Affaire de drogue :

Angers : un jugement annulé suite à une traduction du créole non conforme à la loi


Publié / Actualisé
Le Courrier de l'Ouest et Ouest-France rapportent une curieuse histoire, à Angers. Une affaire de trafic de drogue n'a pas pu être jugée mercredi 16 juin 2021 car la traduction des écoutes téléphoniques n'était pas conforme. Les mis en cause, deux frères, parlaient en créole réunionnais. Un gendarme d'origine réunionnaise a voulu traduire les échanges pour aller plus vite. Mais un traducteur doit normalement prêter serment, ce qui n'a pas été le cas, rendant nulle la traduction proposée et donc impossible le jugement de l'affaire. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le Courrier de l'Ouest et Ouest-France rapportent une curieuse histoire, à Angers. Une affaire de trafic de drogue n'a pas pu être jugée mercredi 16 juin 2021 car la traduction des écoutes téléphoniques n'était pas conforme. Les mis en cause, deux frères, parlaient en créole réunionnais. Un gendarme d'origine réunionnaise a voulu traduire les échanges pour aller plus vite. Mais un traducteur doit normalement prêter serment, ce qui n'a pas été le cas, rendant nulle la traduction proposée et donc impossible le jugement de l'affaire. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"On demande à un petit copain de la gendarmerie d'à côté de venir aider, mais ça ne peut pas marcher comme ça" estime un avocat du tribunal d'Angers ce mercredi. Selon Ouest-France, le gendarme voulait bien faire en accélérant la procédure.

www.ipreunion.com / [email protected]

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !