Air Austral - Le Département demande le report de l'assemblée générale (actualisé à 20h32) :

Nassimah Dindar tape du poing sur la table


Publié / Actualisé
Nassimah Dindar, présidente du conseil général, et membre de la Sematra, la structure qui est le principal actionnaire d'Air Austral, demande le report de l'assemblée générale ordinaire de la compagnie aérienne qui doit avoir lieu ce vendredi 13 janvier 2012. À l'ordre du jour de cette réunion se trouve "la recomposition du conseil de surveillance d'Air Austral". Un point décidé par Didier Robert, président du conseil régional et de la Sematra. Le but pour le président de Région est d'évincer Paul Vergès de son poste de précisent du conseil de surveillance. Nassimah Dindar note que le conseil général n'a pas été consulté "tant sur les conditions d'une recomposition du conseil de surveillance" que sur "la nouvelle configuration de ce conseil". La présidente du Département dit "regretter" cette situation et demande à Didier Robert et à Gérard Éthève, président du directoire de la compagnie aérienne de reporter l'assemblée générale conformément au "respect du débat qui doit prévaloir préalablement au sein des instances de la Sematra". Dans un communiqué en début de soirée, Didier Robert que "rien ne justifie aujourd'hui sur le fond et sur la forme cette demande" de report.
Nassimah Dindar, présidente du conseil général, et membre de la Sematra, la structure qui est le principal actionnaire d'Air Austral, demande le report de l'assemblée générale ordinaire de la compagnie aérienne qui doit avoir lieu ce vendredi 13 janvier 2012. À l'ordre du jour de cette réunion se trouve "la recomposition du conseil de surveillance d'Air Austral". Un point décidé par Didier Robert, président du conseil régional et de la Sematra. Le but pour le président de Région est d'évincer Paul Vergès de son poste de précisent du conseil de surveillance. Nassimah Dindar note que le conseil général n'a pas été consulté "tant sur les conditions d'une recomposition du conseil de surveillance" que sur "la nouvelle configuration de ce conseil". La présidente du Département dit "regretter" cette situation et demande à Didier Robert et à Gérard Éthève, président du directoire de la compagnie aérienne de reporter l'assemblée générale conformément au "respect du débat qui doit prévaloir préalablement au sein des instances de la Sematra". Dans un communiqué en début de soirée, Didier Robert que "rien ne justifie aujourd'hui sur le fond et sur la forme cette demande" de report.
"De retour à La Réunion je prends connaissance de l'ordre du jour de la prochaine assemblée générale ordinaire d'Air Austral qui se réunira le vendredi 13 janvier 2012 sur le point relatif à la "recomposition du Conseil de surveillance dans son ensemble par révocation et nomination de nouveaux membres du conseil de surveillance"" écrit Nassiman Dindar dans un courrier adressé ce mercredi à Gérard Éthève et à Didier Robert.

La président du Département a envoyé copie de ce courrier à tous les membres du conseil de surveillance de la compagnie aérienne et de la Sematra. Cette structure est un conglomérat d'actionnaires composé de la Région (50% des parts), du Département (30% des parts) et d'autres institutions, dont la chambre de commerce et d'industrie. Le reste des actions de l'entreprise (hors Sematra), 53,41% au total, est détenu par des actionnaires privés.

"Lors du conseil d'administration du 13 décembre dernier, nous avions alors acté le principe d'une évolution de la gouvernance d'Air Austral en cohérence avec son actionnariat", écrit Nassimah Dindar à Didier Robert et à Gérard Étèvhe. "Cependant je dois vous informer que le conseil général (actionnaire à hauteur de 30% au sein de la Sematra) et sa présidente, également représentante permanente de la Sematra au sein du conseil de surveillance d'Air Austral, n'ont jamais été consultés tant sur les conditions d'une recomposition du conseil de surveillance par révocation de l'ensemble de ses membres, que sur la nouvelle configuration de ce conseil et la place des représentants du conseil général en son sein" ajoute, pour le regretter, la présidente de la collectivité départementale.

