Une expertise psychiatrique va être effectuée (actualisé) :

Meurtre au Tampon : l'agresseur présumé placé en détention provisoire


Publié / Actualisé
Ce dimanche 5 septembre 2021, un homme a été retrouvé mort dans son logement au Tampon. Une enquête a été ouverte pour meurtre. Rapidement, le parquet de Saint-Pierre a indiqué que celui-ci avait été commis à l'arme blanche. Un suspect de 28 ans a été interpellé dès le 7 septembre. Aujourd'hui la procureure Caroline Calbo informe que celui-ci a été placé en garde à vue et reconnaît les faits. Présenté au juge d'instruction dans la journée, il a été placé en détention provisoire et une instruction a été ouverte pour meurtre sur personne vulnérable. Il encourt une peine à perpétuité (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce dimanche 5 septembre 2021, un homme a été retrouvé mort dans son logement au Tampon. Une enquête a été ouverte pour meurtre. Rapidement, le parquet de Saint-Pierre a indiqué que celui-ci avait été commis à l'arme blanche. Un suspect de 28 ans a été interpellé dès le 7 septembre. Aujourd'hui la procureure Caroline Calbo informe que celui-ci a été placé en garde à vue et reconnaît les faits. Présenté au juge d'instruction dans la journée, il a été placé en détention provisoire et une instruction a été ouverte pour meurtre sur personne vulnérable. Il encourt une peine à perpétuité (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Une expertise psychiatrique va être effectuée pour déterminer l'état psychique de l'agresseur présumé. "Nous disposons de beaucoup de preuves matérielles, ce que nous devons déterminer aujourd'hui sont les raisons de ce déchaînement de violence" a indiqué Caroline Calbo, procureure de Saint-Pierre. "L'expertise psychiatrique apparaît nécessaire pour définir la responsabilité pénale, et en savoir plus sur la personnalité et l'état psychique du suspect" a-t-elle rajouté.

Lire aussi - Le Tampon : un homme de 45 ans retrouvé mort, une enquête pour meurtre ouverte

Lire aussi - Meurtre au Tampon : la victime a été tuée à l'arme blanche, confirme la procureure

"Le corps sans vie d'un homme quadragénaire, souffrant d'un handicap moteur, a été retrouvé dans son appartement du Tampon" rappellait Caroline Calbo dans la matinée. "L'enquête s'orientait rapidement vers un homme de 28 ans, qui rendait régulièrement visite à la victime. Il était interpellé dès le 7 septembre."

Le principal suspect a ainsi été "placé en garde à vue". Il a par la suite reconnu les faits, "expliquant son acte par la colère" ajoutait le parquet. Ce jeudi, le parquet indiquait avoir "saisi un juge d'instruction pour la poursuite de cette enquête criminelle, et requiert le placement en détention provisoire du mis en cause. Le débat devant le juge des libertés et de la détention devrait se dérouler dans l'après-midi".

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !