Continuité territoriale - 8 millions de dettes :

Les agences de voyages n'acceptent plus les bons de Ladom


Publié / Actualisé
Dans un communiqué publié ce mardi soir 8 juillet 2014 le Snav, syndicat représentant les agences de voyages de La Réunion, annonce son "impossibilité à accepter les bons de continuité territoriale à compter de ce jour". Cette décision a été prise "face à l'ampleur de la dette contractée par Ladom auprès des agences de voyages. Le dispositif de la continuité territoriale, confié en gestion à Ladom est financé par I'État et le conseil régional. Il touche une grande majorité de la population réunionnaise. Il permet aux voyageurs de bénéficier d'une aide financière pour payer les billets d'avions
Dans un communiqué publié ce mardi soir 8 juillet 2014 le Snav, syndicat représentant les agences de voyages de La Réunion, annonce son "impossibilité à accepter les bons de continuité territoriale à compter de ce jour". Cette décision a été prise "face à l'ampleur de la dette contractée par Ladom auprès des agences de voyages. Le dispositif de la continuité territoriale, confié en gestion à Ladom est financé par I'État et le conseil régional. Il touche une grande majorité de la population réunionnaise. Il permet aux voyageurs de bénéficier d'une aide financière pour payer les billets d'avions

"Afin de faciliter l'accès et la mise en œuvre de ce dispositif, les agences de voyages ont accepté dès le début d'être partenaire de Ladom en acceptant pour le règlement partiel des billets les bons de continuité territoriale ; ces bons devant ensuite être payés aux agences de Voyages par Ladom" note le Snav dans son communiqué.

Or, dit le syndicat des voyagistes, la dette estimée du dispositif de continuité territoriale envers les agences de voyages s'élève à plus de 8 millions d'euros, et concernent des bons non réglés depuis le début de l'année 2014. "Les agences de Voyages, pour la plupart des très petites entreprises, ne peuvent plus supporter le montant de ces dettes, et certaines, sans solution immédiate, vont devoir cesser leur activité" déplorent les voyagistes.

Le Snav Réunion indique, en substance avoir alerté" l'ensemble des acteurs locaux et nationaux participant à ce dispositif,  à savoir I'Etat et le président du conseil régional". A ce jour, le syndicat des agences de voayges "n'a obtenu aucune réponse concrète de remboursement de ces montants colossaux, et les agences sont contraintes de suspendre l'acceptation des bons de continuité territoriale en tant que moyens de paiement partiels" annonce le communiqué.

Le Snav "appelle les parties en présence à prendre leur responsabilité, de façon à ce qu'une solution concernant le paiement, à la fois des arriérés, et des bons à venir, soit proposée d'ici la fin de la semaine aux agences de voyages, et ce pour permettre la reprise normale des traitements des voyages des Réunionnais".

Octroyée par l'État et gérée par la Région Réunion, l'aide à la continuité territoriale est attribuée - sous conditions de ressources - une fois par an. D'un montant de 360 euros, elle bénéficie aux personnes achetant un billet d'avion aller retour, en classe économique, entre La Réunion et la métropole, et ayant leur résidence habituelle dans l'île.

La dette de 8 millions annoncée par le Snav correspond a plus de 22 200 bons de Ladom en attente de paiement aux agences de voyages.

www.ipreunion.com

   

16 Commentaire(s)

Kat, Posté
Mon fils à bien son bon 360€ pour un billet 579€ il à un rdv à l université de bordeaux mais l'agence de voyage ne déduit plus alors il fait comment mon fils Mr Didier Robert.IL ne sera pas à son rdv ne sera pas inscrit et n'ira pas à l'université mon fils est un dommage collatéral pour vous que fait vous des fond publique.Merci Mr Didier Robert vous nous montrez votre vrais valeur
Cicciolino, Posté
nous avons ici un tas de politiques incompétents et véreux qui dilapident l'argent public que fait le Préfet de la réunion?
A un moment donné il faut rétablir l'ordre!
je veux bien payer des impôts mais pas pour enrichir des nazes!
Serge, Posté
Je pense que c'est légitime la demande des prestataires et éspére que les choses rentreront rapidement dans l'ordre
Jean EMARE, Posté
Après le POP et la destruction de la filiaire professionnels de l'informatique c'est au tour des agences de voyages. Pas mal......
WINNI O KI, Posté
Décidément ... On promet une route pharaonique mais on a pas 1 caillou pour la construire, on vend à grand coup de com et teasing en 4 par 3 l'ouverture d'une cité du volcan mais on a pas la clef, on survend en se gargarisant de la continuité territoriale et du billet moins cher mais on a pas fait le chèque en mettant dans la m... les voyagistes et surtout les créoles en pleine ouverture des vacances... Plein de com, trop plein de com et plein de gros couacs... c'est pas de la démago ? A trop vouloir faire la course pour une campagne perdue d'avance on se mange les pieds dans le tapis... mais c'est le con-tribuable qui trinque, toujours ! De l'amateurisme et des tartines de crèmes et de peinture dans les journaux ! STOP ! Au revoir président au revoir !!!
[email protected], Posté
bravo grand bravo a didier robert qu'elle honte pour lui
Tipiman, Posté
En meme temps, confier le soin de faire gérer du pognon public à un umpiste, vu l'etat de leur caisse, est-ce bien prudent ? A vouloir en mettre plein la vue comme son maître pour de basses visées électoralistes, on finit tjs par se ramasser. A bon entendeur
Nialababa, Posté
comment est gérer " sous conditions de ressources" cette continuité territorial donc à tout un chacun
c'est très bien dans le mesure ou tout irais bien pour le pays. Malgré cela je pense que cette continuité devrait êtres ouvertes aux familles ayant des enfants en Métropole quand ces mêmes enfants sont dans l'impossibilité de rendre visite à leurs parents, parce qu'à ce jour c'est un peu n'importe quoi, qui veut aller en vacance profite du système et ce système ne peu à mon avis payer des vacances à 400 mille réunionnais qui sont très certainement " sous conditions de ressources"
WINNI O KI, Posté
Décidément ... On promet une route pharaonique mais on a pas 1 caillou pour la construire, on vend à grand coup de com et teasing en 4 par 3 l'ouverture d'une cité du volcan mais on a pas la clef, on survend en se gargarisant de la continuité territoriale et du billet moins cher mais on a pas fait le chèque en mettant dans la m... les voyagistes et surtout les créoles en pleine ouverture des vacances... Plein de com, trop plein de com et plein de gros couacs... c'est pas de la démago ? A trop vouloir faire la course pour une campagne perdue d'avance on se mange les pieds dans le tapis... mais c'est le con-tribuable qui trinque, toujours ! De l'amateurisme et des tartines de crèmes et de peinture dans les journaux ! STOP ! Au revoir président au revoir !!!
Indignée, Posté
il y a une seule chose à faire avec ces baiseurs paquets, ils feront rien de bon pour la Réunion change toute
R I P O S T E, Posté
C tout et n'importe Kwa au nivo des commentaires , des journaleux péi !

1 L'état ( Ladom ) n'assume plus ses responsabilités , lé Oki

2 M. ROBERT Didier est grand pour se défendre mais mi met' mon grin sel , la continuité territoriale est avant tout un dispositif d'aides spécifiques régionales sans condition de ressource et pas cumulables avec l'aide Grand Public

Lé Mal Oki ne changeront pas
Citoyen du monde, Posté
Il n'y a pas que la continuité territoriale dans ce cas ? Bientôt se sera la POP, ensuite et c'est le cas la traine du paiement concernant des dispositifs d'aide aux étudiants dans le cadre de la politique de la réussite éducative de La Région. Elle n'a pas totalement payé les aides au titre de l'année Universitaire 2013-14 qui est terminée? Que va-t-il en être pour l'année qui vient?
Marque de fabrique de Didier ROBERT, dilapider de fond public... On connait ce qu'il laissé comme ardoise au Tampon... Nous sommes mal barrés avec lui... Pourvu que en 2015, il dégage...
Daaazibao, Posté
Aux petites agences de voyage : bloquez Gillot, à l'image des dockers qui ont bloqué le Port!!!
Mondonovo, Posté
Encore des soucis pour les plus pauvres d'entre nous, MISERE,MISERE quand tu nous tiens !
On veut savoir, Posté
Où est passé l'argent ? Parlez, les Réunionnais veulent savoir
BIEBER, Posté
Bravo Mr ROBERT DIDIER ;;;;;;;;;;;;;;;;