Cinq d'entre elles ont déjà déposé leur lettre de démission ce mercredi :

Association des maires : des communes rebelles


Publié / Actualisé
Ce mercredi 4 juin 2014, Michel Dennemont a déposé à l'Association des maires de La Réunion (AMDR) les lettres de démission de cinq communes : Les Avirons, Saint-Leu, La Possession, Le Tampon et l'Entre-Deux. Selon le maire des Avirons, d'autres devraient suivre dans les jours qui viennent pour entériner la sécession de la moitié des maires de l'île. Ils s'insurgent contre le "non-repect de la parole donnée" au sujet de la présidence du Centre de gestion et une volonté de "politiser" les instances locales, visant clairement Objectif Réunion et son président Didier Robert. "Il y a un chef d'orchestre derrière tout ça qui a la volonté de mettre ses pions à tous les échelons", a notamment lancé le maire des Avirons. A noter que les communes de Saint-Denis et du Port ont démenti ce mercredi après-midi toute intention de démissionner de l'AMDR
Ce mercredi 4 juin 2014, Michel Dennemont a déposé à l'Association des maires de La Réunion (AMDR) les lettres de démission de cinq communes : Les Avirons, Saint-Leu, La Possession, Le Tampon et l'Entre-Deux. Selon le maire des Avirons, d'autres devraient suivre dans les jours qui viennent pour entériner la sécession de la moitié des maires de l'île. Ils s'insurgent contre le "non-repect de la parole donnée" au sujet de la présidence du Centre de gestion et une volonté de "politiser" les instances locales, visant clairement Objectif Réunion et son président Didier Robert. "Il y a un chef d'orchestre derrière tout ça qui a la volonté de mettre ses pions à tous les échelons", a notamment lancé le maire des Avirons. A noter que les communes de Saint-Denis et du Port ont démenti ce mercredi après-midi toute intention de démissionner de l'AMDR

Les maires frondeurs ont mis leur menace à exécution. Un peu après 14 heures ce mercredi, accompagné d’une batterie de journalistes, Michel Dennemont s’est engouffré dans les locaux de l’AMDR afin d’y déposer cinq premières lettres de démission : celle de sa commune des Avirons, mais aussi celles de Saint-Leu, de La Possession, du Tampon et de l’Entre-Deux.

"D’autres suivront par mail", a-t-il averti le personnel présent, avant de joindre au téléphone le président nouvellement élu, Stéphane Fouassin : "Ce n’est pas contre toi... C’est malheureux je suis d’accord... C’est sous ta responsabilité maintenant, c’est à toi de jouer ton rôle de président !" L’échange est plutôt cordial, beaucoup plus que les mots employés quelques minutes plus tôt par Michel Dennemont et André Thien-Ah-Koon pour expliquer leur geste.

"C’est une question d’honneur ! Je dois avoir l’air un peu niais, ils ont cru que j’allais baisser pavillon...", a confié le maire des Avirons, chef de file de la rébellion, lui à qui devait échoir la présidence du Centre de gestion (CDG) avant que la candidature de Thierry Vaïtilingom ne vienne court-circuiter l’affaire et précipiter la crise.

La marionnette de la marionnette

Et Michel Dennemont de rappeler l’accord de principe entériné lors de l’assemblée des maires le mercredi 28 mai : à Fouassin l’ADMR, à lui le CDG. Autour de lui, le maire du Tampon André Thien-Ah-Koon, mais aussi Stéphane Randrianarivelo, directeur de cabinet de Vanessa Miranville, et Bruno Domen, adjoint à la mairie de Saint-Leu, confirmaient cette version.

Avec la candidature de Thierry Vaïtilingom – "qui est la marionnette de Cyrille Hamilcaro, qui lui-même est la marionnette d’autres personnes..." dixit Dennemont –, c’est donc cet accord qui a volé en éclats, prélude à l’implosion actuelle de l’AMDR.

"Ce que beaucoup de maires ne savaient pas, c’est que Cyrille Hamilcaro visait aussi la place de directeur de l’AMDR ! Ça donnerait une piètre image des maires de mettre ce monsieur qui a déroulé tout son CV... On a cru qu’il avait deux fois bac+5 mais il a aussi justice+5 ! Mettre un type comme lui comme directeur c’est impensable !", a lâché Michel Dennemont.

Quant à André Thien-Ah-Koon, il n’était pas en reste : "Nous ne voulons pas que le personnel communal du Tampon soit entre les mains de Thierry Vaïtilingom !" Le maire du Tampon réitérant ensuite – sans aucune modération - son soutien à son collègue des Avirons : "Je préfère qu’il meurt debout plutôt que d’abdiquer !"

Le ton était donc à la véhémence pour les deux hommes, porte-parole ce mercredi de cinq communes démissionnaires, et qui pourraient en entraîner d’autres dans leur sillage. C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre Michel Dennemont ce mercredi, mais toutes n’ont pas encore officialisé leur décision, certaines doivent le faire par mail dans les jours qui viennent, d’autres – comme Saint-André – attendront le résultat du vote au Centre de gestion le 24 juin prochain. Et ce même si, à la mairie de Saint-Denis, la direction de la communication précise que "ce n'est pas à l'ordre du jour dans la mesure où l'on déjà payé la cotisation pour 2014". De même au Port, dans un communiqué publié en fin d'après-midi ce mecredi, le maire Olivier Hoarau souligne : "afin de donner plus d'ampleur à leur mouvement, ils (les maires démissionnaires - ndlr) ont cru bon d'y associer la commune du Port en annonçant à ma place mon intention de démissionner également. J'apporte un démenti formel à cette annonce".

"Il ne fait pas bon être ami de Thierry Robert"

Une bonne demie douzaine des maires serait malgré tout prête à faire sécession et à recréer, pourquoi pas, une nouvelle association dissidente. Pour ces édiles, c’est une question de "principes", de "valeurs". "Nous n’avons rien contre Stéphane Fouassin, mais ce qui s’est passé en coulisses nous a déplu", a expliqué Stéphane Randrianarivelo, justifiant la position de La Possession. "Tout montre que cette organisation risque d’être politisée, ce que nous refusons", a-t-il poursuivi.

Ce sont en effet bien des querelles politiques qui font leur intrusion au sein de ces instances locales. Ce mercredi, derrière les discours des uns et des autres planaient l’ombre de la rivalité entre Didier Robert et Thierry Robert. Michel Dennemont ne l’a d’ailleurs pas caché : "Il y a un chef d’orchestre derrière tout ça, le président de la pyramide, qui a la volonté de mettre ses pions à tous les échelons. Il y a un parti, Objectif Réunion, qui veut tout réguler. Et il ne fait pas bon aujourd’hui être ami de Thierry Robert, on se fait fusiller immédiatement !"

Le premier résultat est aujourd’hui une association des maires risquant de se réduire à 12 membres sur 24, ce qui n’aurait plus beaucoup de sens. Mais ce n’est sans doute là que la première étape d’un long processus qui trouvera son aboutissement à l’automne 2015.

Guilhem George pour www.ipreunion.com

   

8 Commentaire(s)

Vavangue, Posté
et le vieux coq sans ergots de la basse-cour ? oui sans ergots puisqu'il ne peut signer quoique ce soit.mdr
Redacteur, depuis son mobile, Posté
La redactrice de mes (supprimé pour injures - webmaster ipreunion.com) commence a me gonfler avec de discours de m.... C'est de la propagande Robert de la region Madame ou monsieur evolue
Lol, Posté
Et Michel toi aussi t es la marionette de Thierry Robert
Piren Hartas, Posté
La rédactrice, bravo pour votre intervention sincèrement, mais hélas il y a autant d'arnaqueurs dans le camp de michel Dennement que celui de Didier Robert. Je serais franchement aller dans votre sens si celui qui briguait le centre de gestion n'était pas un proche de Hamilcaro, de Fontaine ou Robert. Il faudrait être aveugle pour penser que monsieur Thierry Vaïtilingom ait décidé ça de lui même. Nous savons que les tensions entre Thierry robert et Cyrille Hamilcaro n'étaient pas au beau fixe et elle s'est aggravé lors des élections municipales à saint-Louis. Michel Fontaine, Cyrille Hamilcaro et Michel Dennemont trouvent un accord et à ce moment même en "misouk" monsieur Vaïtilingom va déposer sa liste. Pourquoi Hamilcaro n'a t-il pas communiqué cela à Dennemont puisque c'est son adjoint?. Donc monsieur Hamilcaro et Fontaine sont aussi des magouilleurs, car ils ne sont même pas capables d'avouer à Dennemont qu'il y aurait une liste dissidente. Dans ce cas, la il y aurait fallu ne pas faire d'accord et voté pour le président et pour le CDG comme ça pas de problème. Ils font des accords entre eux qui pouvait permettre une meilleur répartition des pouvoirs, toutefois il y en a qui n'ont pas de parole. Elle montre une fois de plus que les hommes politiques réunionnais pour un grand nombre sont des "chargeur d'lo"
Du bon sens svp, depuis son mobile, Posté
Chere madame La Redactrice de Didier Robert quand on veut faire avancer La Reunion on le fait partout et sans vouloir tout politiser.
Menfou pas mal, Posté
travaillez pour faire avancer nos communes voir notre ile plutot se remplir les poches
MURIEL, Posté
Il ne faut pas oublier un vieux dicton les paroles s'envolent mais les écrits restent
La rédactrice, Posté
Bonjours,

Chers messieurs arnaqueurs, je vous rappelle tout de même que nous sommes en démocratie.
Le dépôt de candidature de Monsieur Thierry Vaïtilingom est légitime.

Ce dernier ne bouscule absolument pas de son siège le Sieur Dennement.
Il soumet sa candidature au 24 maires qui auront la lourde charge de choisir entre lui ou l'adversaire.

Les polémiques et tergiversations sont inutiles.
Tout le monde à droit à sa chance dans la mesure où les compétences ne sont plus à prouver.

En magouillant comme ceci, vous mettez en péril le principe démocratique.
Vous qui avez élu récemment, le 30 mars 2014, par l'ensemble de la population réunionnaise.

Nous avons été nombreux à s'y être mobilisés pour les Municipales car le peuple réunionnais compte sur leur Maire respectif.

L'AMDR est une association qui porte les projets de l'ensemble du territoire. Pourquoi se déchirer alors que la finalité devrait être la même pour vous tous dans le cadre de cette association : travailler main dans la main pour faire avancer la Réunion dans son ensemble !