Trafic de stupéfiants :

Le Tampon : démantèlement d'un point de deal sur le site de la faculté


Publié / Actualisé
Le 7 juin 2021, après avoir mené diverses investigations matérialisant un trafic de stupéfiants, une opération judiciaire est diligentée aboutissant au démantèlement d'un point de deal existant sur le site de la faculté du Tampon depuis septembre 2020. Nous publions ici le communiqué du parquet de Saint-Pierre. (Photos : parquet de Saint-Pierre)
Le 7 juin 2021, après avoir mené diverses investigations matérialisant un trafic de stupéfiants, une opération judiciaire est diligentée aboutissant au démantèlement d'un point de deal existant sur le site de la faculté du Tampon depuis septembre 2020. Nous publions ici le communiqué du parquet de Saint-Pierre. (Photos : parquet de Saint-Pierre)

Ainsi, appuyés par la brigade des recherches de St Pierre, le groupe d'investigations cynophile de Saint-Paul et le peloton de surveillance et d'intervention de St Pierre, les gendarmes du Tampon découvrent lors de la perquisition réalisée chez ce revendeur 202 grammes d'herbes de cannabis conditionnés en rouleaux prêts à la vente (15 rouleaux), 610 euros en numéraire, 136 grammes de Skunk, 261 grammes d'herbes de cannabis non conditionnés, 5 pochons de sucres mélangés avec du LSD prêts à la vente, 1 balance et 2 grinders (photos).

Identifié, le fournisseur est interpellé le 8 juin 2021. La perquisition effectuée permet de découvrir un véritable laboratoire servant à alimenter plusieurs vendeurs en stupéfiants multiples. Ont ainsi été saisis 1,9g de cocaine, 1,4g de kétamine, 1g de MDMA, 2 cachets d'ecstasy, 10 buvards de LSD, 1 flacon de LSD liquide (pour 100 gouttes), 5 sucres avec LSD, 30 doses d'etizolam, 40,4 g d'herbe de cannabis, 4 chambres de culture avec équipement complet, 47 pieds d'herbe de cannabis, 1 pot de graines de cannabis, 2 balances de précision, 560 euros, 6 feuilles de comptes, du matériel de conditionnement.

Les 2 mis en cause, placés en garde-à-vue, comparaîtront fin août au tribunal judiciaire de St Pierre pour répondre des infractions de trafic de stupéfiants.

Par ailleurs, une garde à vue est toujours en cours à St Louis suite au démantèlement d'un trafic de stupéfiants important, qui perdurait depuis 2 ans, de cocaïne, ecstasy et cannabis par livraison de colis. Cette enquête judiciaire est diligentée par la brigade de recherches de St Pierre. Le mis en cause sera déferré ce week end en vue d'un jugement en comparution immédiate lundi 14 juin.

Ainsi, après les démantèlements des points de deal du lycée Roland Garros et du parc Jean de Cambière et désormais celui de la faculté du Tampon et celui de St Louis, les enquêtes judiciaires portant sur des trafics de stupéfiants par les services de gendarmerie se poursuivent, à allure soutenue dans le sud de l'ïle.

   

2 Commentaire(s)

974, Posté
Bravo pour cette belle prise.
John , Posté
Je pense que si le Gouvernement français donner plus de travail aux jeunes de la Réunion, il y aurait pas ce genre de dérive sur notre île...Développer mieux notre île les français lol