15 mois de prison avec sursis et 3 ans d'inéligibilité :

Affaire des Musées régionaux : Didier Robert ne fait plus appel, sa condamnation est définitive


Publié / Actualisé
Didier Robert, ancien président de Région, a décidé de ne plus faire appel de sa condamnation à 15 mois de prison avec sursis et 3 ans d'inéligibilité pour six infractions dont la prise illégale d'intérêts, annonce le Journal de l'Île dans son édition de ce vendredi 17 décembre 2021. Cette peine avait été prononcée le vendredi 21 mai 2021 par le tribunal judiciaire de Saint-Denis dans le cadre de l'affaire des Musée régionaux de La Réunion (RMR). La condamnation de l'ancien élu devient donc définitive (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Didier Robert, ancien président de Région, a décidé de ne plus faire appel de sa condamnation à 15 mois de prison avec sursis et 3 ans d'inéligibilité pour six infractions dont la prise illégale d'intérêts, annonce le Journal de l'Île dans son édition de ce vendredi 17 décembre 2021. Cette peine avait été prononcée le vendredi 21 mai 2021 par le tribunal judiciaire de Saint-Denis dans le cadre de l'affaire des Musée régionaux de La Réunion (RMR). La condamnation de l'ancien élu devient donc définitive (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Ce renoncement à faire appel révélé par le JIR, arrive après que Didier Robert a annoncé, le mercredi 27 octobre  son retrait de la vie politique. "Je veux continuer à agir, à m’engager, à continuer à m’investir pour La Réunion. Mais j’entends désormais le faire en dehors de l’espace politique. Je me sens bien plus utile dans l’action que dans la critique et l’opposition" avait alors déclaré sur ses réseaux sociaux l'ancien président de Région battu par Huguette Bello aux régionales de juin 2021.

Il avait aussi annoncé qu'il démissionnait de ses mandats de conseiller régional d'opposition et de conseiller municipal d'opposition à la mairie de Saint-Dens. Datée du 4 novembre, sa démission à la Région n'avait été remise à la collectivité que le 19 novembre après la parution d'un article d'Imaz Press notant l'absence de démission effective.

Lire aussi : Cher Monsieur l'ex président qui n'a toujours pas démissionné de la Région

- Emplois fictifs présumés -

Le choix de Didier Robert de ne plus faire appel de sa condamnation ne signifie pas pour autant qu'il en a terminé avec la justice. Le mardi 7 décembre et le mercredi 8 décembre, il a été longuement entendu au commissariat Malartic (Saint-Denis) par les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), arrivés spécialement de Métropole.

Dans le même temps des perquisitions ont été menées pendant plusieurs heures dans les locaux de à la Région, notamment pour une affaire d'emplois fictifs présumés. Ces investigations entraient dans le cadre d'une "procédure judiciaire de détournement de fonds publics, faux en écriture publique et prise illégale d'intérêts" informait la procureur de Saint-Denis, Véronique Denizot.

"Courant 2020, la chambre régionale des comptes de La Réunion a procédé à un contrôle des comptes et de la gestion des ressources humaines du conseil régional de La Réunion, pour les exercices 2015 à 2020  (présidence de Monsieur Didier Robert)" expliquait la magistrate.

"Au terme de son contrôle, la chambre régionale des comptes a transmis le 11 juin 2021 au procureur de la République près le tribunal judiciaire de Saint Denis un rapport relevant des anomalies dans la gestion du personnel, anomalies pouvant constituer les infractions de détournements de fonds publics, faux en écriture publique et prise illégale d'intérêts, pour un montant annuel de préjudice estimé à 1.400.000 euros" ajoutait Véronique Denizot.

Lire aussi : Affaire d'emplois fictifs présumés : Didier Robert quitte le commissariat Malartic

A noter que dès 2019, Imaz Press avait révélé qu'une procédure judiciaire était en cours alors qu'une plateforme en ligne avait publié les noms de 166 personnes émargeant "au Cabinet, aux dépendances et apparentés de la Région".

Lire aussi - Emplois au Cabinet de la Région : une procédure judiciaire est ouverte

- "En missouk" -

Pour rappel dans l'affaire des Musées régionaux,  le 23 avril 2021 près de 8 heures d’audience avaient été nécessaires pour faire la lumière sur cette affaire et afin que le président de Région puisse s’expliquer sur plusieurs points. Il y a eu l’augmentation de salaire au profit de sa responsable des finances et amie.

Il y a aussi les 6.800 euros par mois de rémunération perçus par Didier Robert sans autorisation du Conseil d’administration des Musées régionaux. Cela, alors que la SPL traversait une crise économique justifiant plusieurs licenciements.

Le président de Région a eu également à répondre aux questions relatives à la perception de jetons de présence au sein de cette SPL, ainsi qu’à la participation au vote portant "sur la rémunération maximale susceptible de lui être octroyée" et d’avoir "présidé et voté les délibérations du conseil d'administration et de l'assemblée générale de la SPL RMR alors qu'elles portaient sur la fixation de sa rémunération" en juillet et novembre 2018.

Le président du tribunal lui avait reproché d'avoir agi "en missouk". "Que vaut la parole d’un politique monsieur Robert ? Vous dites que vous ne voulez pas être payé et finalement vous voulez un salaire ?" avait-t-il alors demandé.

Lire aussi : Musées régionaux : 15 mois de prison avec sursis et 3 ans d'inéligibilité requis contre Didier Robert

www.ipreunion.com / [email protected]

   

21 Commentaire(s)

Sydney , Posté
Il verrouillait toute la presse en les monnayant de subventions. Zordi toute la presse confondue y crase à lu et c tant mieux. La réunion se souviendra de cet alimentaire et de son équipe qui ne vaut rien
Stean, Posté
Quand toute la presse locale critiquait les opposants aux carrières, se transformant en chargé de comm de la Région et de son président d'alors, seul Imaz a su informer de manière objective et neutre. Et au final, les tribunaux ont donné raison aux opposants, ainsi que les électeurs!
Politico Classico, Posté
Ne revenez plus jamais . Vous avez détruit le Tampon et de nombreuses vies . Plus jamais un mandat pour vous . Restez à St Denis vous avez trop endetté le Tampon
La vérité demain , Posté
Et pour 176 voyages '
50 ans de retard , Posté
En 10 ans, la Reunion a pris 50 ans de retard. Le Tram Train a été enterré alors que c'était l'avenir. Maurice a le Tram, la Reunion à les embouteillages.
Precison , Posté
Ce n'est pas didier babelivien, c'est Didier Baveur.
Orely, Posté
Vive IMAZ PRESS, non subventionnée qui a tenu le coup malgré l'insolence de la communication de la Region! Vous êtes les meilleurs, vous l'avez détrôné - OUF
Amouni Amounoir, Posté
Il n'a plus de nez ce mec! Les réunionnais se rappellent encore comment il a humilié un journaliste du Quotidien dans cette affaire! Aujourd'hui retour de médaille lu paye son karma. Et encore le plus dure i arrive lu connait en plus. Bon vent petit tamponnais que vous êtes. À jamais avec votre communication bancale qui vous a réduit à ce stade today.
Missouk, Posté
Didier BARBELIVIEN à la REUNION. Pour une nouvelle, c'est une nouvelle! Cela dit, ça ne s'arrange pas... Je conseille une cure d'anti-dépresseurs et peut-être un peu de CBD, ça devrait vous relaxer!
Pas d honneur, Posté
Il doit suivre les actualités . Balkany, Sarko, gueant . Il s'est dit le prochain se sera moi ' mais m'empêche que il s'est bien rempli les poches avec les Spl . Pas que lui d'ailleurs '
Li même , Posté
Qui a tué le tram tran ''
Didier Barbelivien , Posté
Ouloulou ! Comment allez vous faire pendant les 7 prochaines années ' Vous n'allez plus pouvoir écrire une ligne sur DR, ça va être chaud quand même ' En même temps, j'espère vous entendre quand votre Diablo vascillera aux prochaines présidentielles et législatives '' ça va être marrant ! Mais vous inquiétez pas, vous allez avoir vos espaces pubs Region, sur votre site, grassement payé, au fond vous avez besoin que de ça...sinon comment expliquer qu'il n'y ait pas une ligne sur les incohérences politiques de Bello sur Air Austral, sur les Aides Agricoles, sur la NRL, sur la continuité territoriale et surtout la caricature dans laquelle la Région est plongé dedans avec la caricature du Kreole a tout va ''De la même trempé que "Le Reunionnais", journal intime mérite fermer
Balkany , Posté
La pa fini. Kan na pi ..... na enkor
Bertrand, Posté
Ce n'est pas normal.. ce n'est pas juste !! Les choix egotique de DR a condamné la Réunion pour toujours ( NRL , absence de vision pour le solaire et le numérique et la culture .. ) et il s'en sort tranquillement.. Aprés Michel DEBRE , DR est l'homme qui a fait le plus de mal à La Réunion !!
Virapeen , Posté
Enfin lui qui insultait madame BAREIGHT en disant qu'il n'a jamais été condamné ! Malédiction i vient enkor pou twoi, toi dont le pied té pose pas au sol tellement ou lé imbus de out personne '.
Roberto , Posté
ELECTION DE MISTER ZEF (Z'EMPLOI FICTIF). Une affaire politico judiciaire qui ressemble à une élection de Miss ou plutôt de Mister. Vous remarquerez qu'il n'y aucune femme dans la sélection des félons ! Mais là n'est pas le propos. Quel rapport me direz-vous avec une élection de miss ' C'est en fait, le cheminement de l'enquête des journalistes qui fait penser à une sélection de reines de beauté. Sauf que là on fait dans le moche, le très très moche !Au départ, les journaux comptaient 66 personnes concernées par un recrutement pas très légal de membre de cabinet d'une grande collectivité régionale. C'était la première sélection des candidats du concours Mister ZEF (Z'Emploi Fictif). Un peu plus tard, les journalistes d'investigation nous informaient que la première sélection a permis de qualifier 22 compères désignés cette fois par les juges de la Chambre Régionale des Comptes. Un jury incontestable et reconnu !Les suspects sélectionnés font leur entrée dans le top 20 !L'étau se resserre sur la bande organisée et un nouvel écrémage, avec pour critère l'implication politique au service du Président de la grande collectivité , qualifie de fait, une première brochette de malappris au nombre de 19. A cette étape les journaux, impartiaux, nous livrent la liste des nominés pour aller en finale et monter non pas sur le podium mais sur " l'échafaud " .Nous voilà au top 15 de Mister ZEF ( Z'Emploi Fictif). Le défilé se déroule dans l'Arena Malartic pour certains et au théâtre Vérines pour d'autres.Le suspense est difficilement soutenable ! Nous sommes à quelques encablures de voir ces champions de l'entourloupe monter sur la balance de la justice. Il s'agit cette fois de déterminer ceux qui, durant leur temps de "travail" on fait de la politique pour leur patron et se sont lancés dans des campagnes électorales acharnées en soutien du Président de la collectivité ou/et avec le soutien de ce dernier dans leur propre campagne. La presse bien inspirée nous informe qu'ils sont maintenant 14 sélectionnés pour figurer dans l'armée mexicaine de la politique. Restent donc les " Bob Denard " du pharaon, mais les autres ne seront pas oubliés et vont concourir dans une autre catégorie. On s'occupera d'eux dans la prochaine saison.Pour déterminer le vainqueur il faudra repérer celui qui a le plus profité de cette situation, depuis 10 ans, tant en enrichissement personnel qu'en bénéfice électoral. Dans cette association de margoulins, certains se retrouvent élus de l'opposition ou pas, mais il y en un qui a une "belle de tête de vainqueur" puisqu'il a été élu maire avec le soutien avéré de "Son Ami" et aussi "patron" qui lui a laissé le temps libre et donné les moyens de faire campagne depuis des années. Certains, lors du passage de leur examen, ont parait-il bien balancé leurs petits camarades. Le concours n'étant pas clos, nous ne pouvons pas révéler les noms des favoris du public afin de ne pas influencer le jury. D'ailleurs, les membres de ce jury, policiers anticorruption de haut niveau, formés spécialement pour l'occasion, se sont retirés à Paris pour délibérer sans aucune contrainte locale, mais' avec tous les dossiers, téléphones ordinateurs, coupures de presse, livre d'histoire et autres pièces à conviction et archives sous le bras. L'appât du gain étant la seule et unique motivation de nos pieds nickelés, le gagnant comme ses dauphins auront droit à un studio gratuit vers la Bretagne Saint-Denis tous frais payés. Les sponsors étant généreux chacun des participants pourra éventuellement bénéficier d'un bracelet de cheville connecté 2.0 ! Une vie de rêve!JDB
CROCO MORT, Posté
Aujourd'hui je dis MERCI à IMAZ PRESS réunion, seul organe de presse LIBRE, à avoir dénoncé ce salaire en MISOUK de 6800', avec le placement des amis de l'école militaire ( EMPR) et la femme de celle ci à la direction a des salaires mirobolants ! Aujourd'hui ce fuyard ( gros CAPON) fuit la justice et RECONNAÎT les faits car il ACCEPTE cette décision d'INELIGIBILITE publiquement et ses 15 mois de prison avec sursis. Il a COULÉ la réunion avec son fem' gourmande, DIEU s'occupera d'eux, restons juste patients réunionnais
Estelle, depuis son mobile , Posté
Malgré l abandon de son appel conseillé par son avocat élu à la région ,la justice devrait poursuivre les investigations .
Totoche, Posté
pas cher payé! une vraie invitation à continuer. Et on appelle ça la justice . quelle utilité publique ' aucune
Missouk, Posté
Et d'une... Son avocat est de bon conseil, car en appel, il aurait sans doute pris davantage ! On attend maintenant les procès suivants!
ZembroKaf, Posté
Après avoir rajouter cette condamnation à son CV...il reviendra à l'abordage comme "un sauveur" lol