Plusieurs plaintes ont été déposées :

Saint-André : en garde à vue pour des agressions sexuelles supposées, un kiné tente de se suicider


Publié / Actualisé
Un kinésithérapeute âgé de 40 ans est en garde à vue depuis ce lundi 1er février 2021 au commissariat de Saint-André. Il est poursuivi pour des faits supposés d'agression sexuelle sur des jeunes femmes, dont certaines mineures au moment des faits. L'homme a fait une tentative de suicide mardi soir dans sa cellule. Légèrement blessé il a été hospitalisé et sa garde à vue a été suspendu. Il sera présenté au parquet dès que son état de santé le permettra. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Un kinésithérapeute âgé de 40 ans est en garde à vue depuis ce lundi 1er février 2021 au commissariat de Saint-André. Il est poursuivi pour des faits supposés d'agression sexuelle sur des jeunes femmes, dont certaines mineures au moment des faits. L'homme a fait une tentative de suicide mardi soir dans sa cellule. Légèrement blessé il a été hospitalisé et sa garde à vue a été suspendu. Il sera présenté au parquet dès que son état de santé le permettra. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

C’est à la suite d’une plainte portée par la famille d’une jeune mineure en janvier 2020 que l’affaire a été portée à la connaissance des enquêteurs. La jeune fille avait déclaré avoir subi des attouchements de la part du kiné entre décembre 2019 et janvier 2020. L’enquête avait été confiée aux policiers de Saint-André. Peu de temps après, deux autres jeunes femmes, dont une mineure et une jeune majeure, portaient plainte à leur tour pour le même type de faits supposés.

Après plusieurs mois d’enquête afin de déterminer si d’autres jeunes avaient subi ces agissements supposés, le kiné a été convoqué et placé en garde à vue ce lundi matin au commissariat de Saint-André.

Ce mardi 2 février en soirée, il a tenté de mettre fin à ses jours en se tailladant les poignets avec la cuillère en bois mise à sa disposition pour le dîner. Légèrement blessé, il a été hospitalisé selon la procédure judiciaire prévue dans ces cas. Il sera présenté au parquet dès sa sortie de l’hôpital.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Chapera pas les mailles !, Posté
Encore un qui se croit innocent je suppose. Nous a déjà fait le coup celui du Tampon ! La Justice doit passer ! Qu'on le surveille comme le lait sur le feu !