Actes de vandalisme :

Saint-Louis : la mairie porte plainte après la dégradation d'équipements publics


Publié / Actualisé
La ville de Saint-Louis a porté plainte ce lundi 26 avril 2021 contre les auteurs de dégradations survenues ce week-end à l'encontre de plusieurs équipements publics, annonce la commune. "En effet, les agents et l'élu d'astreinte ont malheureusement constaté plusieurs actes de casse et dommages sur 3 sites" déplore-t-elle. Samedi 24 avril, la Boîte à Livres du Gol a été vandalisée. La porte vitrée de ce dispositif a été cassée et les livres volés. Dimanche 25 avril, au gymnase Adrienne Lenormand, une porte a été cassée, des tags ont été découverts les murs intérieurs et extérieurs, un extincteur a été volé, le matériel du club de badminton et du club de fitness aussi. "Des faits similaires se sont produits à l'école Adrienne Lenormand où l'extincteur de la salle de restauration scolaire a été dérobé et les murs de l'école primaire ont été tagués" souligne la mairie. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La ville de Saint-Louis a porté plainte ce lundi 26 avril 2021 contre les auteurs de dégradations survenues ce week-end à l'encontre de plusieurs équipements publics, annonce la commune. "En effet, les agents et l'élu d'astreinte ont malheureusement constaté plusieurs actes de casse et dommages sur 3 sites" déplore-t-elle. Samedi 24 avril, la Boîte à Livres du Gol a été vandalisée. La porte vitrée de ce dispositif a été cassée et les livres volés. Dimanche 25 avril, au gymnase Adrienne Lenormand, une porte a été cassée, des tags ont été découverts les murs intérieurs et extérieurs, un extincteur a été volé, le matériel du club de badminton et du club de fitness aussi. "Des faits similaires se sont produits à l'école Adrienne Lenormand où l'extincteur de la salle de restauration scolaire a été dérobé et les murs de l'école primaire ont été tagués" souligne la mairie. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Alors que la ville de Saint-Louis s’engage dans une démarche de redynamisation, de développement active et d’amélioration de l’image du territoire pour la fierté de ses habitants, une minorité de personnes entachent les valeurs positives portées par la nouvelle municipalité.

Par ces actes dégradant les outils quotidiens de la jeunesse saint-louisienne, les auteurs de ces faits s’en prennent aux plus petits qui fréquentent l’école, aux jeunes et personnes âgées du tissu associatif sportif et culturelle, aux membres de la communauté qui chaque jour, œuvrent pour faire de leur quartier un endroit agréable.

Malheureusement c’est cette même communauté qui paira deux fois ces agissements, par l’indisponibilité des outils dégradés et le coût de leur remise en état, coût qui sera supporté par tous.

En effet, ces biens sont financés et entretenuJsupliarnlaesMp’oDuoviohiorsmpaublics et donc in fine par l'ensemble des citoyens saint-louisiens et rivierois.
Les dégâts s'élèvent, selon les premières estimations, à plusieurs milliers d'euros. C’est autant de moyens qui ne seront pas investis dans d’autres projets répondant aux besoins de la population.

Dans le contexte que nous connaissons, où l’auto-discipline collective est primordiale, où chacun redouble d’efforts pour suivre les consignes de sécurité sanitaire, où le civisme est la base du vivre -ensemble dont nous profitons encore, il est inadmissible que certains individus outrepassent les règles de base de ce savoir-vivre ensemble.

La ville condamne fermement ces agissements et portera plainte ce jour à la gendarmerie de Saint-Louis. Malgré ces obstacles minoritaires, Madame le Maire et l’ensemble de l’équipe municipale restent mobilisés pour poursuivre le travail quotidien de redressement de la Ville dans son image, son attractivité et son dynamisme.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !