[VIDÉO] Collision avec un véhicule de la BAC :

Saint-Denis : une marche blanche pour Miguel Kameni, décédé à 18 ans


Publié / Actualisé
C'est ce samedi 16 janvier que se déroule la marche blanche en hommage à Miguel Kameni. Le jeune motard de 18 ans a été tué dans un accident le 9 janvier 2020, dans les rampes de Saint-François à Saint-Denis. Il était entré en collision avec un véhicule de la BAC (brigade anti-criminalité). Le motard est décédé après un coma d'une semaine. Cet accident avait entraîné une nuit de violence aux Camélias. Depuis, sa famille réclame la vérité et affirme que les circonstances du décès n'ont pas été élucidées. (Photos as/www.ipreunion.com)
C'est ce samedi 16 janvier que se déroule la marche blanche en hommage à Miguel Kameni. Le jeune motard de 18 ans a été tué dans un accident le 9 janvier 2020, dans les rampes de Saint-François à Saint-Denis. Il était entré en collision avec un véhicule de la BAC (brigade anti-criminalité). Le motard est décédé après un coma d'une semaine. Cet accident avait entraîné une nuit de violence aux Camélias. Depuis, sa famille réclame la vérité et affirme que les circonstances du décès n'ont pas été élucidées. (Photos as/www.ipreunion.com)

 

 

Publiée par QG Zazalé - Gilets Jaunes sur Vendredi 15 janvier 2021

Hommage à Miguel Kameni. La famille a invité à une marche blanche ce samedi 16 janvier après la mort du jeune mortard, décédé en janvier 2020 suite à une collision avec un véhicule de la BAC. Une minute de silence a été observée aux Camélias.

Le QG Zazalé, direct, se joint à la famille pour "réclamer la vérité et la justice". Les participants se sont rassemblés sur les lieux de l'accident, en silence, poing levé. Ils réclament "une enquête sérieuse" sur l'accident.

Sur l'événement Facebook organisé pour cette marche, il est mentionné que les circonstances de sa mort "ne sont toujours pas élucidées à ce jour" et que " des témoignages recueillis par sa mère et le Komité, en provenance de personnes présentes sur les lieux de l’accident au moment des faits, révèlent que la BAC aurait menti." Des "zones d'ombres" planeraient ainsi sur les origines de l'accident. Il est même souligné que des vidéos prises par la presse locale et des témoins iraient " à l’encontre de la version officielle de la police".

 

Publiée par QG Zazalé - Gilets Jaunes sur Vendredi 15 janvier 2021

 

Lire aussi : Mort de Miguel dans les rampes de Saint-François : sa famille réclame une nouvelle enquête

Lire aussi : Saint-Denis : une marche "pour la vérité" en hommage à Miguel Kameini

Lire aussi : Aux Camélias, les stigmates d'une nuit agitée après la mort d'un jeune motard

www.ipreunion.com / [email protected]

   

6 Commentaire(s)

John, Posté
Vive l'indépendance de la Réunion
John, Posté
Les policiers contrôles beaucoup les gens de couleurs noirs et les policiers sont racistes de plus en plus
Ok aussi avec toi 7AC, Posté
Justice pas assez dur, juges gauchistes
MÃ'véLang, Posté
Arrèt censurer, liberté d'expression zot ikoné pas ça
Cétacé, depuis son mobile, Posté
Entièrement d'accord avec 7ac
7AC, Posté
Oui, justice pour lui, car si la justice faisait correctement son travail ce jeune serait en prison, et n'aurait pas été percuté sur un scooter volé !