Nassimah Dindar se fait ensuite très ferme pour dire : "Nous nous interrogeons donc sur l'origine et les raisons qui vous ont motivé à convoquer cette prochaine assemblée générale sur un tel ordre du jour, dont l'importance des décisions nécessite un délai raisonnable compatible avec une concertation préalable indispensable". Elle poursuit tout aussi sèchement : "Vous comprendrez que nous ne pouvons, par conséquent, accepter ce fait accompli".

La colère de la présidente de la collectivité départementale est d'autant plus vive que la convocation pour le conseil d'administration du 23 décembre 2011 a placé le conseil général "dans l'impossibilité de participer à cette réunion lors de laquelle le président de la Sematra (Didier Robert - ndlr) avait présenté le texte de la résolution qui stipule qu'à l'unanimité de ses membres, le conseil d'administration fait part de la "nécessité de recomposer le conseil de surveillance"". Une "unanimité" dans laquelle le Département ne se reconnaît pas puisque, écrit Nassimah Dindar, "le conseil général, actionnaire de la Sematra n'ayant pas été consulté sur ce sujet et sur ses enjeux autour de la gouvernance d'Air Austral".

C'est sur un ton toujours très ferme que la présidente du Département achève : "Compte tenu de ces différentes interrogations et dans le respect du débat qui doit prévaloir préalablement au sein des instances de la Sematra, je vous demande de bien vouloir reporter la séance de l'assemblée générale ordinaire de ce vendredi 13 janvier 2012 afin de créer les conditions d'une nécessaire concertation au sein de la Sematra".

Dans un communiqué publié en début de soirée ce jeudi, Didier Robert oppose une fin de non recevoir à la demande de report de l'assemblée générale car, juge-t-il, "Rien ne justifie aujourd'hui sur le fond et sur la forme cette demande". Car, dit-il, la situation financière difficile d'Air Austral "exige" un positionnement "urgent", à la fois "sur l'augmentation de capital ainsi que sur la gouvernance et le mode de gestion de la compagnie". Il affirme aussi que "contrairement aux allégations de la présidente du conseil général", cette dernière a voté le 13 décembre 2011 lors d'une assemblée générale de la Sematra une résolution notant "le conseil d'administration a fait part à l'unanimité de ces membres de la nécessité de recomposer le conseil de surveillance tout en réaffirmant sa confiance au directoire et à son président Gérard Ethève". Des affirmations totalement réfutées du côté du conseil général ([url=http:///reportage.php?id_reportage=14081&id_rubrique=02] Voir article "Didier Robert ne veut pas reporter l'assemblée générale" [url])

À noter que la décision de maintenir ou non l'assemblée générale ordinaire d'Air Austral et de maintenir le point d'ordre du jour sur la recomposition du conseil de surveillance appartient au final à tous les membres de 'assemblée générale de l'entreprise.

Rappelons que Didier Robert a décidé de mettre "la recomposition du conseil de surveillance et la révocation certains de ces membres", à l'ordre du jour de l'assemblée générale afin d'évincer Paul Vergès de son poste de président du conseil de surveillance. Ce fauteuil lui avait été attribué alors qu'il était président du conseil régional et, en tant que tel, principal actionnaire de la Sematra et donc d'Air Austral. Depuis Paul Vergès (PCR) a été battu aux régionales par Didier Robert (UMP). Ce qui, dans la logique de l'actuel président de Région, place hors jeu le dirigeant communiste ([url=http:///reportage.php?id_reportage=13921] Voir article "Paul Vergès menacé par Didier Robert" [url]).

Toujours dans la logique qui est la sienne, en septembre 2010, Didier Robert avait révoqué Nassimah Dindar de ses fonctions de présidente de la Sematra et s'était fait élire à ce poste en raison de sa participation majoritaire au sein du conglomérat d'actionnaires ([url=http:///reportage.php?id_reportage=9520] Voir article "Sematra : Nassimah Dindar révoquée" [url]).

À noter que c'est également ce vendredi 13 janvier que sera actée la nouvelle répartition du capital d'Air Austral. En difficulté financière, la compagnie aérienne a en effet obtenu de la Sematra qu'elle augmente de 18 millions d'euros sa participation au capital de l'entreprise.

Mahdia Benhamla pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !