Une information judiciaire ouverte :

Mouvement Extravagance : Bruno Picard mis en examen


Publié / Actualisé
Bruno Picard, leader du mouvement religieux Extravagance, est mis en examen ce jeudi 8 juillet 2021 pour "abus de faiblesse". Le parquet de Saint-Pierre indique également qu'une information judiciaire a été ouverte. Bruno Picard était entendu par les enquêteurs à la Redoute, à Saint-Denis. Il était en garde à vue suite aux accusations d'anciens fidèles de son mouvement. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Bruno Picard, leader du mouvement religieux Extravagance, est mis en examen ce jeudi 8 juillet 2021 pour "abus de faiblesse". Le parquet de Saint-Pierre indique également qu'une information judiciaire a été ouverte. Bruno Picard était entendu par les enquêteurs à la Redoute, à Saint-Denis. Il était en garde à vue suite aux accusations d'anciens fidèles de son mouvement. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

L'information judiciaire est ouverte à l’encontre de Bruno Picard "et de la personne morale : l'église protestante évangélique Extravagance, dont Bruno Picard est le représentant légal" précise Caroline Calbo, procureure de Saint-Pierre.

Bruno Picard est mis en examen pour abus de faiblesse, "commis sur huit victimes, par le dirigeant de fait ou de droit d'un groupement poursuivant des activités ayant pour but ou pour effet de créer, de maintenir ou d'exploiter la sujétion psychologique ou physique des personnes participant à ces activités (5 ans d’emprisonnement encourus)" ajoute la procureure.

Bruno Picard comme la personne morale sont placés sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le département de la Réunion, "interdiction d’activité professionnelle (administrer, diriger l’association et réaliser des prêches) et obligation de versement d’un cautionnement" indique encore le parquet.

Bruno Picard a été placé en garde à vue ce mercredi 7 juillet dans le cadre d'une enquête diligentée par la section de recherche de Saint-Denis. Sa garde à vue avait été prolongée jusqu'à ce jeudi. Ce sont d'anciens fidèles qui l'accusent d'abus de faiblesse.

Des perquisitions ont eu lieu le 21 mai dernier dans les locaux de l'église du mouvement religieux, tout comme au domicile de Bruno Picard, qui est soupçonné de s’enrichir sur le dos de ses fidèles.

Une enquête prélliminaire a été ouverte par le parquet de Saint-Pierre suite à la plainte déposée en février dernier par un ancien fidèle, Rudy Thazard. Celui-ci affirme avoir laissé plusieurs dizaines de milliers d’euros au pasteur.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

974, Posté
Il y a aussi un joueur de poker qu'il ne faut oublier. Los Angeles Poker tour.