Législatives - 2ème circonscription - Adjoint au maire de la Possession :

Régine Payet : "ne nous trompons pas de combat"


Publié / Actualisé
Dans une tribune libre publiée ce mercredi 23 mai 2012, Régine Payet, adjointe au maire de la Possession et militante associative, se dit "profondément choquée par le scénario qui s'est dessiné dans la 2ème circonscription". Elle se demande "comment accepter qu'une députée sortante, élue à plusieurs reprises grâce au soutien sans faille des militants et des dirigeants du Port et de La Possession, en arrive aujourd'hui à combattre sans pudeur ceux là même qui lui ont tant apporté ?". Elle appelle à voter pour Jean-Yves Langenier, le maire du Port, investi par le PCR dans la 2ème circonscription. Nous publions le courrier de Régine Payet.
Dans une tribune libre publiée ce mercredi 23 mai 2012, Régine Payet, adjointe au maire de la Possession et militante associative, se dit "profondément choquée par le scénario qui s'est dessiné dans la 2ème circonscription". Elle se demande "comment accepter qu'une députée sortante, élue à plusieurs reprises grâce au soutien sans faille des militants et des dirigeants du Port et de La Possession, en arrive aujourd'hui à combattre sans pudeur ceux là même qui lui ont tant apporté ?". Elle appelle à voter pour Jean-Yves Langenier, le maire du Port, investi par le PCR dans la 2ème circonscription. Nous publions le courrier de Régine Payet.
"Militante associative impliquée depuis de nombreuses années sur la Possession, je me suis engagée en politique auprès du Maire de la Possession, Roland Robert, parce que je suis parfaitement consciente de l'?uvre qu'il a accomplie pour bâtir cette ville et que je sais ce nous devons aux luttes politiques auxquelles ont prit part nos ainés durant des décennies.

La fidélité à ces combats communs et l'adhésion à un projet pour construire l'avenir sont les valeurs fondant mon engagement politique.

Aussi, je suis profondément choquée par le scénario qui s'est dessiné dans la 2ème circonscription.

Comment accepter qu'une députée sortante, élue à plusieurs reprises grâce au soutien sans faille des militants et des dirigeants du Port et de La Possession, en arrive aujourd'hui à combattre sans pudeur ceux là même qui lui ont tant apporté ? Pourquoi a t elle choisi la voie de l'affrontement alors que celle de la sagesse lui permettait de livrer une bataille électorale qui l'aurait grandie ? Comment peut elle à ce point fouler aux pieds les valeurs qui ont fondé son engagement ?

Nous ne pouvons tolérer cette volonté de détruire cet héritage, alors que notre responsabilité est de le faire prospérer, pour être encore plus fort face aux défis qui nous attendent et par respect pour celles et ceux qui ont lutté pour faire de La Réunion celle qu'elle est aujourd'hui.

Nous ne pouvons accepter cette volonté de division, l'invective et la menace, dont le seul objectif est de préserver les acquis personnels d'une Députée sortante, qui ces dernières années, à maintes reprises, a agi pour faire perdre son propre camp.

En tant que femme engagée, je ne peux non plus adhérer à l'utilisation des principes de parité et de valorisation de la femme quand il s'agit de porter atteinte aux valeurs même qui fondent la loyauté en politique. Personne ne peut réécrire l'histoire. Pas même Mme Bello qui a été élue 1ère femme Députée de La Réunion en 1997 par la volonté de l'organisation politique à laquelle elle appartenait ; c'est aussi le parti communiste réunionnais qui a initié et inspiré le combat de l'Union des Femmes de La Réunion (UFR). Ce mouvement perdrait de sa légitimité s'il devait être réduit aujourd'hui à ne servir les intérêts que d'une seule personne. Le combat de Mme Bello dans la 2ème circonscription n'est pas celui de la parité. Ce n'est que la lutte acharnée d'une personne qui veut s'approprier un territoire électoral pour s'accrocher à un mandat. C'est un combat personnel dirigé contre une organisation politique.

A la Possession, les soutiens qui se sont exprimés en faveur de Mme Bello laissent aussi penser qu'ils ne visent que l'objectif de règlement de comptes. L'ex 1ère adjointe, historiquement opposée à Mme Bello, la rejoint aujourd'hui dans le camp de la division. La population de la Possession connaît les divergences qui nous opposent aujourd'hui à celle qui fut la 1ère adjointe. Ces divergences se situent au niveau de l'éthique qui doit animer une élue de la République. Ce ralliement n'honore pas Mme Bello.

Alors que la situation de notre île d'une gravité sans précédent doit avant tout nous inspirer unité et action pour offrir une perspective concrète et des conditions de vie meilleures pour le plus grand nombre, il est de notre devoir de mettre en commun toutes nos forces en mobilisant les femmes et les hommes de bonne volonté pour livrer un seul combat : celui du développement de notre pays. Pour relever ce défi, il faut rassembler et non diviser.

C'est pourquoi, j'appelle au rassemblement le plus large possible autour de la candidature de Jean-Yves Langenier, et de sa suppléante Therèse Rica, dans la 2ème circonscription".



   

7 Commentaire(s)

Zangoon, Posté
Moi ce qui me rend triste c'est de voir qu'une militante depuis si longtemps maintenant est déplacée comme un simple pion par le parti !!!
J'ai une grand admiration pour Mme BELLO qui part toujours au bout de ses idées. Elle a refusé l'alliance avec TAK lors des élections régionales !! Bravo Huguette. Ce Monsieur avait simplement lâcher ses nervis sur des militants et un d'entre eux s'est retrouvé en fauteuil roulant !!! Apparemment cela ne gênait pas la tête du parti !!!! Elle a eu raison de s'offusquer de cette décision ! Dés lors, elle était la paria à abattre !! Un parti n'est pas une dynastie que je sache ! Si celui-ci s'était comporté correctement nous n'en serions pas là !! Le courage c'est vraiment ceux qui ont dit "cela suffit" qui en font preuve.
Yannick, Posté
Dans ces temps si critiques, la fidélité en politique est assurément l'apanage de ceux qui ont une haute estime de ce que devrait être l'idéal politique, et madame Payet fait partie de ceux-la. Pour que la population ait confiance en la politique et donc en l'avenir, nul ne doit transiger avec ce devoir-là, ce qui laisse entrevoir, j'en suis certain, une grande carrière politique à madame Payet aux plus hautes responsabilités locales, tant son dévouement pour la cause publique n'est plus à prouver. Si faire des alliances semble naturel dans les jeux politiques, cette dernière ne doit pas se réaliser à n'importe quel prix et certainement pas au détriment des valeurs censées être les piliers des postes auxquels on aspire et que l'on sollicite auprès de la population que sont l'intégrité, la probité et le respect de la parole donnée. Comment s'étonner à ce moment-là du désengagement de la population en ce qui concerne la chose politique, il n'est pas étonnant alors que tous les politiques soient perçus comme des menteurs et des profiteurs. Tous...? Non, Régine Payet montre l'exemple et je ne serais pas surpris de voir en elle la future maire de la possession, tant cette ville dans la continuité de ce qui a été déjà fait, a besoin d'un langage jeune et d'un projet progressiste et novateur. Bon courage, madame Payet !
Julien, Posté
bello crache dans la soupe! ça veut dire qu'elle crachera le moment venu dans la figure des électeurs!
Bravo, Posté
Je suis tout à fait d'accord avec cette personne et je la trouve courageuse de donner haut et faort son opinion mais ne se cache pas comme beaucoup mais qui n'en pense pas moins. Huguette Bello est elle si exemplaire que ça, lorsqu'on observe le paysage politique réunionnais, on s'aperçoit que les femmes sont beaucoup plus machiavéliques de nos jours et prêtes à tout, surtout vous Madame Bello, vous qui détester surtout les femmes qui vous font de l'ombre. Vous utilisez Madame Bello la cause des femmes mais surtout pour votre propre gloire, mais regarder vous dans un miroir, vous êtes sombre, anthipatique,votre visage est noir de rancoeur, de haine et surtout de méchanceté. Je ne suis pas comme d'autres femmes, je ne suis pas dupe, mais bon le reflet de votre intérieur avec ce que vous faites aujourd'hui rayonne en plein jour, Madame Bello = traite. Quelle grande déception que vous faites.
Vero, Posté
Le combat continue! C'est bien ! Tous nos encouragements! Le résultat nous montrera qui,avait raison.
Kinkin, Posté
vos pauvres ainés doivent se retourner dans leurs tombes à voir ce que vous faites aujourd'hui de l'héritage qu'ils avaient laissés aujourd'hui réduit à des miettes que chacun se disputent à tour de bras.Depuis quand la loyauté est devenu égale à la lacheté la plus totale et à l'abnégation des valeurs posez vous la question Madame et répondez y en vous regardant dans une glace vous serez peut etre étonné de la réponse!!!
Patricia, Posté
Enfin une voix forte et juste ! Une femme avec des valeurs et des principes c'est ça qu'on attend des femmes et des hommes en politique! Bravo Régine PAYET!