Fact-checking :

Attention, cette vidéo ne montre pas des manifestants roumains anti-vaccin en 2021 mais une manifestation contre la corruption en 2017


Publié / Actualisé
Des "millions" de Roumains seraient descendus dans les rues fin septembre pour manifester contre la vaccination, avancent, vidéo à l'appui, des publications visionnées quelques milliers de fois en deux semaines, certaines ajoutant que "le gouvernement de Roumanie" aurait en conséquence "fermé tous les centres de vaccination". C'est faux : la vidéo partagée montre un rassemblement anti-corruption à Bucarest en 2017. Une partie des centres de vaccination roumains contre le Covid-19 ont été fermés en septembre 2021, mais plus de 500 autres sont toujours ouverts, a indiqué un responsable du comité de vaccination roumain à l'AFP.
Des "millions" de Roumains seraient descendus dans les rues fin septembre pour manifester contre la vaccination, avancent, vidéo à l'appui, des publications visionnées quelques milliers de fois en deux semaines, certaines ajoutant que "le gouvernement de Roumanie" aurait en conséquence "fermé tous les centres de vaccination". C'est faux : la vidéo partagée montre un rassemblement anti-corruption à Bucarest en 2017. Une partie des centres de vaccination roumains contre le Covid-19 ont été fermés en septembre 2021, mais plus de 500 autres sont toujours ouverts, a indiqué un responsable du comité de vaccination roumain à l'AFP.

"Roumanie respect vraiment ! 5 millions de manifestants samedi se retrouvent à Bucarest !!!", écrit le 21 septembre un internaute en accompagnement d'une vidéo vue et partagée depuis près de 500 fois sur Facebook (ici).

Partageant la même vidéo le 23 septembre, un autre utilisateur ajoute que "le gouvernement de la ROUMANIE a FERMÉ tous les centres de vaccination parce que 70% des citoyens ne veulent pas se faire vacciner" (ici).

Capture d'écran Facebook, réalisée le 06.10.2021
Capture d'écran Facebook, réalisée le 06.10.2021

 

 

Le même jour, une autre publication renvoyant vers un post Telegram vu près de 15.000 fois, indique de son côté que "le gouvernement roumain ferme les centres 117 de vaccination car 70% des citoyens refusent la piqûre", relayant toujours la même vidéo.

Une version de celle-ci précédée d'une description en serbe a aussi été partagée quelques milliers de fois (ici). Des dizaines de milliers d'internautes ont également visionné des publications comportant la même vidéo et des affirmations similaires en indonésien (ici, ici, ici, ou ).

Un demi-million de manifestants en Roumanie, en 2017

Pour déterminer la première occurrence de cette vidéo sur Internet, il suffit d'effectuer une recherche d'image inversée sur Google, comme présenté en dessous.

Ainsi, il est possible de retrouver la vidéo, dans un format un peu plus long, mise en ligne sur la chaîne YouTube officielle de la société roumaine de télévision publique TVR le 5 octobre 2017.

En comparant les images de la vidéo partagée sur Facebook (à gauche) et celle mise en ligne par TVR (à droite), on peut se rendre compte que les deux sont identiques.

Comparaison entre la vidéo Facebook de 2021 et celle de la chaîne TVR en 2017

 

Le dimanche 5 février 2017, des centaines de milliers de Roumains s'étaient rassemblés dans leur capitale pour protester contre un décret d'urgence qui aurait dépénalisé certaines infractions de corruption.

"Un demi-million de Roumains ont manifesté dimanche soir, plus nombreux que jamais à exprimer leur mécontentement vis-à-vis du gouvernement (...) Ils étaient environ 250.000 à Bucarest, sur la place de la Victoire, siège du gouvernement, et autant dans une cinquantaine de villes à travers ce pays de 20 millions d'habitants", relatait une dépêche AFP publiée le 5 février 2017.

Le parti du premier ministre roumain de l'époque, Sorin Grindeanu avait lancé, fin 2016, une vaste réforme de la justice qui menaçait l'indépendance des magistrats et visait à permettre à des responsables politiques d'échapper aux poursuites, selon ses détracteurs.

Cette réforme avait donné lieu à des manifestations d'une ampleur sans précédent depuis la chute du régime communiste fin 1989, qui avaient culminé en février 2017. La mobilisation populaire et les critiques de l'Union européenne avaient conduit Sorin Grindeanu à abroger le 5 février 2017 un décret allégeant les poursuites pour abus de pouvoir.

Même après l'abandon du décret, de nombreux rassemblements demandant la démission du gouvernement s'étaient tenus dans toute la Roumanie, le 5 février 2017.

Ce n'est pas la première fois que des images de cette manifestation de grande ampleur sont réutilisées pour faire référence à d'autres événements de façon incorrecte sur les réseaux sociaux.

En début d'année, des photos présentant la même manifestation sous un autre angle prétendaient montrer une marée de manifestants demandant la "démission du gouvernement" roumain à Bucarest le 17 février 2021. L'AFP y avait déjà consacré un article de vérification.

D'autres manifestations contre la vaccination obligatoire le 2 octobre 2021

Samedi 2 octobre 2021, plusieurs milliers de personnes ont par ailleurs bien manifesté à Bucarest, à l'appel de l'extrême droite, contre la "vaccination obligatoire" et le pass sanitaire, comme précisé dans cette dépêche AFP. Cependant, cette manifestation n'a pas de lien avec celle présentée dans la vidéo.

Le gouvernement roumain prévoit d'instituer l'obligation pour le personnel de santé de se faire vacciner ou tester à ses frais contre le coronavirus, deux fois par semaine, ce que contestent plusieurs syndicats de soignants.

Cette manifestation est intervenue alors que la Roumanie enregistrait un nouveau record quotidien de cas de Covid-19 : plus de 12.000 nouveaux cas de coronavirus avaient été recensés en 24 heures le 2 octobre, et 184 décès.

Plusieurs milliers de personnes ont pris part à une manifestation contre les restrictions sanitaires liées au Covid-19 à Bucarest le 2 octobre 2021 ( AFP / Daniel MIHAILESCU)
Plusieurs milliers de personnes ont pris part à une manifestation contre les restrictions sanitaires liées au Covid-19 à Bucarest le 2 octobre 2021 ( AFP / Daniel MIHAILESCU)

 

 

Faible taux de vaccination en Roumanie, des centres toujours ouverts

Les publications ajoutent que "70% de la population refuse de se faire vacciner" en Roumanie. Au 6 octobre, seuls 27,6% de la population totale et 33,6% des Roumains de plus de 18 ans sont en effet complètement vaccinés, selon les chiffres du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), qui utilise les données fournies par le ministère de la santé roumain. C'est le deuxième taux le plus faible dans l'Union européenne, après celui de la Bulgarie.

Selon les dernières données publiées par le gouvernement, au 5 octobre 2021, plus de 5,45 millions de Roumains étaient complètement vaccinés, pour une population totale de plus de 19 millions de personnes.

Les publications affirment aussi que certains, voire tous les centres de vaccination roumains ont été fermés par le gouvernement.

Le 21 septembre, le journal roumain Adevarul rapportait en effet que 237 centres de vaccination étaient temporairement fermés, en raison d'une faible fréquentation.

Cependant, 581 centres de vaccination et 837 cliniques continuaient de proposer des vaccins contre le Covid, avait indiqué un responsable du Comité national de coordination des activités de vaccination contre le COVID-19 (CNCAV) à l'AFP le 23 septembre.

"Les centres ne sont pas fermés définitivement. Les activités ont été suspendues et vont reprendre lorsque le nombre de personnes à vacciner contre le Covid-19 augmentera", avait précisé la CNCAV, ajoutant que ces centres "peuvent être rouverts dans un laps de temps très court si l'intérêt pour la vaccination augmente. De plus, les quatre types de vaccins approuvés par l'Union européenne sont administrés dans toutes les régions du pays".

Tous les lieux de vaccination et le nombre de doses de vaccin disponibles sont consultables sur le site officiel du CNCAV.

De plus, un autre site, non-officiel mais recommandé par le site de l'Ambassade de Roumanie en France, répertorie les doses de vaccins disponibles en Roumanie de la même façon que "Vite ma dose" en France. Le 6 octobre, on y trouve plus de 650 centres de vaccination proposant des doses.

L'AFP a précédemment vérifié d'autres affirmations trompeuses circulant dans plusieurs pays, affirmant que tous les centres de vaccination contre le Covid avaient été fermés en Roumanie, en raison de la baisse de la demande de vaccins.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4.813.581 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles. Plus de 235.767.340 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Le nombre de morts liés au coronavirus officiellement annoncés par pays, au 6 octobre ( Infographie AFP / )


Katarina SUBASIC, Valentina-Paula CABESCU, AFP France

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !