Toute l'année, partout dans l'île à partir du 4 décembre 2020 :

"Les Jours de la Nuit", découvrir et préserver le fénoir


Publié / Actualisé
Comme annoncé au mois d'avril, suite à l'épidémie de Covi-19, "Les Jours de la Nuit" seront finalement lancés vendredi 4 décembre 2020. Toute l'année, le parc national de La Réunion et les partenaires proposeront des animations sur le thème de la nuit et de ses composantes. Partout dans l'île, les Réunionnais sont invités à lever les yeux vers le ciel pour vivre l'expérience de la nuit. Nous publions ici le communique du parc national (photo d'illustration rb / www.ipreunion.com)
Comme annoncé au mois d'avril, suite à l'épidémie de Covi-19, "Les Jours de la Nuit" seront finalement lancés vendredi 4 décembre 2020. Toute l'année, le parc national de La Réunion et les partenaires proposeront des animations sur le thème de la nuit et de ses composantes. Partout dans l'île, les Réunionnais sont invités à lever les yeux vers le ciel pour vivre l'expérience de la nuit. Nous publions ici le communique du parc national (photo d'illustration rb / www.ipreunion.com)

"Les Jours de la Nuit" est une démarche de sensibilisation à destination des Réunionnais. Elle a pour objectif de permettre à chacun de s’informer sur l’intérêt de préserver la nuit et de se réapproprier ce moment essentiel.

L’excès de lumière artificielle conduit à la dérégulation des cycles naturels chez l’humain mais aussi au niveau de la biodiversité. Elle provoque des factures d’électricité élevées à la maison mais aussi dans l’espace public. La pollution lumineuse produite perturbe l’observation du ciel étoilé par la population et les passionnés mais aussi les recherches scientifiques. Aujourd’hui, les différents acteurs de l’éclairage public à La Réunion cherchent à " mieux éclairer " en fonction des pratiques et des usages des citoyens. Éclairer au plus juste permettra de réduire la pollution lumineuse et ses effets.

Qu’est-ce qu’on y gagne ?
- On améliore notre santé
- On préserve la biodiversité de notre île
- On réduit notre facture d’électricité
- On fait vivre la culture du fénoir
- On observe mieux les étoiles et les composantes du ciel nocturne


- Une nouvelle réflexion -

Les "Jours de la Nuit" ne sont pas le nouveau nom des "Nuits sans lumière", ni une version différente ou juste un changement de forme. Les "Jours de la Nuit" sont une nouvelle approche, une nouvelle manière de réfléchir et de sensibiliser la population pour faire évoluer nos comportements liés à la nuit, toute l’année. Ce travail fait partie d’une démarche de transition écologique plus globale qui est portée par l’établissement public du parc national de La Réunion avec des moyens humains renforcés depuis le mois de juillet.
La nouvelle réflexion du parc et de ses partenaires sur la transition écologique est centrée sur l’importance de l’alternance jour-nuit pour les êtres vivants et pour l’environnement.
La réflexion menée à ce sujet implique la question du juste équipement, des économies d’énergie et donc celle de la transition énergétique. Cette nouvelle approche donne lieu à un programme de travail entre les différents acteurs locaux et à un programme d’activités réparties sur l’ensemble de l’année.
Très bientôt (on l’espère !), le public pourra participer à toutes les animations concoctées par les communes, les collectivités, les associations et les entreprises de l’île. Des activités originales attendent petits et grands : randonnée nocturne accompagnée d’un astronome, escape game (jeu d’énigmes dans un décor mobile), balade spectacle... mais aussi les traditionnelles et merveilleuses soirées contes, expositions, observations des étoiles... et bien d’autres.

Le site internet :
Le contexte sanitaire ne permet pas encore une programmation étoffée mais les partenaires des Jours de la Nuit proposent déjà plusieurs animations à partir du 10 décembre : découverte du ciel étoilé, balade-spectacle et exposition sont programmées. Pour plus de précisions sur ces événements, nous invitons le public à se rendre sur le site internet dès le 4 décembre : www.lesjoursdelanuit.re
Le site proposera aussi de nombreuses ressources : "Rendez-vous dans la rubrique" Mieux éclairer "pour approfondir les cinq raisons et aller plus loin grâce aux podcasts de spécialistes et aux diaporamas. Dans la rubrique "Apprendre en s’amusant", découvrez les jeux interactifs : mots-mêlés, coloriages, memory... et testez-vous grâce aux quiz !
Informez-vous grâce à la rubrique "Actualités". Retrouvez notamment les avancées en matière d’éclairage public à La Réunion, les études et les recherches.
Chacun de nous peut agir en s’informant puis en partageant.

- Cinq raisons de mieux éclairer -

Pour améliorer notre santé
Aujourd’hui, plus de 80 perturbations sont considérées comme les conséquences d’une exposition excessive aux éclairages : troubles du sommeil et de la concentration, agressivité, diminution des performances... L’excès de lumière artificielle est néfaste pour l’Homme ! La nuit noire est essentielle au maintien de notre rythme naturel.

Pour préserver la biodiversité de notre île
L’île de La Réunion est un des 34 "points chauds" de la biodiversité dans le monde et enregistre un taux d’endémisme record. L’éclairage massif nuit fortement aux espèces animales de l’île, toutes catégories confondues : pétrels, tortues marines, chauve-souris, insectes, reptiles... Il perturbe également les végétaux.

Pour réduire notre facture d’électricité
La lumière, ça coûte cher ! Si nous adaptions les éclairages publics et privés, nous pourrions faire des économies de 25 à 50 % sur la facture énergétique globale. Certaines communes réunionnaises les éteignent déjà en milieu de nuit, généralement entre 22h et 4h du matin, toute l’année.
À La Réunion, la production électrique représente 47% de l’empreinte carbone.

Pour faire vivre la culture du fénoir
Dans les années 80, le poète réunionnais Alain Lorraine parle de "culture du fénoir". Il désigne alors les arts et traditions qui se pratiquent la nuit comme le rakontaz zistoir (les contes), le maloya, le moringue et certains rituels. Avec la modernisation du territoire
électricité, lumière, télévision, routes...), la culture locale a laissé place aux nouveaux divertissements et loisirs. Préservons nos traditions.

Pour mieux observer les étoiles
La lumière diffuse de l’éclairage public est une véritable gêne pour l’observation du ciel étoilé. Selon les mesures de l’Observatoire astronomique des Makes, il est désormais quasi impossible d’observer les étoiles sur les 30 premiers degrés au-dessus de l’horizon.
À La Réunion, la voie lactée n'est donc pas visible à l’œil nu depuis la moitié de la surface de l'île.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !