:

Attention, cette photo montre Moscou en 1991 et non Ottawa en 2022


Publié / Actualisé
Une image d'une large foule sur une place brumeuse, partagée 5.000 fois sur Facebook en moins d'un jour, prétend montrer des manifestations à Ottawa. Si de larges manifestations contre les mesures sanitaires et la vaccination anti-Covid obligatoire se sont effectivement tenues au Canada ces derniers jours, la photo partagée n'a rien à voir avec ces événements : elle a été prise à Moscou en 1991.
Une image d'une large foule sur une place brumeuse, partagée 5.000 fois sur Facebook en moins d'un jour, prétend montrer des manifestations à Ottawa. Si de larges manifestations contre les mesures sanitaires et la vaccination anti-Covid obligatoire se sont effectivement tenues au Canada ces derniers jours, la photo partagée n'a rien à voir avec ces événements : elle a été prise à Moscou en 1991.

"Ottawa Canada", indique la légende d'une photo publiée le 30 janvier sur Facebook et partagée 5.000 fois depuis. On y voit une très large foule de personnes massées sur une place dans le brouillard.

Capture d'écran Facebook, prise le 31/01/2022

Cette légende est cependant trompeuse : la photo en question ne montre pas la capitale canadienne en 2022. Le 31 janvier en fin de matinée, après avoir été partagée à des milliers de reprises, la légende de la publication a d'ailleurs été amendée, retirant la mention de la capitale canadienne.

Des manifestations à Moscou en 1991

En effectuant une recherche d'image inversée, dont le principe est détaillé dans la vidéo ci-dessous, on peut retrouver des occurrences antérieures de la photo présentée dans les publications.

On peut ainsi trouver une image quasiment identique, dont le cadre est un peu plus large, dans les archives photo de l'agence de presse américaine AP.

Elle y est légendée : "des centaines de milliers de manifestants réunis sur la place du Manège à Moscou, demandent la démission du Mikhaïl Gorbatchev, et des Communistes au pouvoir à ses côtés, le 10 mars 1991", soit quelques mois avant la fin de l'URSS, le 26 décembre de cette année.

Selon diverses sources, entre 300.000 et 500.000 personnes avaient alors manifesté à Moscou.

Capture d'écran des archives d'AP, prise le 31/01/2022

Ce n'est pas la première fois que cette même photo a été utilisée, à tort, pour illustrer des manifestations d'opposition aux mesures sanitaires mises en place pour lutter contre la pandémie de Covid-19. En novembre 2021, elle avait notamment été partagée en plusieurs langues, prétendant montrer des manifestants à Vienne.

Les manifestations des routiers au Canada

Des opposants aux mesures sanitaires ont par ailleurs bien manifesté samedi et dimanche dans la capitale canadienne Ottawa, comme l'ont rapporté plusieurs médias (ici, ici), dont l'AFP.

Des camionneurs, sympathisants du "Convoi de la liberté" s'opposant à l'obligation vaccinale pour traverser la frontière terrestre canado-américaine, ont aussi bloqué une autoroute transfrontalière dans l'Ouest canadien.

Des manifestants arrivent sur la colline du Parlement afin de protester contre les restrictions sanitaires et la vaccination contre le Covid-19 à Ottawa, au Canada, le 29 janvier 2022. ( AFP / Lars Hagberg)

A Ottawa, le dimanche 30 décembre, "une importante cohorte policière demeur[ait] à l'œuvre à travers le centre-ville, poursuivant sa gestion des déplacements des manifestants et camions", indiquait la police de la capitale canadienne dans un communiqué.

Elle a également indiqué avoir ouvert "plusieurs enquêtes criminelles" en lien avec la profanation de monuments nationaux, des comportements "menaçants, illégaux et intimidants" à l'endroit notamment de policiers, et aussi pour vandalisme sur un véhicule municipal.

Dans le centre-ville d'Ottawa, l'organisme "Bergers de l'Espoir", qui offre de l'aide aux sans-abris, a affirmé que son personnel et ses bénévoles avaient été "harcelés" par des manifestants, à qui des repas gratuits ont été distribués pour atténuer les tensions.

Des camionneurs, dont certains sont venus à Ottawa depuis la Colombie-Britannique, à des milliers de kilomètres de la capitale canadienne, entendaient le 30 janvier manifester encore "plusieurs jours".

Des manifestants et des routiers prenant part au "Convoi de la liberté" arrivent sur la colline du Parlement afin de protester contre les restrictions sanitaires et la vaccination contre le Covid-19 à Ottawa, au Canada, le 29 janvier 2022. ( AFP / Lars Hagberg)

D'autres affirmations trompeuses au sujet de ces manifestations et du "Convoi de la liberté" ont massivement circulé ces derniers jours sur les réseaux sociaux, et ont fait l'objet d'articles de vérification de l'AFP (ici, ).



Claire Line NASS, AFP France
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !