Contrôles de gendarmerie :

Flashé pour excès de vitesse, il est dépisté positif au cannabis et roule sans assurance


Publié / Actualisé
Jeudi 6 janvier 2022, les motocyclistes de la gendarmerie de Saint-Paul et La Rivière-Saint-Louis ont réalisé un contrôle vitesse sur la RN1, dans le sens nord-sud, sur la commune de Saint-Paul. Durant une heure et demie, 10 infractions ont été constatées par les motocyclistes. Un conducteur cumulait excès de vitesse entre 20 et 30 km/h au-dessus la vitesse autorisée, absence d'assurance et de contrôle technique, et positif au cannabis. Nous publions ci-dessous le communiqué de la gendarmerie. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Jeudi 6 janvier 2022, les motocyclistes de la gendarmerie de Saint-Paul et La Rivière-Saint-Louis ont réalisé un contrôle vitesse sur la RN1, dans le sens nord-sud, sur la commune de Saint-Paul. Durant une heure et demie, 10 infractions ont été constatées par les motocyclistes. Un conducteur cumulait excès de vitesse entre 20 et 30 km/h au-dessus la vitesse autorisée, absence d'assurance et de contrôle technique, et positif au cannabis. Nous publions ci-dessous le communiqué de la gendarmerie. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Décidément les années passent mais les délinquants de la route persistent et signent sur les routes de la Réunion.

Carton Rouge pour le conducteur d’un véhicule qui a cumulé un excès de vitesse entre 20 et 30 km/h au dessus la vitesse autorisée, dont la voiture n’était pas couverte par un contrat d’assurance, présentait un échappement libre et un défaut de contrôle technique. Pour couronner le tout, le dépistage aux produits stupéfiants s'est révélé positif au cannabis !

Son permis de conduire lui a été retiré sur le champ et sa voiture a été placée en fourrière. Ce délinquant de la route devra s’expliquer devant le tribunal judiciaire de St-Denis dans les prochaines semaines.

Ce vendredi après-midi, les motocyclistes de la B.Mo de Rivière Saint-Louis, ont déféré devant le parquet de Saint-Pierre, à l’issue de sa garde à vue, un pilote de deux-roues motorisées contrôlé le 30 décembre 2021 alors qu’il pilotait après avoir fait usage de stupéfiants, en étant en récidive légale. Le jour des faits, son engin n’était pas assuré et il ne portait pas de gants de protection.

Jugé en comparution immédiate, le tribunal l’a condamné à 8 mois de peine d’emprisonnement avec mise à l'épreuve de 2 ans, 150 € amende et une obligation de soins.

Ce vendredi, les motocyclistes de l’E.D.S.R ont procédé au contrôle de nombreux véhicules de transports de personnes qui circulaient sur les routes de l’île.  Cette opération avait pour objectif principal de faire appliquer les mesures sanitaires à bord de ce type de transports collectifs.

34 Bus ont été contrôlés et les motocyclistes ont procédé à la verbalisation de 6 passagers pour non-port du masque de protection et 6 infractions diverses. "

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !