:

Cette photo de chars russes a été prise en 2021, six mois avant l'invasion russe de l'Ukraine


Publié / Actualisé
Une photo montrant une longue file de chars circule sur Facebook en Afrique. Les internautes qui la partagent prétendent qu'elle montre un "convoi de 70 km de l'armée russe" en route vers Kiev, la capitale ukrainienne, près de deux semaines après le début de l'invasion russe de l'Ukraine. Si des chars russes étaient bien positionnés à l'est de la ville au 9 mars, cette image virale a été prise en août 2021, six mois avant le début de la guerre. 
Une photo montrant une longue file de chars circule sur Facebook en Afrique. Les internautes qui la partagent prétendent qu'elle montre un "convoi de 70 km de l'armée russe" en route vers Kiev, la capitale ukrainienne, près de deux semaines après le début de l'invasion russe de l'Ukraine. Si des chars russes étaient bien positionnés à l'est de la ville au 9 mars, cette image virale a été prise en août 2021, six mois avant le début de la guerre. 

Sept chars se suivent, en ligne, sur une route terreuse. Ils font partie du "convoi de 70 km de l'armée russe [qui] continue d'avancer vers Kiev", en Ukraine, affirment les internautes qui partagent cette photo. 

Capture d'écran d'une publication Facebook, réalisée le 9 mars 2022

Cette image a été partagée plus de 1.600 fois depuis sa publication le 2 mars sur Facebook en République démocratique du Congo - soit six jours après le début de l'invasion russe en Ukraine et le début de la guerre dans ce pays. 

Une photo de 2021

Attention cependant: cette photo montre bien des chars russes, mais elle a été prise en Russie - et non en Ukraine - en août 2021.

Une recherche d'image inversée sur le moteur de recherches russe Yandex permet de la retrouver sur le site du magazine américain National Review, illustrant un article intitulé "No, Roger Wicker Didn’t Call for Launching a Nuclear Strike on Russian Forces" ("Non, Roger Wicker - un sénateur américain républicain, Ndlr - n'a pas appelé à mener des frappes nucléaires contre les forces russes"). 

Capture d'écran du site National Review, réalisée le 9 mars 2022

La légende de cette photo indique qu'elle montre des chars T-72B3M russes lors des Jeux internationaux de l'armée 2021, un événement organisé par le ministère de la Défense russe, non loin de Moscou.

Elle a été prise le 24 août de cette même année par Maxim Shemetov pour l'agence de presse Reuters, soit six mois avant l'invasion russe de l'Ukraine du 24 février 2022.

On retrouve cette image sur le site de Reuters dédié aux photographies de l'agence, avec les mêmes métadonnées.

Capture d'écran du site de Reuters Pictures, réalisée le 9 mars 2022

Le point sur la guerre en Ukraine

Le 9 mars au matin, Russes et Ukrainiens sont tombés d'accord pour respecter des cessez-le feu autour d'une série de couloirs humanitaires afin d'évacuer les civils présents dans plusieurs zones de guerre, selon le gouvernement ukrainien. Des couloirs ont notamment été définis pour évacuer les civils depuis Energodar vers Zaporojie (sud), de Izioum à Lozova (est) et de Soumy à Poltava (nord-est), où un corridor avait déjà permis l'évacuation de milliers de civils le 8 mars.

Ce même jour, au moins 10 personnes sont mortes dans des tirs russes sur la ville de Severodonetsk, dans l'Est de l'Ukraine, selon une déclaration du responsable de la région administrative de Lougansk le lendemain. L'armée russe a "ouvert le feu", notamment sur des maisons d'habitation, a-t-il affirmé. 

Elle a également bombardé le 8 mars au soir la petite ville de Malyn, à l'ouest de Kiev, où cinq personnes dont deux bébés sont morts après la destruction de sept maisons, selon les secours ukrainiens.

Le nombre de réfugiés qui ont fui l'Ukraine depuis l'invasion par l'armée russe le 24 février augmente de jour en jour, et est désormais estimé entre "2,1 et 2,2 millions de personnes", a déclaré le 9 mars le Haut Commissaire aux réfugiés Filippo Grandi lors d'une conférence de presse à Stockholm.

Carte d'Europe des flux de réfugiés ukrainiens vers les autres pays européens, au 8 mars, selon le HCR ( AFP / Sabrina BLANCHARD, Gal ROMA, Cléa PECULIER)


Marin Lefevre
   

Mots clés :

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !