Il a jeté un galet sur les gendarmes :

Violences urbaines à Saint-Benoit : l'un des meneurs condamné à 6 mois de prison


Publié / Actualisé
Suite aux violences urbaines survenues dans la nuit de mercredi 3 novembre 2021 dans le quartier Labourdonnais de Saint-Benoit, un jeune de 19 ans a été condamné en comparution immédiate à 6 mois de prison. Il est considéré comme l'un des meneurs des violences urbaines et était accusé d'avoir jeté un galet sur les gendarmes. Son sursis probatoire de 4 mois d'une précédente condamnation a été révoqué. Il passera donc 10 mois en prison (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Suite aux violences urbaines survenues dans la nuit de mercredi 3 novembre 2021 dans le quartier Labourdonnais de Saint-Benoit, un jeune de 19 ans a été condamné en comparution immédiate à 6 mois de prison. Il est considéré comme l'un des meneurs des violences urbaines et était accusé d'avoir jeté un galet sur les gendarmes. Son sursis probatoire de 4 mois d'une précédente condamnation a été révoqué. Il passera donc 10 mois en prison (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Pour rappel, dans la nuit du 3 au 4 novembre, un groupe de jeunes a commis des violences dans le quartier Labourdonnais de Saint-Benoit. Suite à des galets sur au moins un immeuble, les gendarmes avaient été alertés. Ils ont été caillassés dès leur arrivée sur les lieux. Les heurts entre les jeunes et les forces de l'ordre se sont poursuivis jusqu'en milieu de nuit

"Je demande au Sous-Préfet la tenue d’une réunion d’urgence : il faut davantage de patrouilles. Il faut des interpellations. Mais il faut aussi des condamnations" avait réagi le maire de Saint-Benoît.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Ville en difficulté , Posté
Une.ville.en.grande difficultés