[VIDEO] Tensions :

Saint-Benoît : heurts entre des jeunes et les gendarmes


Publié / Actualisé
Grosse tension ce mercredi soir 3 novembre 2021 à Saint-Benoît. A la suite d'une bagarre qui avait lieu précédemment, plusieurs dizaines de jeunes se sont rendus dans la cité Labourdonnais. Ils auraient alors jeté des galets sur au moins un immeuble. Les gendarmes ont été alertés. Ils ont été caillassés dès leur arrivée sur les lieux. Les heurts entre les jeunes et les forces de l'ordre se sont poursuivis jusqu'en milieu de nuit. Dans un communiqué et dans uune vidéo diffusée dans la soirée sur les réseaux sociaux, le maire de Saint-Benoit, Patrice Selly, a condamné les violences, demandé l'aide des autorités et pointé la responsabilité "des parents de ces jeunes, souvent mineurs et livrés à eux-mêmes" (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Grosse tension ce mercredi soir 3 novembre 2021 à Saint-Benoît. A la suite d'une bagarre qui avait lieu précédemment, plusieurs dizaines de jeunes se sont rendus dans la cité Labourdonnais. Ils auraient alors jeté des galets sur au moins un immeuble. Les gendarmes ont été alertés. Ils ont été caillassés dès leur arrivée sur les lieux. Les heurts entre les jeunes et les forces de l'ordre se sont poursuivis jusqu'en milieu de nuit. Dans un communiqué et dans uune vidéo diffusée dans la soirée sur les réseaux sociaux, le maire de Saint-Benoit, Patrice Selly, a condamné les violences, demandé l'aide des autorités et pointé la responsabilité "des parents de ces jeunes, souvent mineurs et livrés à eux-mêmes" (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Regardez la vidéo de Patrice Selly s'adressant à la population

"Ce 3 novembre, un groupe de jeunes est venu provoquer la population, cité Labourdonnais. Des violences ont été commises. Il y a eu des jets de galets. Je veux dire solennellement, en ma qualité de maire de Saint-Benoît, que ces exactions ne seront pas tolérées" écrit Patrice Selly dans son communiqué. "Je demande au Sous-Préfet la tenue d’une réunion d’urgence : il faut davantage de patrouilles. Il faut des interpellations. Mais il faut aussi des condamnations" s'exclame le maire de Saint-Benoît.

"Je pointe également la responsabilité des parents de ces jeunes, souvent mineurs et livrés à eux-mêmes. Les provocations et les exactions de quelques-uns ne font en tout cas que renforcer notre détermination : la sécurité (...) et le respect de notre population sont au cœur de nos priorités" dit encore Patrice Selly en notant qu'en "un an, les chiffres de la délinquance ont reculé de 10%" dans la ville.

www.ipreunion.com / [email protected]

 

   

1 Commentaire(s)

Que font les parents , Posté
Que font les parents de ces " jeteurs de galets ".' Solidarité avec les gendarmes.