Le ministre de l'Intérieur promet des sanctions :

Nîmes : des élèves policiers organisent une fête clandestine en plein confinement


Publié / Actualisé
Une cinquantaine d'élèves de l'école de police de Nîmes aurait participé à une "soirée clandestine" mercredi en plein couvre-feu et en plein confinement. La fête a été interrompue par l'arrivée de policiers qui ont été sifflés et hués par les fêtards. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a dénoncé ce dimanche l'organisation de cette "soirée clandestine" jugeant les faits, "s'ils sont avérés", "inacceptables". Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a dénoncé ce dimanche l'organisation en plein couvre-feu d'une "soirée clandestine" mercredi à l'école de police de Nîmes, jugeant les faits, "s'ils sont avérés", "inacceptables".
Une cinquantaine d'élèves de l'école de police de Nîmes aurait participé à une "soirée clandestine" mercredi en plein couvre-feu et en plein confinement. La fête a été interrompue par l'arrivée de policiers qui ont été sifflés et hués par les fêtards. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a dénoncé ce dimanche l'organisation de cette "soirée clandestine" jugeant les faits, "s'ils sont avérés", "inacceptables". Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a dénoncé ce dimanche l'organisation en plein couvre-feu d'une "soirée clandestine" mercredi à l'école de police de Nîmes, jugeant les faits, "s'ils sont avérés", "inacceptables".

"Des élèves de l'école de police de Nîmes auraient organisé une 'soirée clandestine' en plein confinement. Totalement inacceptable.", a tweeté le ministre.

 

Une enquête administrative a été ouverte par l'école dès le lendemain des faits, a dit à l'AFP une source policière, ajoutant qu'une "cinquantaine d'élèves" gardien de la paix auraient participé à la soirée.

Sur des vidéos mises en ligne sur le compte Twitter d'un journaliste de BFMTV, qui a révélé l'affaire dimanche, on voit des élèves réunis sur un parking, avec de la musique en fond sonore.

 

Ces vidéos ont été tournées vers 21h alors qu'une brigade canine était venue chercher ses chiens au chenil situé dans l'enceinte de l'école au moment de sa prise de service.

 

La brigade canine a découvert la soirée en entendant de la musique, a expliqué la source policière.

www.ipreunion.com avec l'AFP / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

7AC, Posté
Excellent motif pour les virer, et recruter à la place d'autres jeunes plus disciplinés, vertueux, et loyaux.Bel exemple de la part de ceux qui sont sensé faire respecter la Loi, et protéger les citoyens.Aucune pitié, aucune compassion, virez-les avec perte et fracas.
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Pas sérieux du tout .... la sanction est justifiée .
MÃ'véLang, Posté
J'espère qu'on va vite les virer de la police avec interdiction d'y entrer un jour
Missouk, Posté
Et ce sont les mêmes qui, quelques années plus tard, vont vous verbaliser pour une broutille... Qu'on mette ces cinquante élèves à la porte pour faute grave comme cela se fait couramment dans les entreprises, et qu'on les remplace par cinquante autres ...