Infox :

Non, le nouveau QR code figurant sur la carte électorale ne peut pas servir à "truquer l'élection"


Publié / Actualisé
C'est une nouveauté : un QR code apparaît sur la carte électorale reçue cette année par les votants inscrits. Ce pictogramme a suscité de nombreux fantasmes sur les réseaux sociaux, des internautes affirmant qu'il pourrait servir à collecter des données personnelles, exclure le bulletin des non-vaccinés ou encore modifier le vote d'un électeur à son insu. C'est faux ; ce QR code redirige uniquement vers une page du site officiel du ministère de l'Intérieur donnant des informations sur les démarches concernant l'élection présidentielle. Aucune donnée personnelle ne peut en être extraite, ont expliqué le ministère de l'Intérieur et des experts en cybersécurité. Une carte électorale n'est, en outre, pas nécessaire pour voter.
C'est une nouveauté : un QR code apparaît sur la carte électorale reçue cette année par les votants inscrits. Ce pictogramme a suscité de nombreux fantasmes sur les réseaux sociaux, des internautes affirmant qu'il pourrait servir à collecter des données personnelles, exclure le bulletin des non-vaccinés ou encore modifier le vote d'un électeur à son insu. C'est faux ; ce QR code redirige uniquement vers une page du site officiel du ministère de l'Intérieur donnant des informations sur les démarches concernant l'élection présidentielle. Aucune donnée personnelle ne peut en être extraite, ont expliqué le ministère de l'Intérieur et des experts en cybersécurité. Une carte électorale n'est, en outre, pas nécessaire pour voter.

Pour la première fois cette année, la carte électorale, document attestant de sa bonne inscription sur la liste électorale de sa commune, comporte un QR code.

Capture d'écran prise le 8/04/2022 sur le site interieur.gouv.fr

Alors que la légitimité du scrutin a été remise en cause à plusieurs reprises ces dernières semaines dans des publications sur les réseaux sociaux (1, 2), ainsi que par des candidats à l'élection eux-mêmes, comme Nicolas Dupont-Aignan, François Asselineau ou Jean Lassalle, l'ajout de ce pictogramme a renforcé les suspicions.

"La carte électorale qui vous a été envoyée comporte un code QR qui organisera la tricherie des résultats ! Votez avec votre carte de 2021", alerte un message partagé plusieurs milliers de fois sur Twitter depuis le 1er avril (1, 2).

Capture d'écran prise le 8/04/2022 sur Twitter

"Vous avez remarqué que la nouvelle carte électorale contient un code QR. Ne vous en servez pas prenez l'ancienne car ce code est parait-il très intéressant pour Dominion qui va vous niker votre voix au profit de Macron", assurent plusieurs autres internautes sur Facebook dans des messages similaires (1, 2).

Capture d'écran prise le 8/04/2022 sur Facebook
 

"Oubliez la nouvelle carte électorale QR codée, qui rendrait nul le vote des non-injectés !", avance encore, de son côté, un internaute.

Pour autant, ces accusations sont toutes infondées.

"Aucune collecte de données personnelles"

Un QR code, pour "Quick Response Code" est un pictogramme qui, une fois scanné par un smartphone, donne accès à de l'information. 

"Le QR c'est juste une manière informatique pratique de ranger beaucoup de données dans un petit endroit", a expliqué le 8 avril à l'AFP Corinne Henin, experte en cybersécurité.

L'AFP a scanné le QR code ajouté cette année sur la face avant de la carte électorale.

Ce code-barre redirige vers le site officiel du ministère de l'Intérieur https://www.elections.interieur.gouv.fr/ sur une page dédiée à l'élection présidentielle.

Capture d'écran prise le 8/04/2022

Cette page permet d'accéder à un ensemble de démarches liées à l'élection présidentielle. Il est possible de vérifier sa présence sur les listes électorales, ou le cas échéant de s'y inscrire, de trouver un bureau de vote ou encore d'effectuer une procuration en cas d'empêchement le jour du scrutin.

Modalités du vote à l'élection présidentielle, calendrier et horaires du scrutin (AFP / Sylvie HUSSON, Laurence Saubadu)

La page propose également d'accéder aux résultats du vote, lorsque ceux-ci auront été publiés.

Aucune information personnelle n'est réclamée pour pouvoir scanner le QR code ou accéder à la page dédiée à l'élection. 

"Ce QR code est le même pour toutes les cartes et donc pour tous les électeurs. Il n'y a aucune collecte de données personnelles", a indiqué le 8 avril à l'AFP le ministère de l'Intérieur.

"La seule information contenue dans ce QR code est le lien vers le site gouvernemental. Ils auraient très bien pu écrire à la place du QR code l'URL https://www.elections.interieur.gouv.fr/, c'est la même chose. Ce code ne peut donc pas collecter des informations à l'insu des gens. Tant que vous ne donnez pas vous-mêmes vos informations, on ne peut pas vous piquer quoi que ce soit", a expliqué Corinne Henin, après avoir elle-même vérifié le contenu du QR code présent sur la carte électorale.

Même conclusion pour Matthieu Dierick, expert en cybersécurité, qui a pointé le 8 avril auprès de l'AFP qu'il n'y a "aucun risque puisqu'un QR code est statique c'est-à-dire que son contenu ne pourra jamais changer".

Le QR code ne peut donc transmettre aucune indication sur le schéma vaccinal d'une personne, ni lui "supprimer" le droit de vote si elle n'est pas vaccinée comme le craignent de nombreux internautes.

Dans une décision du 9 novembre 2021, le Conseil constitutionnel rappelle que la "présentation du pass ne peut être exigée pour l’accès aux bureaux de vote ou à des réunions et activités politiques".

Lire aussi : Non, "les Français non-vaccinés" n'ont pas perdu "le droit de vote"

Le ministre de la Santé a confirmé que même les personnes testées positives au Covid pourront "aller voter en toute sécurité".

Quand à la possibilité que ce pictogramme "truque le vote" de l'élection en faveur d'Emmanuel Macron, c'est impossible puisque "ce QR code n'est pas à présenter le jour de l'élection au bureau de vote", pointe le ministère de l'Intérieur.

La carte électorale n'est ainsi pas nécessaire pour pouvoir glisser son bulletin dans l'urne, même si son utilisation "facilite le travail des membres du bureau de vote", indique le gouvernement sur son site.

Le jour J, seule une pièce d'identité comme une carte d'identité, un passeport, un permis de conduire ou une carte vitale est réclamée.

Capture d'écran prise le 8/04/2022 sur le site du gouvernement

Interrogé sur les affirmations soulignant que des informations pourraient être transmises à la société Dominion, qui fournit du matériel de vote électronique et a été accusée par Donald Trump et ses soutiens d'avoir engendré des fraudes lors des élections américaines de 2020, le ministère de l'Intérieur a ajouté qu'il "ne fait pas et n'a jamais fait appel aux services de la société Dominion dans le cadre de l'organisation des élections".

Lire aussi : Non, la "société Dominion" n'a pas été mandatée pour "compiler les résultats de l'élection 2022"

Attention aux QR codes

S'il n'y a donc aucun risque à flasher le QR code de sa carte électorale, les experts en cybersécurité appellent néanmoins à se méfier d'autres pictogrammes qui circuleraient sur les réseaux sociaux à deux jours du premier tour de l'élection.

De la même façon que le "phishing" (hameçonnage), technique qui consiste à obtenir des informations personnelles pour usurper l'identité de quelqu'un, un QR code peut en effet rediriger vers un site frauduleux ressemblant à un site gouvernemental.

"Le QR code est même plus dangereux parce que nous, humains, on ne peut pas voir ce qu'il y a derrière, à l'inverse d'un mauvais lien URL, dont le texte est reconnaissable à l'oeil nu", met en avant Matthieu Dierick.

Or, "si la personne flash un QR code, arrive sur un site et rentre des informations personnelles comme son nom, son lieu de naissance etc… Pour savoir, par exemple, si elle est bien inscrite sur les listes électorales, ses données pourront être récupérées par ce site frauduleux et utilisées à mauvais escient", met en garde Corinne Henin.

Pour s'en prémunir, il faut donc s'assurer que les QR codes à scanner proviennent bien de sources officielles.

Juliette Mansour, AFP France

   

1 Commentaire(s)

Huile d'olive frelatée de retour , Posté
Attention au candidat pei ni de droite ni de gauche qui est arrivé au pouvoir par la gauche et qui a roule pour la droite, la droite demi route.