Le gouvernement Ayrault 2 dévoilé :

Quatre nouveaux ministres, mais pas de Réunionnais


Publié / Actualisé
Tradition oblige, Jean-Marc Ayrault a présenté la démission de son gouvernement lundi 18 juin 2012 suite au scrutin législatif. La nouvelle composition du gouvernement a été annoncée ce jeudi 21 juin, en fin de journée. Peu de changements étaient attendus, et c'est en effet un mini-remaniement qui a été effectué par le Premier ministre. Principaux mouvements : Nicole Bricq, ancienne ministre de l'Ecologie, a été nommée ministre au Commerce extérieur, et Delphine Batho devient chargée de l'Ecologie au lieu de son portefeuille de ministre déléguée à la Justice. A noter par ailleurs que quatre nouveaux ministres font leur entrée au gouvernement. Aucun Réunionnais ne fait partie du nouveau gouvernement.
Tradition oblige, Jean-Marc Ayrault a présenté la démission de son gouvernement lundi 18 juin 2012 suite au scrutin législatif. La nouvelle composition du gouvernement a été annoncée ce jeudi 21 juin, en fin de journée. Peu de changements étaient attendus, et c'est en effet un mini-remaniement qui a été effectué par le Premier ministre. Principaux mouvements : Nicole Bricq, ancienne ministre de l'Ecologie, a été nommée ministre au Commerce extérieur, et Delphine Batho devient chargée de l'Ecologie au lieu de son portefeuille de ministre déléguée à la Justice. A noter par ailleurs que quatre nouveaux ministres font leur entrée au gouvernement. Aucun Réunionnais ne fait partie du nouveau gouvernement.
Quatre personnalités supplémentaires rejoignent l'équipe de Jean-Marc Ayrault : Thierry Repentin (ministre délégué à la Formation professionnelle et l'Apprentissage), Anne-Marie Escoffier (ministre déléguée à la Décentralisation), Guillaume Garot (délégué chargé de l'Agroalimentaire) et Hélène Conway (ministre déléguée aux Français de l'Etranger). Le premier Conseil des ministres de la nouvelle équipe devrait se tenir ce vendredi 22 juin.

Voici la composition du gouvernement Ayrault 2 :

Ministre des Affaires étrangères : Laurent Fabius
Ministre de l'Education nationale : Vincent Peillon
Ministre de la Justice : Christiane Taubira
Ministre de l'Economie et des Finances : Pierre Moscovici
Ministre des Affaires sociales : Marisol Touraine
Ministre de l'Egalité des territoires et du logement : Cécile Duflot
Ministre de l'Intérieur : Manuel Valls
Ministère du Commerce extérieur : Nicole Bricq
Ministre du Redressement productif : Arnaud Montebourg
Ministre de l'Ecologie, du développement durable et de l'énergie : Delphine Batho
Ministre du Travail, de l'Emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social : Michel Sapin
Ministre de la Défense : Jean-Yves Le Drian
Ministre de la Culture et de la communication : Aurélie Filipetti
Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche : Geneviève Fioraso
Ministre des Droits des Femmes et porte-parole du gouvernement : Najat Vallaud-Belkacem
Ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt : Stéphane Le Foll
Ministre de la Réforme de l'Etat, de la décentralisation Marylise Lebranchu
Ministre de l'Outre mer : Victorin Lurel
Ministre de l'Artisanat, commerce, et tourisme : Sylvia Pinel
Ministre des Sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative : Valérie Fourneron

Ministres délégués :
Budget : Jérôme Cahuzac
Réussite éducative : George Pau-Langevin
Relations avec le Parlement : Alain Vidalies
Ville : François Lamy
Affaires européennes : Bernard Cazeneuve
Personnes âgées et Autonomie : Michèle Delaunay
Economie sociale et solidaire et Consommation : Benoît Hamon
Famille : Dominique Bertinotti
Personnes handicapées, Lutte contre l'exclusion : Marie-Arlette Carlotti
Développement : Pascal Canfin
Formation professionnelle et Apprentissage : Thierry Repentin
Francophonie : Yamina Benguigui
Transports, Mer et Pêche : Frédéric Cuvillier
PME, Innovation et Economie numérique : Fleur Pellerin
Anciens combattants : Kader Arif
Décentralisation : Anne-Marie Escoffier
Agroalimentaire : Guillaume Garot
Français de l'étranger : Hélène Conway
   

1 Commentaire(s)

Camarade Ana de Ste-Thérèse, Posté
Je ne vois pas l'utilté de la nomination éventuelle d'un Ministre réunionnais puisque notre pays a vocation de devenir indépendante pour forger son destin et permetre à sa jeunesse d'accéder aux postes de responsabilités y compris au niveau de l'enseignement.C'est un passage obligé pour réussir le développement durable de notre pays.