L'ancien PDG est poursuivi pour plusieurs griefs :

Affaires des musées régionaux : le procès de Didier Robert renvoyé au 9 avril 2021


Publié / Actualisé
C'est ce jeudi 19 novembre 2020 que devait débuter le procès en correctionnel du président de Région et ancien PDG de la SPL Réunion des Musées Régionaux, Didier Robert. Ce dernier est poursuivi pour des faits supposés de prise illégale d'intérêts, abus de biens sociaux et concussion qui auraient été commis à l'encontre de la SPL. L'audience a finalement été renvoyée au 9 avril 2021, soit après la date théorique des élections régionales, prévues en mars. (Photo rb/www.ipreunion.com)
C'est ce jeudi 19 novembre 2020 que devait débuter le procès en correctionnel du président de Région et ancien PDG de la SPL Réunion des Musées Régionaux, Didier Robert. Ce dernier est poursuivi pour des faits supposés de prise illégale d'intérêts, abus de biens sociaux et concussion qui auraient été commis à l'encontre de la SPL. L'audience a finalement été renvoyée au 9 avril 2021, soit après la date théorique des élections régionales, prévues en mars. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Près de deux ans après la révélation du salaire de Didier Robert à la tête de la SPL des Musées Régionaux en plein mouvement des gilets jaunes, ce qui a d’ailleurs valu sa démission de ce poste, Didier Robert devait comparaître devant le tribunal correctionnel ce jeudi 19 novembre.

Comme révélé par Imaz Press Réunion, le président de Région a demandé le renvoi de son procès, certainement pour mieux le préparer à l’aune de la condamnation de son collègue Olivier Rivière à 6 mois de prison avec sursis et 3 ans d’inéligibilité pour prise illégale d’intérêts.

De fait l'audience est effectivement reportée au 9 avril 2021, soit après la date théorique des élections régionales, toujours prévues au mois de mars, bien qu'un report en juin 2021 semble être la piste la plus probable. Un véritable coup de poker de la part du président de Région.

- Une demi douzaine de griefs -

Ce procès, annnoncé en exclusivité par notre site dès le 8 septembre, est l’aboutissement d’une enquête préliminaire pour des faits supposés de détournement de fonds publics et de recel de détournement de fonds publics ouverte suite au signalement de la chambre régionale des comptes qui, dans un rapport, épinglait certaines pratiques de la structure. Selon la convocation au tribunal adressée à l’ancien PDG de la SPL il est reproché à ce dernier une demi douzaine de griefs.

Didier Robert est ainsi poursuivi pour des faits supposés de prise illégale d’intérêts, d’abus de biens sociaux et de concussion supposément commis à l'encontre de la SPL Réunion des Musées Régionaux.

Il y a d'abord l'augmentation de salaires supposée injustifiée au profit de sa responsable des finances, et amie, signature d’un avenant au contrat de travail de cette même responsable le 1er janvier 2017, moins d’un mois avant la signature de sa rupture conventionnelle pour un départ effectif le 1er avril 2017

Vient ensuite l'usage "de mauvaise foi, des biens de cette société (la SPL - ndlr) qu'il savait contraire à l'intérêt de celle-ci à des fins personnelles en l'espèce en percevant une rémunération nette de 6.800 euros par mois sans autorisation du Conseil d'administration de la société"  et alors que la société traversait une crise économique justifiant plusieurs licenciements".

La convocation porte aussi sur la perception "des jetons de présence d'un montant unitaire de 500 euros et représentant une somme totale de 5.500 euros", et ce, "à des fins personnelles". Il est aussi reproché au président de Région la participation au vote portant "sur la rémunération maximale susceptible de lui être octroyée" et d’avoir "présidé et voté les délibérations du conseil d'administration et de l'assemblée générale de la SPL RMR alors qu'elles portaient sur la fixation de sa rémunération" en juillet et novembre 2018.

Le dernier grief porte sur la non déclaration de ses revenus en 2017 auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Lire aussi : Affaires des musées régionaux : le coup de poker de Didier Robert

www.ipreunion.com / [email protected]

   

9 Commentaire(s)

Laurence, Posté
Robert pas besoinD'avoir fait Sciences Po ou Saint Cyr pour voir que le pot aux roses est énorme! Ces reports ne joueront certainement pas en votre faveur, car vous êtes le seul politicien à fuir la justice.... vous savez donc que vous risquez l'inéligibilité comme vos potes
Cadiot, Posté
Morel on l'a pu organisé sa défense durant tout ce temps, ou pourra pas non plus organisé sa défense en avril 2021. Dossier trop plein en faits ! Lé mort , prend dix avocats en France contribuables va payer mais ou lé fini mec, la population n'en veut plus .
Aie aie, Posté
Il a travaillé avec serieux rigueur et vo......pour le bien des reunionnais et réunionnaise
Macatia, Posté
Li la licencié des agents pou touche ce gros salaire, bondié i puni pas galet. Il faut rendre l'argent la didix, ou la fait mal a nou.
Caillou, Posté
Il est un peu tard pour polémiquer. Laissons faire le tribunal. Commençons à parler des affaires du PORT et de son maire maintenant. ....
CHABAN, Posté
À la barre du tribunal ? Pour une fois qu'il est réellement à la barre de quelque chose.....
Toto, depuis son mobile, Posté
Encore un élu au dessus de tout soupcons qui Sven sortiras avec un rÃ'le sursis et le droit de continuer à piller les fonds publics .
Zoreol, Posté
Enfin ... j'espère qu'il sera condamné.... lu là enterré la droite .... la région et l'avenir des réunionnais en dépenses fastidieuses....
Christopher, Posté
Pas lu y sali ses opposants , zordi son tour et lu sa fé appel à coup sÃ"r! Quand la honte i pete si twoeué tu cassiette comme tangue. Sauf que la justice de Dieu i vien pou ou