:

Attention, cette vidéo montrant le patron de Qantas entarté date de 2017


Publié / Actualisé
Une vidéo montrant l'actuel patron de la compagnie aérienne australienne Qantas Alan Joyce se faire entarter est partagée sur les réseaux sociaux par des internautes assurant qu'il s'agit d'un geste visant à condamner la décision d'imposer la vaccination anti-Covid à ses employés. C'est faux : cette vidéo date du 9 mai 2017. Alan Joyce avait été ciblé pour avoir pris position en faveur de l'ouverture du mariage aux couples de même sexe en Australie.
Une vidéo montrant l'actuel patron de la compagnie aérienne australienne Qantas Alan Joyce se faire entarter est partagée sur les réseaux sociaux par des internautes assurant qu'il s'agit d'un geste visant à condamner la décision d'imposer la vaccination anti-Covid à ses employés. C'est faux : cette vidéo date du 9 mai 2017. Alan Joyce avait été ciblé pour avoir pris position en faveur de l'ouverture du mariage aux couples de même sexe en Australie.

"C'est tellement satisfaisant à regarder : l'homme met une tarte au PDG de cette compagnie aérienne pour avoir forcé les vaccinations. Bon travail monsieur", écrit le 8 février en légende de la vidéo un internaute, dont le tweet a été partagé plus de 2.000 fois en 48 heures.

Capture d'écran prise sur Twitter le 10/02/2022

Dans l'extrait d'une vingtaine de secondes, l'actuel patron de la compagnie aérienne australienne Qantas, Alan Joyce, est en train de faire un discours, lorsqu'un homme en costume gris fait irruption sur scène et lui écrase une tarte sur le visage.

"Bien sûr je suis contre la violence d’où qu’elle vienne mais j’aime le symbole et cette mésaventure n’a pas de conséquence au regard de ce qu’est la violence d’une injection forcée avec un produit très critique sur du petit personnel sans défense", commente une internaute, qui se félicite, comme beaucoup d'autres, de ce geste alors que la compagnie Qantas impose la vaccination à l'ensemble de son personnel depuis le 15 novembre 2021.

Un opposant au mariage pour tous

Mais en effectuant une recherche d'image inversée sur le moteur de recherche Yandex, des occurrences de la vidéo apparaissent dès 2017.

Le premier résultat qui contient le même extrait vidéo date du 9 mai 2017, dans un article en anglais titré "le PDG d'une compagnie aérienne australienne tarte-assassiné sur scène".

Capture d'écran prise sur Yandex le 10/02/2022
Capture d'écran prise sur Yandex le 10/02/2022

 

 

Le 10 mai 2017, l'AFP avait publié une dépêche pour raconter cet incident, titrée "le patron de Qantas entarté par un opposant au mariage gay".

L'article explique que le directeur général de Qantas avait été ciblé le 9 mai 2017, lors d'un événement à l'hôtel Hyatt Regency de Perth, en Australie, par un homme qui lui avait écrasé sur le visage une tarte meringuée au citron.

Cet acte n'avait en revanche aucun rapport avec la vaccination anti-Covid, puisque la pandémie n'a éclaté que des années plus tard, en décembre 2020.

En mars 2017, Alan Joyce, chef d'entreprise ouvertement homosexuel qui défend avec ardeur l'égalité des droits, avait signé une lettre avec 19 autres patrons de grandes entreprises australiennes en faveur de l'ouverture du mariage aux couples de même sexe en Australie.

Jusqu'alors, ces couples pouvaient nouer des contrats d'union civile et faire reconnaître leur relation dans la plupart des Etats australiens, mais ces unions n'étaient pas reconnues au niveau fédéral.

Des partisans du mariage pour tous en Australie tiennent une bannière lors d'un rassemblement à Sydney, le 10 septembre 2017. ( AFP / SAEED KHAN)

L'entarteur, Tony Overheu, 67 ans, était un ancien agriculteur, fervent catholique et opposant au mariage pour tous. "Alan Joyce est très actif dans le processus (en faveur du mariage pour tous) et dans ce contexte, c'était une cible appropriée", avait-il commenté auprès d'ABC News. "Je n'ai jamais rien fait de tel, je suis respectueux de la loi, mais je crois que c'est un retour de bâton inévitable. Lorsque les gens sont en colère, les personnalités qui dépassent les bornes doivent s'attendre à un retour de bâton d'une manière ou d'une autre".

Dans un communiqué, Alan Joyce avait assuré que cet incident ne l'empêcherait pas de continuer à prendre position : "J'ai longtemps considéré que les entreprises et les PDG avaient leur mot à dire sur les questions économiques et sociales. Mon opinion n'a pas changé", écrivait-il.

"Nous allons continuer à nous exprimer sur les grands sujets de société, y compris la réconciliation avec les populations indigènes, la diversité des genres et l'égalité face au mariage, parce que c'est la bonne chose à faire".

Le patron de Qantas, Alain Joyce, lors d'une prise de parole le 22 juillet 2020. ( AFP / PETER PARKS)

Quelques mois plus tard, Tony Overheu avait plaidé coupable devant le tribunal de première instance de Perth des accusations d'agression et d'intrusion. Il avait été condamné à une amende de 3.600 dollars, 269 dollars de compensation pour le micro-cravate abîmé lors de l'entartage et 188 dollars de frais, rapporte le média australien ABC News.

Son avocat avait également déclaré que Tony Overheu avait été exclu de sa communauté religieuse et interdit à vie de voler avec la compagnie Qantas.

L'Australie, en retard par rapport à de nombreux pays occidentaux, avait finalement légalisé le mariage pour les couples de même sexe le 7 décembre 2017; après que 62 % des Australiens se sont prononcés pour lors d’un référendum.

Des partisans du mariage pour tous se rassemblent pour célébrer après que 62 % des Australiens se sont prononcés en faveur lors d’un référendum, le 15 novembre 2017. ( AFP / WILLIAM WEST)

L'AFP a déjà vérifié une vidéo très similaire montrant le cofondateur de Microsoft Bill Gates se faire entarter à Bruxelles, extrait vidéo régulièrement sorti de son contexte pour faire croire que l'incident serait récent, alors que les images datent de 1998.



Juliette Mansour, AFP France
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !