:

100% des logements des Crous rénovés par le gouvernement ? Le chiffre ambigu de Frédérique Vidal


Publié / Actualisé

L'exécutif actuel a-t-il "rénové 100% des logements des Crous", comme l'a affirmé la ministre Frédérique Vidal ? Si le gouvernement assure que ces opérations seront parachevées en 2024, grâce au plan de relance post-pandémie, la lente rénovation de ces logements universitaires est un chantier de longue date des pouvoirs publics, notamment depuis l'opération Campus lancée en 2007-2008.

Le gouvernement a-t-il "rénové 100% des logement des Crous", comme l'a affirmé Frédérique Vidal, mardi 18 janvier à l'Assemblée nationale ?

La ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation a été interpellée à quatre reprises lors de la séance de questions au gouvernement, principalement sur les contours de la "réforme systémique" de l'Université récemment prônée par Emmanuel Macron.

Interrogée en premier lieu par la députée PS Isabelle Santiago, Mme Vidal s'est également livrée à un plaidoyer de la politique de l'exécutif et de la majorité en faveur des étudiants.

"Vous réclamiez plus de places. Vous auriez pu le faire entre 2012 et 2017. Nous l'avons fait: +89.000 places. Vous réclamiez plus de logements. Vous auriez pu le faire. Nous l'avons fait, et nous avons rénové 100% des logements des Crous. Et là, je pense que nous avons fait mieux que vous".

Interrogée par Libération, dans son édition du 21 janvier, la ministre a apporté les précisions suivantes: "la rénovation n'est pas terminée mais elle est financée et programmée à l'horizon 2024, grâce au plan de relance avec un budget de 1,3 milliards d'euros consacré à la rénovation thermique des bâtiments de l'Etat. On a rénové plus de 30.000 logements en cinq ans."

"On avait prévu de construire 60.000 logements étudiants à tarifs sociaux. On n'y est pas arrivé, il faut le dire. on en a aujourd'hui 34.000 et on va en programmer et en financer quelques milliers de plus. A côté de cela, nous avons construit à peu près 30.000 logements étudiants mais pas à tarifs sociaux", a également déclaré Mme Vidal.

Les Crous (Centre régionaux des oeuvres universitaires et scolaires) et le Cnous (le centre national) ont été créés en 1955. Entre autres prestations, ils proposent notamment des logements. "Destinés en priorité aux étudiants boursiers, aux étudiants internationaux, aux jeunes en alternance et en stage, ces logements sont disponibles à des tarifs inférieurs au prix du marché privé", peut-on lire dans le dossier de presse de la rentrée 2021.

Selon le rapport d'activité de la même année, il y avait 173.731 logements disponibles en 2020, soit 651 places supplémentaires par rapport à l'année précédente. 2.803 places ont été "réhabilitées" en 2020, selon ce document, et 2.456 places l'avaient été en 2019 selon le dossier de presse rentrée 2021.

Selon un document de travail du comité de pilotage du logement étudiant du 1er octobre 2021 reproduit par Mediapart, "plus de 12.000 logements ont été réhabilités ces 4 dernières années", soit depuis 2017, année d'élection d'Emmanuel Macron.

Les 30.000 logements rénovés en cinq ans évoqués par Mme Vidal correspondent environ à un cinquième du nombre total de logements disponibles.

Sollicité par l'AFP, notamment sur la question de savoir si les "100%" recouvraient également des rénovations menées à bien sous les précédents quinquennats, le ministère de l'Enseignement supérieur n'a pas apporté plus de précisions.

Manifestation devant le Crous de Lyon, le 12 novembre 2019 ( AFP / PHILIPPE DESMAZES)

Avec un parc immobilier ancien et bien souvent vétuste, le logement étudiant figure depuis de nombreuses années sur la table des pouvoirs publics.

Une vaste plan Campus, pour une enveloppe globale initiale de 5 milliards d'euros, avait été annoncé en novembre 2007 par le président Nicolas Sarkozy, dont la ministre pour l'Enseignement supérieur et la Recherche était alors Valérie Pécresse, aujourd'hui candidate des Républicains (LR) à l'élection présidentielle.

Cette "opération Campus" avait "pour objectif premier de rénover massivement le patrimoine immobilier universitaire". Alors, "plus de 40% des surfaces universitaires (tout confondu, NDLR) étaient considérées en état moyen ou dégradé", rappelait la Cour des comptes dans son rapport public annuel de 2018, dans lequel elle établissait alors "un bilan en demi-teinte", dix ans après le lancement de l'opération.

Ce plan Campus a ensuite été poursuivi et modifié, notamment s'agissant des modalités de financement, sous le quinquennat de François Hollande.

Présenté en septembre 2020 par le gouvernement Castex, après le premier confinement lié à la pandémie de Covid-19, le plan de relance de 100 milliards d'euros, dont 40% financés par l'Union européenne, permettra donc, selon le gouvernement actuel, d'achever la rénovation des logements des Crous.

Sur les 1,3 milliards d'euros, évoqués par Frédérique Vidal, consacrés à la rénovation des bâtiments dans le cadre de ce plan de relance, 254 millions d'euros sont consacrés aux Crous, pour 140 projets, selon des chiffres du ministère datant de septembre 2021.

"Les opérations retenues sont structurantes : de nombreuses résidences sont ainsi en cours de réhabilitation. Pour chacune de ces opérations, le financement est conséquent, 8 M€ en moyenne, pour atteindre jusqu’à 20 M€. Grenoble, Rennes, Orléans, Tours, Strasbourg, Metz, Nancy, Villeneuve d’Ascq, Talence et Gradignan, Marseille ou Nice… autant de programmes cohérents qui permettront de proposer aux étudiants des logements de qualité, adaptés à leurs besoins et leurs attentes, respectueux de l’environnement, à un tarif social", souligne le Cnous dans son dossier de rentrée 2021.



Baptiste PACE, AFP France
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !