Elle n'a plus l'usage de ses pattes arrières :

La tortue verte Lulu a été observée sur la passe de l'Ermitage


Publié / Actualisé
Ce mardi 4 janvier 2022, la tortue verte baptisée Lulu par les équipes de l'observatoire marin de Kelonia a été observée à la passe de l'Ermitage. Celle-ci porte une blessure "caractéristique" sur le dessus de sa carapace. Les équipes de Kelonia ont pu l'identifier grâce à la technique de la photo-identification. Lulu est assez discrète, elle a été aperçu pour la dernière fois en septembre 2021 sur le site de la Cheminée. Le directeur de Kelonia Stephane Ciccione appelle les usagers de la mer à faire preuve de prudence en cette période de vacances. Nous publions ci-dessous le communiqué de Kelonia. (Photo d'archive : Kelonia)
Ce mardi 4 janvier 2022, la tortue verte baptisée Lulu par les équipes de l'observatoire marin de Kelonia a été observée à la passe de l'Ermitage. Celle-ci porte une blessure "caractéristique" sur le dessus de sa carapace. Les équipes de Kelonia ont pu l'identifier grâce à la technique de la photo-identification. Lulu est assez discrète, elle a été aperçu pour la dernière fois en septembre 2021 sur le site de la Cheminée. Le directeur de Kelonia Stephane Ciccione appelle les usagers de la mer à faire preuve de prudence en cette période de vacances. Nous publions ci-dessous le communiqué de Kelonia. (Photo d'archive : Kelonia)

La femelle adulte tortue verte baptisée Lulu a été observée sur la Passe de l’Ermitage, avec une blessure caractéristique sur le dessus de sa carapace. La recherche sur la base de photo-identification de Kelonia a permis de la reconnaitre et de faire son historique.

"C'est une tortue qui a été identifiée la première fois en 2014. Peu d'observation en ce qui la concerne: une en 2017 sur Canyon, puis revue en juillet 2021 avec la blessure sur la carapace toujours sur Canyon, et en septembre 2021, sur le site de la Cheminée. En effet la vidéo montre qu'elle n'a plus l'usage de ses pattes arrières, mais elle nage quand même assez vite."

La bonne nouvelle c’est que la blessure qui date de juillet 2021 n’aura pas été léthale.  La mauvaise nouvelle, c’est que sa paralysie des nageoires postérieures  ne lui permettront pas de pondre. Alors qu’elle est adulte et que les fréquences d’observation pourraient laisser penser à des cycles de reproduction: 2014, 2017, 2021.

Durant les vacances d’été, les activités nautiques sont encore plus importantes, ce qui accroit les risques de collision avec les tortues. Il est important d’avoir à l’esprit que l’océan n’est pas vide et que les tortues doivent remonter régulièrement en surface pour respirer. Limitons notre vitesse prés des côtes et restons vigilant en maintenant un observateur à l’avant du bateau pour s’assurer que la trajectoire est dégagée.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !