L'agent mis en cause va porter plainte pour faux témoignage :

Civis : Michel Fontaine porte plainte pour menace de mort


Publié / Actualisé
Le président de la Civis et maire de Saint-Pierre Michel Fontaine a porté plainte pour menace de mort. Celle-ci concerne un agent de l'intercommunalité, défendu par l'avocate Brigitte Hoarau qui estime que son client a été "jeté en pâture". Il a été placé en garde à vue, celle-ci a été levée dans la soirée ce mercredi 1er décembre 2021. Contacté, le cabinet de Michel Fontaine indique qu'aucune communication ne sera effectuée par la Civis. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le président de la Civis et maire de Saint-Pierre Michel Fontaine a porté plainte pour menace de mort. Celle-ci concerne un agent de l'intercommunalité, défendu par l'avocate Brigitte Hoarau qui estime que son client a été "jeté en pâture". Il a été placé en garde à vue, celle-ci a été levée dans la soirée ce mercredi 1er décembre 2021. Contacté, le cabinet de Michel Fontaine indique qu'aucune communication ne sera effectuée par la Civis. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le cabinet du président de l'intercommunalité évoque cependant des "actes graves" et confirme la plainte effectuée par Michel Fontaine. La Civis ne souhaite pas d'exprimer cependant sur les circonstances de l'incident, puisqu'une procédure judiciaire est en cours.

L'agent mis en cause, Fred Lapierre, est défendu par maître Brigitte Hoarau qui estime que son client a été "jeté en pâture", "au mépris du secret de l’instruction et de la présomption d’innocence, suite une garde à vue levée hier soir, sur une accusation,- fondée sur un simple témoignage,- qu’il conteste".

L'agent en question a été "récemment réintégré à la Civis" et indique avoir "fait l’objet de manœuvres pouvant être assimilées à du harcèlement" assure l'avocate. Elle dénonce également les conditions d'arrestation de son client, placé en garde à vue, la police étant "venue l’accueillir à son domicile, faire une perquisition et le mettre en garde à vue sur un simple on-dit d’un témoin, alors que quand il s’agit de plaintes à l’encontre de ce 1 er Magistrat (Michel Fontaine, ndlr), les instructions prennent des années avant d’aboutir ou aboutissent à un classement sans suite".

Brigitte Hoarau affirme que son client "va porter plainte pour harcèlement et faux témoignage". 

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Bon courage , Posté
Une plainte pour harcèlement c'est 5 à 6ans d'instructions et quand un élu est mis en cause c'est 10 ans minimum pour se terminer par un non lieu la plupart du temps ! C'est élus et leurs réseaux sont tous puissants !!