Meeting du président candidat à Pierrefonds :

Sarkozy : Priorité à l'emploi local dans la fonction publique


Publié / Actualisé
Nicolas Sarkozy s'est adressé à environ 10 000 Réunionnais venus entendre ses propositions pour le développement de l'île. Arrivé ce matin du mercredi 4 avril 2012, il a annoncé vouloir s'attaquer au problème du chômage, notamment des jeunes, du pouvoir d'achat et vouloir favoriser l'emploi local. Refusant "l'égalitarisme et l'assistanat", il a conclut son discours en affirmant mesurer "que nous n'avons pas tout réussi (...) J'ai donné le meilleur de moi-même à mon pays". Enfin, il a lancé son désormais traditionnel "Aidez moi" sous des applaudissements. Avant lui, Michel Fontaine et Didier Robert se sont exprimés à la tribune de Pierrefonds, face à une foule armée de drapeaux bleu blanc rouge. Voici ses propositions annoncées lors de son discours :
Nicolas Sarkozy s'est adressé à environ 10 000 Réunionnais venus entendre ses propositions pour le développement de l'île. Arrivé ce matin du mercredi 4 avril 2012, il a annoncé vouloir s'attaquer au problème du chômage, notamment des jeunes, du pouvoir d'achat et vouloir favoriser l'emploi local. Refusant "l'égalitarisme et l'assistanat", il a conclut son discours en affirmant mesurer "que nous n'avons pas tout réussi (...) J'ai donné le meilleur de moi-même à mon pays". Enfin, il a lancé son désormais traditionnel "Aidez moi" sous des applaudissements. Avant lui, Michel Fontaine et Didier Robert se sont exprimés à la tribune de Pierrefonds, face à une foule armée de drapeaux bleu blanc rouge. Voici ses propositions annoncées lors de son discours :
- Attribution des postes de fonctionnaires: Nicolas Sarkozy s'est prononcé pour favoriser l'embauche locale dans le cadre du recrutement de fonctionnaires, notamment de catégorie A. Selon lui, la moitié des postes doivent être proposés par la commission paritaire locale, l'autre seulement par la commission nationale. Il a également proposé l'ouverture de concours spécifiques sur chaque DOM et a déclaré vouloir favoriser le retour au pays de fonctionnaires travaillant en métropole.

- Chômage des jeunes : il propose que le recrutement de jeunes de moins de 26 ans soit provisoirement dispensé de charges patronales quel que soit le secteur d'activité concerné. Il a également déclaré vouloir faire en sorte qu'aucun jeune ne sorte du système scolaire sans emploi, formation ou qualification et ce même si "tous nos enfants ne sont pas faits pour suivre des études longues".

- Relance de l'économie : le candidat propose d'exonérer totalement de charges cinq secteurs considérés comme porteurs d'activités nouvelles. Parmi eux le tourisme, les nouvelles technologies, l'industrie agroalimentaire et les énergies renouvelables.

- Aide aux petites entreprises : Nicolas Sarkozy veut développer l'accès au crédit pour les prêts compris entre 5 000 et 20 000 euros. Il annonce, en cas d'élection, la création d'un fonds spécial géré par la caisse des dépôts.

- Défiscalisation : "je garantie la défiscalisation" a annoncé Nicolas Sarkozy sans plus de précision.

- Vie chère : Nicolas Sarkozy demandera à l'autorité de la concurrence de se pencher sur les tarifs pratiqués dans l'île. Il se donnera "six mois" après son élection pour voir, avec les grands distributeurs, si les prix pratiqués sont justifiés. En cas de problème, il il affirme que "ceux qui sont en situation de monopole" devront "céder certains de leurs magasins afin de créer une concurrence". Il s'est par ailleurs prononcé contre un blocage des prix qui, selon lui, ferait fuir les investisseurs vers les autres îles de l'Océan indien.

- carburants : Nicolas Sarkozy a avant tout déploré l'absence de transports en communs avant de saluer l'initiative de Didier Robert, président de région UMP, de geler les prix jusqu'au mois de juin. Il a également affirmé que s'il était élu, il interviendrait auprès des autorité européennes pour que la Réunion puisse importer son carburant sans être soumis à des règles trop contraignantes.

- Education : Nicolas Sarkozy propose une enveloppe de 2000 euros par élève en difficulté attribuée aux directeurs d'écoles pour leur permettre de mettre en oeuvre les moyens suffisants pour lutter contre l'échec scolaire.


Nicolas Sarkozy est arrivé en début de matinée ce mercredi 4 avril 2012 à la Réunion. Il d'abord rencontré les responsables et élus de l'UMP locale à Saint-Denis avant de se rendre à Saint-Pierre où il a échangé avec le groupement inter-religieux de l'île. Il a ensuite participé à un bain de foule dans la rue des Bons Enfants puis s'est entretenu avec des professionnels dans un café du centre-ville.

Le meeting de Pierrefonds constitue le point d'orgue d'une visite éclair d'une journée pour le président candidat. Il devra se montrer persuasif pour convaincre des Réunionnais qui ont voté Ségolène Royal à plus de 63% au second tour en 2007. Il doit s'envoler ce soir pour Paris. Marie-Luce Penchard et Xavier Bertrand qui l'accompagnent restent encore jusqu'à demain pour visiter le CHU Félix Guyon puis l'Agence Régionale de Santé. Les ministres se rendront ensuite à Mayotte.

   

1 Commentaire(s)

Perkal, Posté
Priorité à l'emploi local dans la fonction publique tout en supprimant un poste sur deux de fonctionnaire, comme il l'a annoncé la veille de son arrivée à La Réunion... mais de qui se fiche ce boug là ?
Alors qu'on a besoin de plus d'emploi dans la fonction publique localement effectivement (en France aussi, il faut le dire)...
Il promet comme il respire ce bonhomme...