Le parquet fait appel :

Affaires des Musées régionaux : Didier Robert sera aussi rejugé pour ne pas avoir écrêté ses revenus


Publié / Actualisé
Le parquet vient de faire appel dans l'affaire dite des Musées régionaux mettant en cause Didier Robert. Le président sortant de la Région Réunion avait été condamné ce vendredi 21 mai 2021 à 3 ans d'inéligibilité et 15 mois de prison avec sursis pour six infractions dont la prise illégale d'intérêt. Il a par contre été relaxé des faits de concussion (il lui était reproché de ne pas avoir écrêter ses revenus pour ne pas dépasser le plafond de rémunération autorisée pour des élus). Le procureur fait appel de cette relaxe concernant la concussion. Didier Robert a annoncé dès vendredi qu'il faisait appel de sa condamnation. Le président de Région est candidat à sa succession à la tête d'une liste des droites et des centres pour les Régionales de juin prochain (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le parquet vient de faire appel dans l'affaire dite des Musées régionaux mettant en cause Didier Robert. Le président sortant de la Région Réunion avait été condamné ce vendredi 21 mai 2021 à 3 ans d'inéligibilité et 15 mois de prison avec sursis pour six infractions dont la prise illégale d'intérêt. Il a par contre été relaxé des faits de concussion (il lui était reproché de ne pas avoir écrêter ses revenus pour ne pas dépasser le plafond de rémunération autorisée pour des élus). Le procureur fait appel de cette relaxe concernant la concussion. Didier Robert a annoncé dès vendredi qu'il faisait appel de sa condamnation. Le président de Région est candidat à sa succession à la tête d'une liste des droites et des centres pour les Régionales de juin prochain (Photo rb/www.ipreunion.com)

Pour rappel, le 23 avril dernier, près de 8 heures d’audience avaient été nécessaires pour faire la lumière sur cette affaire et afin que le président de Région puisse s’expliquer sur plusieurs points. Il y a eu l’augmentation de salaireau profit de sa responsable des finances et amie, Christiane Clain.  Sur ce point, l’avocat de Didier Robert, Maître Djalil Gangate avait affirmé : "4.500 euros, plus les 4.000 euros correspondant à la moitié de salaire de l’ancien directeur délégué : on arrive aux 8.500 euros, et alors où est le problème ? C’est autorisé".

Le président du tribunal, Bernard Molie, disait ne pas comprendre comment Didier Robert avait pu agir de la sorte : "le conflit d’intérêts ça vous dit quelque chose ? Vous auriez dû vous déporter de ce dossier du fait de votre amitié avec madame Clain. Je vous repose la question monsieur Robert : quel crédit peut-on vous accorder ?", avait-il demandé durant l’audience.

Il y a aussi les 6.800 euros par mois de rémunération perçus par Didier Robert sans autorisation du Conseil d’administration des Musées régionaux. Cela, alors que la SPL traversait une crise économique justifiant plusieurs licenciements. Le président de Région a eu également à répondre aux questions relatives à la perception de jetons de présence au sein de cette SPL, ainsi qu’à la participation au vote portant "sur la rémunération maximale susceptible de lui être octroyée" et d’avoir "présidé et voté les délibérations du conseil d'administration et de l'assemblée générale de la SPL RMR alors qu'elles portaient sur la fixation de sa rémunération" en juillet et novembre 2018.

Le président du tribunal lui a reproché d'avoir agi "en missouk". "Que vaut la parole d’un politique monsieur Robert ? Vous dites que vous ne voulez pas être payé et finalement vous voulez un salaire ?" a-t-il demandé. Pour la défense, l’autre avocat du président de Région, Jean-Jacques Morel, a rappelé que Didier Robert a remboursé la SPL de tous les salaires perçus, estimant qu'il n'y a "pas de prise illégale d’intérêt puisque Didier Robert n’a pas pris part au vote et n’a même pas assisté à la réunion de la commission permanente qui a attribué un salaire au président de la SPL". Il a aussi ajouté que le montant de 6.800 euros aurait très bien pu être le salaire d'une personne recrutée en extérieur.

A l’issue de l’audience, le parquet a requis à l’encontre de Didier Robert 15 mois de prison avec sursis et 3 ans d’inéligibilité. Il a été suivi par le tribunal

Lire aussi : Musées régionaux : 15 mois de prison avec sursis et 3 ans d'inéligibilité requis contre Didier Robert

www.ipreunion.com / [email protected]

   

6 Commentaire(s)

Laurent , Posté
Comment zot i fé pou bouffe l'argent sale, la pa zot, i donne maladie ça''''''''''''''''''' Non'''''
Merci Daniel , Posté
Dans la vie.il faut être honnête.Merci Daniel.
Clément , Posté
Quand la trappe Olivier Hoareau sa caz le matin c'était camaraderie aussi/ la justice fait Son travail point barre! Robert a fauté qu'il PAYE à present ! La droite rigole seigneur, encore s'il savait ce qui va se passer bientot....... Life is dangerous now
Momo, Posté
Vraiment du nimporte koi a se demander si tout cela est vrai et si vraiment il y a une justice à mon avis il y a camaraderie
Mandron katou , Posté
Malédiction karma lo frère
La vérité si je mens !, Posté
La loi des séries ne s'arrête pas de si tôt , prochaine étape les élections régionales à venir .L'union des droites et du centre n'a pas fini de voir les surprises ....Les électeurs ont changé, pas certains élus