Le délibéré aura lieu le 25 mars (actualisé) :

Trois ans d'inéligibilié et 12 mois de prison avec sursis requis contre Olivier Rivière


Publié / Actualisé
Marie-Paule Balaya, vice-présidente du Département, et Olivier Rivière, maire de Saint-Philippe, avaient rendez-vous devant la cour d'appel ce jeudi 28 janvier 2021. Les deux élus contestaient leur condamnation en première instance, la première pour ne pas avoir déclaré la totalité de ses revenus et le second pour avoir perçu un montant d'indemnités supérieur au plafond autorisé. Pour les deux personnalités politiques, c'est un procès à haut risque qui pourrait être décisif pour leur avenir politique, en vue notamment des prochaines départementales et régionales. Trois ans d'inéligibilité ont nouveau été requis contre le maire de Saint-Philippe, ainsi que 12 mois de prison avec suris et 20.000 euros d'amende. Le délibéré sera rendu le 25 mars. Cette décision pourrait également donner des indications quant aux risques encourus par Didier Robert, qui aura, lui, rendez-vous devant le tribunal le 9 avril 2021 dans le cadre de l'affaire dite des musées régionaux et dont l'un des griefs rejoint celui de Marie-Paule Balaya (Photo rb/www.ipreunion .com)
Marie-Paule Balaya, vice-présidente du Département, et Olivier Rivière, maire de Saint-Philippe, avaient rendez-vous devant la cour d'appel ce jeudi 28 janvier 2021. Les deux élus contestaient leur condamnation en première instance, la première pour ne pas avoir déclaré la totalité de ses revenus et le second pour avoir perçu un montant d'indemnités supérieur au plafond autorisé. Pour les deux personnalités politiques, c'est un procès à haut risque qui pourrait être décisif pour leur avenir politique, en vue notamment des prochaines départementales et régionales. Trois ans d'inéligibilité ont nouveau été requis contre le maire de Saint-Philippe, ainsi que 12 mois de prison avec suris et 20.000 euros d'amende. Le délibéré sera rendu le 25 mars. Cette décision pourrait également donner des indications quant aux risques encourus par Didier Robert, qui aura, lui, rendez-vous devant le tribunal le 9 avril 2021 dans le cadre de l'affaire dite des musées régionaux et dont l'un des griefs rejoint celui de Marie-Paule Balaya (Photo rb/www.ipreunion .com)

Pour Olivier Rivière et Marie-Paule Balaya, les prochains jours devraient sembler très longs. En effet, c’est une véritable épée de Damoclès qui plane sur leur tête suite au jugement du tribunal correctionnel en date du 29 octobre dernier.

Lire aussi : Six mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende requis contre Olivier Rivière, quatre mois pour Marie-Paule Balaya

Olivier Rivière avait été condamné à 6 mois de prison avec sursis et à 3 ans d’inéligibilité pour avoir perçu une rémunération trop élevée en tant qu’élu en 2017, alors qu’il est soumis à la règle de l’écrêtement. Ce jeudi en appel, ce sont à nouveau trois ans d'inéligibilité qui sont requis contre lui, ainsi que 12 mois de prison avec sursis et 20.000 euros d'amende. Le délibéré aura lieu le 25 mars.

Marie-Paule Balaya avait quant à elle été condamnée à une amende de 10 000 euros et à trois d’inéligibilité pour ne pas avoir respecté les règles relatives à la déclaration des revenus et du patrimoine en omettant de déclarer des revenus locatifs.

Autant dire que ce 28 janvier, c’est leur avenir politique qui se jouera, à quelques mois des élections départementales et régionales, prévues en juin 2021. Olivier Rivière, 1er vice-président à la Région et fidèle lieutenant de Didier Robert, se verrait certainement rempiler pour un nouveau mandat à la Pyramide inversée. Marie-Paule Balaya pourrait quant à elle revenir sur l’arène politique dans le cadre des départementales, aux côtés de son binôme Serge Hoareau, maire de Petite-Ile. Si leur condamnation venait à être confirmée en appel, leur sort serait scellé et ils se retrouveraient dans l’incapacité de se présenter lors de ces deux prochains scrutins.

Cette décision de justice sera scrutée avec attention par de nombreux élus, tout particulièrement par le président de Région, Didier Robert. En effet, ce dernier est lui aussi poursuivi pour non déclaration de ses revenus en 2017 auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) dans le cadre de l’affaire dites des Musées Régionaux. Une affaire dans laquelle il lui est reproché une demi-douzaine de griefs.

Lire aussi : Affaires des musées régionaux : le procès de Didier Robert renvoyé au 9 avril 2021

Initialement prévue le 19 novembre 2020, son procès aura finalement lieu le 9 avril 2021, soit 2 mois avant les élections régionales. Une condamnation avec peine d’inéligibilité pourrait être un sérieux caillou dans la chaussure de l’élu régional, même s’il ne fait pas de doute qu’il devrait, dans cette hypothèse, faire appel. L’appel étant suspensif, cela lui permettrait tout de même de se présenter aux élections régionales.

Autant dire que le procès qui s’ouvre ce jeudi 28 janvier aura quoi qu’il arrive un impact politique non négligeable sur les scrutins de juin prochain.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

15 Commentaire(s)

Bilimbis, Posté
Les politiciens à la Réunion sont pourris jusqu'à la moelle, c'est un triste constat. Mais, ça ne changera jamais, si la Justice est aussi pourrie qu'eux. Des condamnations avec sursis, des peines d'inigibilité ridicules, et des demandes de remboursements pas du tout en rapport avec tout ce qu'ils ont volés, sérieux ?? Autant leur donner une petite tape sur l'épaule et leur dire "bon, on te fait confiance, tu ne recommenceras pas". C'est RIDICULE, les juges sont certainement encore plus corrompus, sinon ils appliqueraient une vraie justice!!?
Quand na pi ..., Posté
Un.autre empêtré dans pas.moins de 5 affaires judiciaires, sera jugé en.avril 2021. Ben quand na pi na encore !
Pognon de dingue, Posté
Des indemnités s'élevant à un total de plus de 11 000 euros : pognon de dingue comme dirait l'autre. C'est bien à st Philippe ou il y a un nombre élevé de pauvres a la Reunion . Tout le monde n'est pas pauvre apparemment.
Zoséfine, Posté
Olivier woui respecte pas 1 Homme = 1 mandat dont ? Out patron i met' sa en place i crie sa partout ek gilet jaunes, devant ministre Girardin, i respect' pas cek zot i dit- bene menteur , acapareur
Cimulard, Posté
Il y a d'autres cumulards.On en connait un qui s'est octroyé un peu moins de 7000 euros dans une structure qui a vu des employés licenciés. Pathétique
Fine equipe, Posté
C'est la fine equipe de la Region et du département.En juin il faut mettre de l'ordre !
Okiper, Posté
Si lu lé pas inéligible, thierry robert va occup son cas si freedom lundi à dimanche. Un est inéligible l'autre pas pour les mêmes griefs ???????? Nou veill jugement en mars
Saintphilipois, depuis son mobile, Posté
Parions que la Montagne accoucher as d une souris cet élu de. comportera en victime sachant qu il est coupable la justice ne feras pas mentir ce dicton il aurait que du sursis et seras toujours elligible tout comme son mentor a la tête de. la région demain.
Moufia 97490, Posté
Thierry robert a été condamné pour les mêmes erreurs, si Olivier Riviere n'est pas inéligible, on sera dans la rue. Pas deux poids deux mesures, tous égaux devant la justice. Bravo Imazpress pour ce bel article !Robert Didier qui se ressemble s'assemble, reste robert Didier le 9 avril petante Imazpress, à la Nou la # region 2021 mort # region 2021 en danger # region 2021 en action avec Bareigts # bello# nassimah # Olivier Hoarau # joe Bedier # Ratenon # techer #
Marabout lé faille, Posté
J'ai honte pour votre honneur cher Monsieur
Maitresse, Posté
Pdg de Nexa, 1èr vice président de la region reunion, maire de saint philippe, divers mandats hautement monnayés, ce Monsieur avec plus de 11 000 euro mensuel osé de pas déclarer ses revenus. Bondié i fort pas lo frère, cherche poukoi zot i prospére pas ek tous sa l'arzent lo oep zot i engraisse à zot ek zot famille - les gens de votre commune crèvent de FAIM et vous vous alignez du 120 000 euros l'année. Mi met dan la main bondié pou ou , nout misère i réussira pas ou
C'est bien beau, Posté
les peines d'inéligibilité plus courtes qu'un mandat, ça ne sert à rien, la preuve en faisant appel il pourra se représenter. il faut 15 ans d'inéligibilité minimum pour les politiques pris la main dans le sac. les citoyens ont la mémoire trop courte, ils votent sans problème pour des gens qui ont été déclarés coupables par la justice.et les amendes doivent être largement supérieures aux sommes volées au contribuable, sinon c'est trop facile!comment rendre la confiance de la population envers ses politiques sinon?
Cilaos lé doss, Posté
Olivier Riviere , vacciné, homme très proche de DR ne peut pas dire aux juges qu'il ne savait pas écrêter une partie de ses très très hauts salaires. Il faut le sanctionner car nous , population réunionnaise, nous scruterons ce verdict avec attention. Nous serons au tribunal. Et si rien contre lui, nous invitons la population de ne plus déclarer leurs vrais revenus & faire comme Didier robert et lui.
Citoyen, depuis son mobile, Posté
L argent facile pour certains de nos élus au détriment des finances publiques ces élus indélicats doivent être écartés de la vie publique alors que le peuple souffre pas d état d mars de la part de nos institutions judiciaires qui devraient se montrer impartial sinon d autres seront tentes a reproduire les mêmes larcins la justice devrait se monter implacable et limiter les recours en appel imtenpestifs .
Contribuable, depuis son mobile, Posté
comment contester ces faits avérés en se servant du fruit de nos impÃ'ts pour mener grand train de vie ensuite de plaindre. de sa condamnation très clémente envers ces élus indélicats pour. ne pas dire voyous monsieur le procureur il faut frapper fort car et confirmer et même doubler les peines prononcées et avec l interdiction d exercer une fonction d élu à vie afin que cela serve d'exemple a celui qui serait tenté d en faire autant une bonne sanction une bonne foi pour toute .