Des fruits à contre-saison :

Déjà sur les étals, les mangues et les longanis se vendent à prix d'or


Publié / Actualisé
Alors que nous sommes en plein mois de mai, quelle ne fut pas notre surprise de voir des mangues et des longanis fleurir sur les étals des marchés. En effet, la saison des mangues s'étale normalement d'octobre à mars et les longanis de janvier à mars. Ce sont les deux cyclones de début d'année (eh oui...) qui sont à l'origine de cette production à contre-saison. Si les fruits font certainement le bonheur des gourmands et des gourmets, les portemonnaies sentent passer la facture. Mangues et longanis se vendent entre 10 et 20 euros le kilo tout de même (Photo : ma.m/www.ipreunion.com)
Alors que nous sommes en plein mois de mai, quelle ne fut pas notre surprise de voir des mangues et des longanis fleurir sur les étals des marchés. En effet, la saison des mangues s'étale normalement d'octobre à mars et les longanis de janvier à mars. Ce sont les deux cyclones de début d'année (eh oui...) qui sont à l'origine de cette production à contre-saison. Si les fruits font certainement le bonheur des gourmands et des gourmets, les portemonnaies sentent passer la facture. Mangues et longanis se vendent entre 10 et 20 euros le kilo tout de même (Photo : ma.m/www.ipreunion.com)

Dans la plantation de Patrick Serveaux au Port, il n'y a plus de mangues josé. Pour le producteur, "les fruits sont en contre-saison car les arbres n’ont pas fleuri au moment voulu". En effet, la période de floraison des manguiers doit avoir lieu vers le mois d'août. Or l'année dernière, cela s'est fait plus tardivement.

Éric Lucas, conseiller agricole à la chambre d’agriculture de La Réunion, explique : "il y a eu une floraison au mois de février à cause du stress provoquée par les deux cyclones". Un stress qui fait que des mangues et des longanis se retrouvent actuellement sur les étals des marchés. En effet, peu le savent, mais pour qu’un arbre puisse produire ses fruits, il a besoin d’être stressé. Le stress génère un mécanisme de défense qui active la floraison afin de préserver l’espèce. Parmi les différentes causes figurent les températures et les agressions physiques, comme les vents forts et la pluie provoqués par les cyclones. Le conseiller agricole le précise, "il n'y en a pas beaucoup, seulement chez deux ou trois producteurs". Cette floraison décalée s'est déjà produite. Cependant, "cette année le cyclone a accentué le phénomène", indique Éric Lucas.

Pour sa part, Jean-Baptiste Soundron, vendeur sur le petit marché de Saint-Denis depuis 35 ans est tout étonné. En plus de trente années de travail, c’est la première fois qu’il voit des mangues et des longanis encore sur ses étals à cette période de l'anne. "C’est la première fois qu’on voit des mangues josé en mai", s'exclame-t-il. Son voisin de stand, qui n’a pas souhaité donner son prénom, pense que cela est dû à la météo. "C’est à cause du changement climatique, il a fait plus chaud cet été", dit-il. Pour lui aussi, c’est une première de voir ces fruits à cette saison sur le marché.

Jean-Baptiste Soundron reprend "tout est décalé, cette année les mangues et longanis sont arrivés en retard dans la saison normale. Il n'a pas d’explications, "le temps change tellement, j'espère que les saisons ne vont pas être toutes décalées. On ne veut pas des letchis en milieu d’année, ce ne sera plus bon" affirme-t-il. Le forain pense avoir encore de la mangue et du longani la semaine prochaine mais après cela sera terminé. Écoutez :

À 10 euros le kilo pour les longanis et 20 euros pour les mangues, les fruits trouvent pourtant preneurs. "Il y a quand même des gens qui achètent, des touristes ou des Réunionnais qui prennent 500 grammes pour grignoter" notent les bazardiers.

Du côté du marché de gros à Saint-Pierre, "il n'en reste très peu" précise Jean-Max Payet. "Les longanis sont à 5 euros". Le prix reste en deçà de ceux des marchés forains mais le goût n’est pas au rendez-vous. Pas ou peu sucré, ni fruité, "la qualité gustative n’est pas au top", précise-t-il.

A noter que la saison "normale"des mangues en fin d'année devrait aussi être en avance. "Elle arrivera à partir d’octobre, ceux qui est assez précoce. Il y a même des vergers qui commencent à fleurir", annonce le conseiller de la Chambre d’agriculture.

ma.m / www.ipreunion.com/[email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !