Accord sur la Politique agricole commune :

Le budget du POSEI est bien maintenu pour les Outre-mer


Publié / Actualisé
Le député européen réunionnais Stéphane Bijoux se félicite de l'accord qui a été trouvé à Bruxelles sur la question de la nouvelle Politique agricole commune (la PAC). "Avec près de 2 milliards d'euros, le POSEI (programme d'option spécifique à l'éloignement et à l'insularité) continuera à protéger nos agriculteurs et nos éleveurs" assure le député. "Nous avons exigé et obtenu le respect de nos spécificités, le soutien à nos professionnels et la possibilité de consolider nos filières à La Réunion, notamment avec des Contributions Interprofessionnelles Étendues (CIE)" ajoute-t-il. Nous publions ci-dessous son communiqué. (Photo d'illustration Stéphane Bijoux rb/www.ipreunion.com)
Le député européen réunionnais Stéphane Bijoux se félicite de l'accord qui a été trouvé à Bruxelles sur la question de la nouvelle Politique agricole commune (la PAC). "Avec près de 2 milliards d'euros, le POSEI (programme d'option spécifique à l'éloignement et à l'insularité) continuera à protéger nos agriculteurs et nos éleveurs" assure le député. "Nous avons exigé et obtenu le respect de nos spécificités, le soutien à nos professionnels et la possibilité de consolider nos filières à La Réunion, notamment avec des Contributions Interprofessionnelles Étendues (CIE)" ajoute-t-il. Nous publions ci-dessous son communiqué. (Photo d'illustration Stéphane Bijoux rb/www.ipreunion.com)

"Après plusieurs années de négociations et de longues heures de compromis, un accord politique a été trouvé à Bruxelles sur la nouvelle Politique Agricole Commune.

La PAC reste le premier budget européen et le Député européen Stéphane Bijoux souligne que " les Outre-mer sont bien intégrés à la dynamique de la nouvelle stratégie agricole. Nous avons aujourd’hui la possibilité de défendre notre modèle agricole familial et de réussir les transitions agro-écologiques nécessaires au développement de notre autonomie alimentaire ".

Sous l’impulsion du Président de la République et du Gouvernement français, avec l’implication totale de mon collègue Jérémy Decercle, nous avons exigé et obtenu le respect de nos spécificités, le soutien à nos professionnels et la possibilité de consolider nos filières à La Réunion, notamment avec des Contributions Interprofessionnelles Étendues (CIE).

Stéphane Bijoux insiste : " les efforts de nos planteurs et de nos éleveurs doivent être récompensés par des revenus décents et des perspectives d’avenir clairement définies. La diversification et les innovations doivent être encouragées et l’installation de nos jeunes est une priorité européenne ".

Dans ces négociations, avec une détermination constante, les Ministres Julien Denormandie (Agriculture), Clément Beaune (Affaires européennes) et Sébastien Lecornu (Outre-mer) ont porté avec nous le combat pour la reconnaissance et le respect de notre monde agricole ultramarin.

Il reste encore d’autres chantiers, mais ensemble, nous continuerons à construire une Europe qui protège nos savoir-faire et qui s’inscrit dans le cœur de nos territoires."

   

1 Commentaire(s)

Sissi974, Posté
Les plus gros pollueurs récompensés ! on n'a as fini d'en parler, entre les insecticides, les herbicides, les moustiques et les rats des champs, dont la leptospirose et la dengue en libre circulation, les 4x4 ou les SUV ont encore le temps d'engendrer d'autres problèmes sanitaires, les laboratoires et les hôpitaux ont aussi encore quelques belles années devant eux pour enrichir leurs dirigeants ..