Élections législatives - 5ème circonscription :

L'ARCP lance son appel à Jean-Hugues Ratenon


Publié / Actualisé
L'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) veut voir Jean-Hugues Ratenon candidat aux élections législatives dans la 5ème circonscription (cantons 2 et 3 de Saint-André, les cantons 1 et 2 de Saint-Benoît, la commune de La Plaine des Palmistes, Bras-Panon, Salazie, Sainte-Rose et Saint-Philippe). Ce dimanche 18 mars 2012, une dizaine de membres de l'ARCP s'est réuni devant la préfecture afin d'interpeller leur président, "personne la plus représentative du combat contre la vie chère dans l'île". Ils affirment même "avoir recueilli 853 parrainages", soit 1% des inscrits dans la 5ème circonscription en une semaine. L'ARCP demande également à Jean-Hugues Ratenon, proche du parti communiste réunionnais (PCR), de "se libérer de toutes attaches partisanes". S'il ne dit " ni oui ni non à la proposition", ce dernier indique qu'il communiquera "au moment voulu".
L'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) veut voir Jean-Hugues Ratenon candidat aux élections législatives dans la 5ème circonscription (cantons 2 et 3 de Saint-André, les cantons 1 et 2 de Saint-Benoît, la commune de La Plaine des Palmistes, Bras-Panon, Salazie, Sainte-Rose et Saint-Philippe). Ce dimanche 18 mars 2012, une dizaine de membres de l'ARCP s'est réuni devant la préfecture afin d'interpeller leur président, "personne la plus représentative du combat contre la vie chère dans l'île". Ils affirment même "avoir recueilli 853 parrainages", soit 1% des inscrits dans la 5ème circonscription en une semaine. L'ARCP demande également à Jean-Hugues Ratenon, proche du parti communiste réunionnais (PCR), de "se libérer de toutes attaches partisanes". S'il ne dit " ni oui ni non à la proposition", ce dernier indique qu'il communiquera "au moment voulu".
"Aujourd'hui, la personne qui représente le plus le combat contre la vie chère, c'est Jean-Hugues Ratenon. C'est pour cette raison que nous lui faisons cette proposition", a lancé Éric Parlier, porte-parole de l'ARCP. Ce dimanche, ils étaient une dizaine de militants de l'association devant les grilles de la préfecture à solliciter leur représentant pour une candidature aux législatives dans la 5ème circonscription. Ce que Jean-Hugues Ratenon avait refusé en affirmant le 17 février dernier, "préférer être sur le terrain aux côtés de la population", malgré les demandes des sections PCR de Salazie, de Bras-Panon, de la Plaine des Palmistes et de Saint-Benoît.

Mais pour l'ARCP, "un certain nombre de choses ont changé depuis ce refus", à savoir "la remise en cause de sa représentativité par le préfet" ou encore la "non prise en compte des vrais problèmes de la population, plus particulièrement, celui de la vie chère" par la classe politique locale. Selon un militant de l'association, la dernière réunion de réflexion sur les prix des carburants, qui s'est tenu le jeudi 8 mars à la Dieccte (direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi), sans le leader de l'association, est à l'origine de cette proposition.

"Jean-Hugues Ratenon est là à chaque combat. Nous voulons qu'il porte notre voix et celle de la population, en général, à l'assemblée nationale", a affirmé Éric Parlier. Pour le porte-parole de l'association, "il y a un temps pour les mobilisations de rue". "Aujourd'hui, nous voulons une mobilisation dans les urnes portée par un candidat populaire", a-t-il souligné.

Et pour appuyer cette proposition, une campagne de parrainages a été lancée depuis une semaine. "Jean-Hugues Ratenon est au courant de notre démarche. Il nous a mis au défi de chercher des parrainages. À ce jour, nous en avons recueilli 853 dans la 5ème circonscription, soit 1% des inscrits", a indiqué Éric Parlier.

Interrogé ce dimanche par Imaz Press Réunion, Jean-Hugues Ratenon a affirmé, pour sa part, "être au courant" de la démarche de son association mais n'a pas voulu faire davantage de commentaires. "Je communiquerai au moment voulu", a-t-il expliqué.

Hier, samedi, il avait indiqué, par ailleurs, "ne dire ni oui ni non à la proposition".
Il avait précisé "avoir compris que la situation a évolué depuis" mais il a déclaré "n'avoir pris aucune décision". "J'attends que l'ARCP me prouve que cette demande émane de la population", avait-il alors souligné.


À noter que si le représentant de l'association, proche du parti communiste réunionnais (PCR), opte pour sa candidature, il sera opposé à Éric Fruteau, maire de Saint-André, candidat investi par le PCR pour la 5ème circonscription. 
Jean-Hugues Ratenon se retrouverait alors dans la même configuration que la députée-maire de Saint-Paul Huguette Bello dans la 2ème circonscription. "Un élément important" qu'il dit "prendre en compte dans sa décision". Cette dernière a été exclue du PCR pour avoir maintenu sa candidature dans la 2e circonscription aux élections législatives, contre l'avis des dirigeants de son parti.

"Nous lui demandons de se libérer de toutes attaches partisanes pour être notre candidat populaire. Les personnes qui ont signé les parrainages se reconnaissent dans la lutte contre la pauvreté. C'est un choix qu'on lui propose", a terminé Éric Parlier.

   

2 Commentaire(s)

Pitié, Posté
Pitié ! siouplé, akoi i jou la, mi koné nou lé anplin dan la skizofréni, mé pouss pa tro lo bouchon, sinon explik anou tout,sé in stratèg de diversion, pou ki? pou koi ? in zour zot i ve, in zour zot i ve pa,zot lé kom zanfan gaté,i ve pa moin, mi fé gro kèr, o lieu dalé fé prann konsians la population lo degré soumission, daliénasion nou lé dan, ou biensensa, zot la fine oubliyé koi zot la di...Larénion la bezoin domoune lé dobout, lé pa ti toutou, i respekt domoune, lé responsab....Pitié, resaizi azot ,domoune lé ankor lucide,si zot lé pa kapab porte in parol na du sens , i done de lespoir, laisse tonbé!!!!RESPONSABILITE, MATURITE, pa plass bordaz, ou la rekonaisans perso, la population lé sufizaman an soufrans pou rajout la bétiz, Alé Resaizi azot par PITIE .....
Pas éric, Posté
nou ve pa ric nou ve hugues a li meme le plu fort le plu capab eric la peur la patte eric pance son larzent,zamai eric va travaille pou bande pov, eric lé incapab défend à nou eric lé piegle. vive ratenon c a ou meme que nous prefer. bisous mon gros doudou ratenon