Législatives - 2ème circonscription :

J-Y. Langenier : "J'ai décidé de me porter candidat"


Publié / Actualisé
C'est dans un communiqué publié ce dimanche 18 mars en début de soirée que Jean-Yves Langenier, maire communiste du Port, a officialisé sa candidature aux législatives dans la deuxième circonscription. Une décision déterminée par "une réflexion nourrie de concertations, de rencontres, de débats, appuyée par les militantes et les militants". "Il est de mon devoir de porter la parole et les ambitions de nos quartiers, de nos villes et de notre île au sein de l'Assemblée Nationale", indique le maire du Port. Pour rappel, il sera opposé à la députée-maire de Saint-Paul Huguette Bello. Nous publions ci-dessous son communiqué.
C'est dans un communiqué publié ce dimanche 18 mars en début de soirée que Jean-Yves Langenier, maire communiste du Port, a officialisé sa candidature aux législatives dans la deuxième circonscription. Une décision déterminée par "une réflexion nourrie de concertations, de rencontres, de débats, appuyée par les militantes et les militants". "Il est de mon devoir de porter la parole et les ambitions de nos quartiers, de nos villes et de notre île au sein de l'Assemblée Nationale", indique le maire du Port. Pour rappel, il sera opposé à la députée-maire de Saint-Paul Huguette Bello. Nous publions ci-dessous son communiqué.
"J'ai décidé de me porter candidat pour les élections législatives, dans la 2ème circonscription. Cette décision a été déterminée par une réflexion nourrie de concertations, de rencontres, de débats, appuyée par les militantes et les militants, et confortée par les récents mouvements sociaux qui ont secoué notre île.

Face à la détresse quotidienne d'une population accablée par le chômage, face à la politique désastreuse de Sarkozy et de son gouvernement qui accentue les inégalités et s'attaque aux acquis sociaux, face à la spirale de la baisse du pouvoir d'achat des Réunionnais, il est de mon devoir de m'engager dans ce nouveau combat. Il est de mon devoir de porter la parole et les ambitions de nos quartiers, de nos villes et de notre île au sein de l'Assemblée Nationale.

Mon parcours politique m'a amené à assumer des responsabilités en tant que maire de la Ville du Port, en tant que conseiller général (de 1992 à 2011) et en tant que président de la communauté d'agglomération TCO qui englobe la 2ème circonscription. A plusieurs reprises, les électeurs ont manifesté massivement leur soutien et leur attachement aux valeurs que je défends, notamment en portant leurs suffrages sur les candidats du progrès soutenus par le Parti communiste réunionnais, lors de différents scrutins (présidentielle, européennes, régionales, cantonales, etc.).

La tradition militante ancrée dans la population portoise s'est toujours exercée dans le respect d'un héritage de résistance et de combats livrés par des figures politiques et syndicales charismatiques. Ces femmes et ces hommes ont ouvert la voie au progrès et à la liberté, et continuent de nous inspirer. C'est fort de cet héritage que j'entends confirmer et amplifier le pacte qui me lie à la population.

A la veille des rendez-vous déterminants que sont les élections présidentielles et législatives, mon engagement dans cette nouvelle bataille est marqué par la ferme détermination qui a toujours été la mienne : être au service des autres, être au service de la population, privilégier l'intérêt général et collectif, privilégier l'intérêt des Réunionnaises et des Réunionnais, pour le progrès social de notre pays.

Comme vous le savez, je n'ai jamais été intéressé par la recherche d'un titre, d'une place ou d'un poste. Comme vous le savez, je n'ai jamais vécu d'indemnités. C'est donc en toute conscience, porté par la confiance que les militantes et les militants ont placée en moi lors de plusieurs consultations, que je suis prêt à assumer les responsabilités que le Parti communiste réunionnais me confie dans cette deuxième circonscription. Fidèle à mon engagement, j'agirai conformément aux valeurs et aux principes élémentaires qui prévalent au sein de cette famille politique, qui est la mienne".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !