance a été débattue au sein de la Sematra. La question "sur la gouvernance d'Air Austral a été posée", dit Didier Robert, le 13 décembre à l'occasion de conseil d'administration de la Sematra. Il affirme que ce jour là "à l'unanimité des membres présents, la résolution suivante a été adoptée : "le conseil d'administration a fait part à l'unanimité de ces membres de la nécessité de recomposer le conseil de surveillance tout en réaffirmant sa confiance au directoire et à son président Gérard Ethève"". Une manière de jurer que Nassimah Dindar savait parfaitement que ce point serait à l'ordre du jour de l'assemblée général ordinaire d'Air Austral du 13 janvier.

Ce qui "est faux", martèle-t-on au conseil général. "Il est étrange que le président de la Sematra confonde à ce point les dates. Lors de la réunion du conseil d'administration du 13 décembre, la question de la recomposition du conseil de surveillance a effectivement été évoquée mais cela n'a jamais fait l'objet d'une résolution et encore moins d'un vote" affirme-t-on au conseil général, procès verbal de la réunion à l'appui. "Le vote en question a bien eu lieu, mais le 23 décembre lors d'une nouvelle réunion du conseil d'administration de la Sematra, hors la présence de Nassimah Dindar ni d'aucun autre élu du conseil général qui, convoqué tardivement, n'ont pu assister à la réunion" achève-t-on au conseil général, toujours procès verbal de réunion à l'appui.

"L'évolution de la gouvernance de la compagnie en cohérence avec l'actionnariat a déjà été actée, mais elle doit se faire dans le respect de tous les actionnaires quelque soit leur importance dans le capital. Elle doit se faire à tout prix dans le consensus le plus large et la cohésion au sein des instances de la compagnie et de la Sematra" commente à ce propos Nassimah Dindar donc son communiqué de jeudi soir.

L'assemblée générale de la compagnie, si elle devait finalement se tenir, promet d'être animée...

Mahdia Benhamla pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !